De la rhubarbe forcée à consommer en février


De la rhubarbe forcée à consommer en février

18 février 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

rhubarbe forcée Vous aimez la rhubarbe! cultivez de la « rhubarbe forcée »

Vous savez tous maintenant que la rhubarbe est ma plante préférée, que j’en cultive une grosse surface (largement plus de 100 M2) et que je cuisine la rhubarbe à toutes les sauces, gâteaux à la rhubarbe, sorbet à la rhubarbe, sirop de rhubarbe etc…




Produire de la « rhubarbe forcée »

Aussi j’essaie de récolter la rhubarbe pendant une longue période de l’année.
C’est pour cela que je produis de la rhubarbe forcée. Cette méthode de culture est très peu connue en France mais est largement répandue en Angleterre. Il existe même une appellation d’origine contrôlée, faisant l’objet d’une réglementation européenne : la « yorkshire forced rhubarb » ou rhubarbe forcée du Yorkshire.

Il est très intéressant de forcer la rhubarbe; Cela permet d’avoir des belles tiges de rhubarbe très tendre et d’une couleur rose éclatante en début février, l’époque de l’année où il y a généralement peu de fruit et légumes frais.

Les méthodes de culture de la rhubarbe forcée:

J’utilise alternativement 2 méthodes pour produire cette « rhubarbe forcée »

Soit je laisse la racine en place dehors et je la recouvre d’un pot en terre cuite (qui respire) par-dessus. Le pot a pour but d’exclure la lumière et les tiges poussent plus rapidement protégées des grands froid et des intempéries.

Soit comme sur la photo je déterre « carrément » les racines pour les mettre dans un endroit obscur avec une température voisine de 13°.

Début janvier j’ai déterré 4 racines entières de rhubarbe de 3 ou 4ans. J’ai préparé un coin dans la chaufferie (endroit sombre) avec les bio briques (mais on peut utiliser des panneaux en bois par exemple) 1m x 1.20m et 1.20m de hauteur. J’ai mis les racines sur une couche de 15cm de terreau ( un mélange de compost, terre et feuilles décomposées). Les racines sont posées les unes à côté des autres et j’ai rempli les vides entres les racines avec le mélange de compost. Je les ai arrosées. Un mois plus tard j’ai commencé à récolter les tiges. Je vais continuer à les récolter au fur et à mesure jusqu’à mi-mars.
Ensuite je remettrai les racines dehors. Je ne récolterai pas cette année les tiges des racines forcées   pour que les plants puissent récupérer.

récolte de rhubarbe "forcée" De la rhubarbe « fraiche » au 15 février, cela fait plaisir!





12 Commentaires

  • Romain dit

    Bonjour Jenny,
     
    Merci pour l’info, je ne connaissais pas du tout cette méthode ! Les plants forcés recupèrent ils bien?
     
    Je tenterais bien l’expérience l’année prochaine !
     
    A bientôt,
    Romain.

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Romain,

    Cette technique est effectivement peu connue en France. Les plants forcés récupèrent très bien, par contre je ne cueillerai pas de tiges sur ces plants cette année, pour ne pas les épuiser. Pas de soucis, je n’utilise que quelques pieds pour cette récolte de février.

    Jenny

  • wenniroc dit

    Je suis aussi une fan de rhubarbe. La terre étant très argileuse chez nous, je les ai plantées au potager dans un caisson spécial rempli de terre acide. je peux ainsi enfin me régaler ! Je ne connaissais pas ce système de forçage mais je prends l’idée ! Merci.

  • Jenny Gloster dit

    @Wenniroc,

    C’est vrai que la rhubarbe ne déteste pas les terres acides. Je pense néanmoins qu’elle pousse mieux avec un PH supérieur à 6 (et effectivement un peu inférieur à 7)

    Pour ma part je suis toujours à la recherche de fruits et légumes « verts » pour l’hiver. Actuellement c’est très agréable de récolter de la rhubarbe quand il n’y a pas encore grand chose au jardin.

    Jenny

  • Yannick dit

    Bonjour Jenny,
    C’est super ça !!! Cette méthode est très sympa. De plus, ta récolte a été généreuse : Bravo.
    A bientôt
    Yannick

  • Lilo dit

    Ta rhubarbe est magnifique ! Quelle chance de pouvoir en consommer si tôt ;) je retiens la technique pour en avoir avant tout le monde !

  • Jenny Gloster dit

    Compte tenu de nombreuses demandes d’informations que j’ai reçues, je précise que ma rhubarbe n’est pas rose en plein champ. Forcée , la rhubarbe est privée de lumière et elle devient rose. Le système est à peu près le même que ce qui se passe pour l’endive. En pleine terre l’endive est verte et elle devient blanche à l’abri de la lumière.

    Jenny

  • misscake dit

    De la rhubarbe fraîche en hiver : voilà une idée qui me plait beaucoup !!!
    Je découvre avec plaisir ce blog plein d’astuces !

  • Pingback : Chutney de rhubarbe | Chez Becky et Liz, blog de cuisine anglaise

  • Isa d'Ecolo-bio-nature dit

    Bonjour,
     
    Merci beaucoup pour l’info. C’est une super idée ! Dès que mes pieds de rhubarbe seront suffisamment gros pour être dédoublés, je tenterais l’expérience.
     
    Amicalement,
    Isa d’Ecolo-bio-nature

  • Jenny Gloster dit

    @misscake, @Isa,

    Merci pour ces commentaires. La rhubarbe forcée, c’est vraiment sympa, de plus les plants ne sont pas pour autant perdus. Je les replante en pleine terre par la suite.

    Jenny

  • Martine en Bretagne dit

    Bonsoir Jenny, encore un article super intéressant ! Je vais essayer ça cet hiver. En plus, on a plus de temps pour faire des confitures à ce moment-là.
    Félicitations pour votre blog, vos articles sont supers, et je n’ai pas encore tout lu.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



227267290eff52aabd685eaa9c7fcdd999999999999999999999
Read previous post:
Semis et culture d’épinards de printemps

L’épinard ; on aime ou on n’aime pas ! Dans notre famille nous aimons les légumes en général et les épinards en...

Close