Mon potager pendant mes vacances. - Le jardin de Jenny


Mon potager pendant mes vacances.

21 août 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 

récolte de courgettes
Les courgettes poussent vite. Au retour des vacances on peut faire des chutneys, de la confiture courge-gingembre

Retour de vacances au potager:

Je suis rentré cette semaine après 15 jours de vacances bien méritées. Comme je m’y attendais la visite de mon potager a été un peu effrayante. Je vais devoir essayer de rattraper rapidement le temps perdu et de remettre le jardin en état. Tous les ans je rencontre le même problème. Dès à présent je vais penser à planifier les vacances de l’année prochaine et à étudier des solutions pour que mon jardin ne devienne pas une forêt vierge et pour que mon retour ne soit pas trop « déprimant »



Maladies et attaques de parasites au jardin:

Ouf, ce n’est pas dramatique. Il y a bien sur des démarrages de maladies çà et là mais rien de trop grave et de définitif : merci la biodiversité !

Les 2 problèmes les plus graves sont :

– Les chenilles qui ont fait des dégâts sur les choux brocolis. J’ai déjà « récolté » les chenilles et je les ai déposées au fond du champ.

– L’attaque de mildiou sur les plants de tomates. Si on n’est pas là pour enlever les feuilles malades le mildiou prolifère vraiment très vite. Maintenant Il va falloir enlever beaucoup de feuilles ce qui va affaiblir les plants considérablement et cette opération va aussi être chronophage.

Les mauvaises herbes profitent de mon absence:

Grâce au paillage, ce n’est pas trop catastrophique, il y a bien sur un développement important de certaines mauvaises herbes, il y a du travail en perspective mais ce n’est pas dramatique. Mon système de biodiversité fait que j’ai du mal à confier la surveillance des mauvaises herbes à un voisin. En effet certaines plantes qui sont pour moi utiles représentent les pires mauvaises herbes pour certains.

Les mauvaises herbes posent problème quand elles s’égrainent pendant notre absence. Là je sais qu’il y aura de boulot plus tard

Mon système de culture en buttes et d’allées a donné d’excellents résultats. Il n’y a aucune mauvaise herbe dans les allées. Merci le géotextile et le bois broyé !

Récoltes dépassées et pertes de récoltes.

C’est le problème le plus gênant et le plus frustrant. Des haricots verts ne sont plus récoltables ; ce n’est pas trop grave j’en ferai des graines pour les semis de l’année prochaine.

Des courgettes ont une taille énorme et certaines ne sont plus consommables. Je vais très rapidement faire des chutneys et de la confiture de courge/gingembre.

Celles qui sont trop « passées » vont être données aux poules qui vont se régaler mais j’en ai tellement que je vais devoir en mettre sur le compost.

Certaines tomates (il y en avait de trop pour mon voisin) sont dépassées. Ce n’est pas bien du tout pour la pression des maladies.

Manque d’eau et absence d’arrosage :

Le manque d’eau est rarement catastrophique en Bretagne. C’est néanmoins le problème le plus épineux en serre. J’avais demandé à mon voisin de se servir en légumes dans la serre (et en particulier en tomates) en échange d’un arrosage régulier. Ainsi mes légumes dans la serre n’ont pas manqué d’eau.

Mes voisins et amis s’occupent de mon potager pendant mon absence:

Mon système de jardinage est un peu original. De ce fait je ne peux pas complètement compter sur mes voisins et amis pour entretenir mon jardin pendant notre absence. Par exemple pour les mauvaises herbes ils ne savent pas toujours lesquelles éliminer. L’élimination des feuilles attaquées est trop contraignante pour que je le demande.

L’entretien des tomates est aussi très chronophage. Alain a fait le maximum mais j’ai du travail de reprise en main !

La récolte pose aussi des problèmes ; j’ai trop de légumes à récolter pendant mon absence. En réalité je propose à mes voisins de se servir en fruits et légumes murs en contrepartie de l’arrosage.

Préparation des vacances 2013 pour mon potager :

Globalement je vais repenser complètement ce problème pour l’année prochaine. Je ne prends pas beaucoup de vacances l’été (15 jours) mais il est impensable de ne pas avoir de coupure. J’espère que l’année prochaine mon potager va encore s’agrandir. Je pense ainsi augmenter la commercialisation de fruits, légumes et plants et pouvoir employer une aide un jour par semaine. Cette personne connaitra mes méthodes et pourra ainsi entretenir le jardin pendant mon absence. Mon retour sera plus agréable !






5 Commentaires

  • yannick dit

    Bonjour Jenny,

    J’aime beaucoup lorsque tu dis : « merci la biodiversité » :-)comme tu dis une bonne diversité dans le potager et l’équilibre se fait tout seul.

    Bonne journée et à bientôt
    Yannick

  • Eugénie dit

    Bonjour ,

    j’aime beaucoup ton article , qui me parle beaucoup .
    ici aussi lorsque nous sommes rentré d’a peine une semaine de vacances , mon petit potager idyllique ne l’était presque plus . ET bien que j’ai trouver quelqu’un pour l’entretenir durant notre absence , effectivement on ne peut pas trop en demander .
    Pour les tomates , je te conseille ( si je peux ) de les planter au pieds d’un mur , très ensoleillé . La maladie ne vient jamais , ou presque , et même lorsque les conditions ( pluie) massacre toutes les cultures de ceux que je connais , les mienne se portent toujours a merveille . Pour le reste , Je reviendrais papoter avec toi avec grand plaisir .
    y a toujours plein de trucs a raconter quand on fait le potager .
    OU est ce que l’on peut s’abonner a ton blog ? Je ne vois pas ?

    Bonne journée

    à bientôt

    Eugénie

  • natha51 dit

    Pour les courgettes qu’ il serait dommage de jeter, j’ai quelques recettes que tu connais peut- être : le potage courgette – vache qui rit, les courgettes à la crème, les courgettes farcies en cocotte, les petits farcis (oui, même pour des grosses courgettes!. Si une recette t’intéresse, n’hésite pas à me la demander. d’ailleurs, ça me donne l’idée de poster un article spécial courgette sur mon blog…

  • Jardin-deluxe dit

    @Yannick : l’équilibre est en effet fondamental pour un bon jardin naturel :)

    Je suis le seul à avoir 0 tomate cette année ?

    @Jenny : bon courage pour ton jardin ^^

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Yannick, la biodiversité évite les catas, néanmoins en rentrant je n’ai pas manqué de travail. D’ailleurs à ce sujet, je vais répondre à ton mail dans la semaine.
    Bonjour Eugénie,
    Merci pour ton commentaire. Pour ma part en Bretagne je ne cultive des tomates que dans la serre, c’est trop risqué en plein air.
    Je viens de constater que la possibilité de s’abonner au site avait disparu, cela va être rectifié très vite. Merci de l’info.
    Bonjour Natha51,
    Je suis grosse utilisatrice de courgettes mais là il y en a vraiment de trop. Je viens de rédiger un article sur un gratin de courgettes que je vais poster en fin de semaine (après une période de « mûrissement »)
    Si tu as une recette véritablement inédite, je suis disposée à la publier sur mon blog si tu veux (guest blogging)
    Bonne continuation à tous,
    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



2d1ca4373c10f73fc32160353bc14d70dddddd
Lire les articles précédents :
Installation d’une haie comestible.

Je plante une haie "fruitière" Cet automne j’envisage de planter une haie comestible (haie gourmande) d’une cinquantaine de mètres pour...

Fermer