entretien des tomates


J’entretiens les plants de tomates

21 juin 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 

Le 23 avril j’ai publié un article sur la plantation des tomates. Vous pouvez y voir que je mets le maximum d’atouts de mon côté, d’une part en plantant des tomates en serre (en Bretagne c’est risqué de cultiver des tomates en pleine terre) et d’autre part en mettant des feuilles de consoude hachées dans le trou de plantation des tomates.

Aujourd’hui mes tomates sont belles et commencent à produire, je vais donc vous parler de l’entretien de ces tomates.

Taille des tomates

Pour tailler mes tomates j’élimine les  gourmands qui se développent à l’aisselle des feuilles. En général je ne conserve que la tige principale (ou parfois 2 tiges quand le plant est vigoureux). Pour les tomates cerise je laisse la nature s’organiser elle-même et je n’élimine que rarement les gourmands. La végétation devient vite très abondante !



Irrigation des tomates :

Un tuyau perméable relié à un robinet serpente parmi mes pieds de tomate. Je préfère ce système au goutte à goutte parce que c’est bien plus économique mais aussi parce que cela permet aussi d’arroser aussi les pieds de basilic et ceux d’œillet d’inde que je plante à proximité des pieds de tomate (pour éviter les maladies). Je réalise un arrosage en général 2 fois par semaine.

Fertilisation des tomates :

La fertilisation a déjà commencé lors de la plantation par incorporation de feuilles de consoude hachées dans le trou de plantation. En cours de végétation j’apporte du purin de  consoude au pied de chaque plant de tomate une fois par semaine (entre 2 arrosages). Pour ceux qui ne disposent pas de consoude dans leur jardin je conseille vivement d’utiliser l’engrais tomate bio de B-actif constitué principalement de consoude. En effet la consoude est vraiment l’engrais idéal pour la production de tomates (tout en étant 100% naturel).

Paillage des tomates :

Je considère que le paillage

pied de tomate en serre
Des tomates déjà bien avancée, en Bretagne, début juin

en général est excellent. Dans le cas de la tomate il y a une raison supplémentaire en faveur du paillage. Cela empêche d’éclabousser les feuilles du bas lors d’arrosage et cela évite la poussière lorsque l’on marche entre les plants de tomate pour la taille ou la récolte par exemple. Cette année j’ai réalisé le paillage de mes tomates avec de la paille de chanvre (que j’avais en stock)

Tuteurage des plants de tomate :

J’utilise des ficelles que j’attache en haut de la serre.

Aération de la serre :

L’aération régulière de la serre ma parait importante. En cas de chaleur importante on risque d’avoir dans la serre à la fois une forte chaleur et une forte hygrométrie : exactement la situation idéale pour le développement des maladies de la tomate. En fait je laisse, en général la porte de la serre ouverte dans la journée. Je ferme systématiquement en fin d’après-midi.

En cas de démarrage de maladies j’élimine immédiatement les feuilles touchées pour éviter toute propagation.





3 Commentaires

  • natha51 dit

    Mazette! Sans serre, je n’en suis pas encore là et on est début juillet… :-( Avec le temps qu’il fait, on risque de manger plus de tomates du supermarché que du jardin…

  • Burek Jocelyne dit

    Jenny, je découvre votre site et suis d’abord frappée par votre maîtrise de notre langue : bravo .
    Je partage votre idée de la bio-diversité . C’est sans doute écrit quelque part et dans ce cas désolée de vous faire répéter, mais quelle est la surface de votre jardin ?
    Merci à vous, bonne continuation .

  • admin dit

    Bonjour Natha51,
    Pour avoir des tomates de bonne heure je les cultive bien sûr en serre. Un autre facteur de réussite : je fais mes plants moi-même, je trouve que les plants achetés sont trop poussés, ils perdaient environ 1 semaine lors de leur arrivée chez moi.
    Bonjour Jocelyne,
    Un grand jardin favorise effectivement la biodiversité. Mon jardin fait environ 2000 mètres carrés. Je ne suis pas limité en surface car nous habitons une petite ferme. La limite c’est ma capacité de travail car pour le moment je n’utilise pas d’engins motorisés (sauf la tondeuse).
    Bon jardinage
    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



faae7c689ca13cd07b4bbd8a8feb2c77|||||||||||||||||||||||||||
Lire les articles précédents :
Recette de coulis de fraise (et de framboise)

Du coulis de fraise à congeler et à utiliser toute l'année Voilà, mes fraises sont en pleine production. Je vais...

Fermer