Utiliser les feuilles mortes au jardin


Utiliser les feuilles mortes au jardin

22 janvier 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

Au bout de quelque temps, les feuilles mortes se transforment en humus/terreau, un apport de qualité, précieux pour le sol.
Sentir et toucher le terreau de feuilles est très agréable ; ce terreau décomposé, brun foncé, riche et friable rappelle une odeur d’automne.
Le terreau de feuilles mortes ajoute de la matière organique au sol ce qui favorise l’activité microbienne et nourrit les vers de terre qui transforment cette matière organique en nutriments utilisables par les plantes. Un sol riche en matière organique a aussi plus de capacité à garder l’humidité et résister à la sècheresse.

Le ramassage des feuilles mortes :

tas de feuilles mortes Les feuilles mortes se ramassent à la pelle!

Ramasser les feuilles mortes peut être long et un peu ennuyeux et fastidieux. Je trouve plus rapide et pratique de les ramasser assez tard en hiver (fin janvier et février). A cette époque il y a une bonne couche de feuilles, tassées et humides qui se sont accumulées le long de la petite route qui monte chez nous. J’ai besoin de nettoyer les bords de la route de toute façon et les feuilles étant déjà un peu décomposées « se ramassent à la pelle » et j’ai vite fait de remplir plusieurs brouettes.

Autrement, à l’automne, les feuilles tombées sur la pelouse sont facilement ramassées à la tondeuse, elles sont ainsi broyées en petites morceaux et mélangées avec les tontes du gazon ; un excellent apport pour le compost

Il y a plusieurs utilisations possibles des feuilles mortes au jardin, chacune plus intéressante que l’autre.




Je réalise du terreau de feuilles mortes.

Je vais vraiment en faire plus cette année, on n’en a jamais assez ! Il faut se rappeler que les feuilles vont diminuer considérablement en volume ! Je benne les brouettées de feuilles dans un carré grillagé sur 3 cotés et je le les couvre avec un morceau de bâche de plastique noir.
Son emplacement proche des composts ‘classiques’ me permet de piocher facilement dans le tas de feuilles pour apporter une couche de temps en temps au compost si besoin.
Il est très important que les feuilles soient bien mouillées pour favoriser le développement des champignons et l’activité du mycélium ; la première étape d’une bonne décomposition.

Certaines feuilles se décomposent plus rapidement que d’autres. Les feuilles de chêne et de hêtre par exemple se décomposent plus rapidement que les plus grandes feuilles comme celles des châtaigniers, marronniers ou noyers. Il faut attendre au minimum 1 an (parfois 2 ans) avant que les feuilles ne deviennent terreau. Ce bon terreau de feuilles sera parfait pour semer les graines et bien plus écolo que le terreau acheté dans les jardineries !
Une technique alternative pour les jardins plus petits est de mettre les feuilles mortes humides dans un sac plastique (un sac poubelle par exemple). Vous faites quelques trous dans le sac, vous le mettez pour 2 ans dans un coin reculé du jardin. Au bout de 1 ou 2 ans cela donne un super terreau.

terreau de feuilles mortes Les feuilles mortes deviennent un beau terreau

L’utilisation des feuilles mortes dans le compost.

Je mets une couche d’environ 20 cm d’épaisseur de feuilles mortes (broyées ou pas) puis une couche de fiente de volaille ou de fumier non décomposé ou de déchets verts (tonte de gazon, déchets de cuisine, j’utilise souvent des feuilles de consoude quand il y en a, cette consoude a un effet activateur de compostage..). Les feuilles mortes ont un rapport C/N élevé (voisin de 60 à 80 suivant les espèces), c’est à dire qu’elles contiennent beaucoup plus de carbone que d’azote. De ce fait, la décomposition des feuilles est plus lente. Les nutriments ne sont pas disponibles immédiatement pour vos plantes. L’addition des déchets verts et fientes, riches en azote, réduit le rapport C/N et accélère le processus.
Si vous voulez tout savoir sur le compostage je vous suggère l’achat du livre très complet de Denis pépin sur le sujet. Vous pouvez aussi participer à une de ses conférences traitant du compostage

Je paille ou ‘mulch’ certaines parties de mon jardin avec les feuilles mortes.

J’utilise les feuilles mortes par-dessus le carton pour faire du cardboard mulching.
Après 6 mois les feuilles sont à moitié décomposées et très utile en ‘paillage’. Je les mélange souvent avec les tontes du gazon que j’étale autour des cultures pour garder l’humidité dans le sol et empêcher les mauvaises herbes de pousser.

A noter qu’il est aussi possible de faire un terreau de feuilles de sapin pour faire un apport spécial plantes acides.
Il est déconseiller d’utiliser beaucoup de feuilles de noyer, ces feuilles contiendraient des « naphtoquinones » qui peuvent, en trop grandes quantités devenir un « désherbant » !






6 Commentaires

  • Jean-Pascal dit

    Bonjour Jenny et merci pour ces précieux conseils.
    Jusqu’à présent, j’utilisais les feuilles mortes pour le paillage de mes carrés potagers durant l’hiver.
    Je vais maintenant me lancer dans la fabrication du terreau en suivant scrupuleusement ce mode d’emploi.
    Bien cordialement,
    Jean-Pascal

  • Atalanta dit

    Cet hiver, j’ai laissé une couche de feuilles mortes sur mon potager pour le protéger. J’hésite à la mettre dans le compost pour préparer le potager pour le printemps ou à rajouter terre et paillis par dessus.
    Merci en tout cas pour les les conseils, je t’ai taguée aux liebster blog awards sur les Vergers. A très bientôt!

  • Toupetipti dit

    Bonjour Jenny,
    Super cet article, mille mercis! J’ai ramassé des sacs entiers de feuilles mortes cet automne sans trop savoir encore comment j’allais les utiliser (je n’emménage dans ma maison avec jardin que l’été prochain; pour l’instant, je ne peux pas encore jardiner!) Avec vos idées géniales, j’ai trouvé la réponse à cette question!
    Je découvre votre blog à l’instant et vous faites exactement ce que j’ai envie de faire dans mon jardin… Je sens que vous allez devenir l’une de mes principales sources d’inspiration ;)

  • yvon dit

    Bonsoir,
    Avant l’hiver, j’ai étalé une belle couche de feuilles mortes dans la serre. Comme elles étaient plutôt sèches, je les ai arrosées à 2 reprises. Maintenant je m’aperçoit qu’il y en a de moins en moins. Malgré le froid elles doivent être transformées par l’action des micro-organismes.
    Amicalement! Yvon.

  • Jenny Gloster dit

    @Jean Pascal, l’utilisation des feuilles mortes en paillage reste une excellente idée. Si la quantité est limitée, il te faudra faire des choix.

    @Atalanta, toutes ces utilisations me paraissent bonnes.

    @Toupetipti, merci.

    @Yvon, n’y aurait-il pas de voleurs de feuilles mortes dans ton secteur? Plus sérieusement le volume diminue effectivement avec le temps mais pas la valeur!

    Jenny

  • Frederique dit

    Bonjour Jenny
    Nous passons le premier automne dans notre nouvelle maison et nous avons un enorme arbre Tulipier (qui viendrait du Canada). Nous ramassons des 2 grandes poubelles de feuilles toutes les semaines depuis 1 mois et demi!
    Cela me parait dommage de les jetter et justement je cherchais une methode pour en faire du compost ou du paillage pour le jardin.

    Est ce correct de lire que vous n ajoutez rien aux feuilles, vous les laissez se decomposer pendant 1 ou 2 ans et voila tout?

    Savez vous si les feuilles de Tulipier peuvent se ‘composter’?

    Un grand merci, nous sommes de novices du jardinage!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



7ca03a0559b437c4426fdb1802226b92OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
Lire les articles précédents :
La recette des butternut rôties

La courge 'butternut' (noix de beurre/beurre doux) est, à mon avis, une des meilleures courges au niveau qualité gustative et...

Fermer