Une technique pour faciliter la vie au jardin; le cardboard mulching ! - Le jardin de Jenny


Une technique pour faciliter la vie au jardin; le cardboard mulching !

20 septembre 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

Je trouve cette méthode indispensable pour désherber (sans exporter de la matière organique) et au même temps préparer la terre pour les semis de printemps.  Au niveau physique la quantité et la pénibilité du travail sont réduites et le résultat est nettement meilleur au niveau de la structure du sol et de sa vie (micro-organismes). Après une telle action vous avez une « bonne terre ».

Utilisation du carton pour préparer la terre

préparation du sol
Je ne souhaite pas me fatiguer pour bêcher. J’utilise du carton pour préparer la terre pour le printemps.

J’ai quelques endroits dans le potager bordés de pelouse. Au bout d’un moment l’herbe gagne du terrain sur le carré potager.




 

Au lieu de bêcher et de désherber je trouve pratique et particulièrement utile d’étouffer l’herbe avec du carton.

Je choisi les grands morceaux non imprimés (sans encre), j’enlève le scotch et les agrafes s’il y en a.  Si la terre nécessite un apport c’est l’occasion d’étaler un peu de fumier, de compost et/ou de feuilles d’orties ou de consoude avant de poser le carton.

Certains jardiniers mettent le compost par-dessus le carton. Cette technique est possible mais, à mon avis, pas idéale. Si vous mettez le fumier ou le compost SOUS le carton vous favorisez la vie des vers de terre et d’ailleurs de toute une « faune »

Ensuite je place les morceaux de carton en faisant bien en sorte qu’ils se chevauchent.  Je fini par étaler une bonne couche de paille, de feuilles mortes, tontes de gazon sur le carton pour que le carton reste en place.  Une fois décomposé ceci ajoutera de la matière organique à la terre.

Les vers de terre travaillent pour moi :

Cet hiver les vers de terre vont se plaire en dessous du carton dans une terre riche et humide. Au printemps prochain l’herbe sera décomposée.  Il restera toujours un peu de paille et peut-être un peu de carton mou. J’écarterai alors cette couche à coté avec un râteau, la terre sera parfaite pour faire des semis ou le repiquage de plants ; riche, humide, meuble et sans mauvaises herbes.

Le seul inconvénient de cette méthode c’est que les limaces se plaisent aussi sous le carton.  Avant de semer ou transplanter les jeunes plants je mets une vielle planche en bois à côté de l’endroit où je vais semer.  Les matins il suffit de ramasser les limaces et escargots qui adorent se cacher dessous.  Je distribue limaces et escargots à mes poules pour leur ptit dej ! S’il y en a trop pour l’appétit de mes poules je libère les gastéropodes en surnombre dans le bois à côté.

Il est possible d’utiliser une bâche noire à la place du carton. Cela est efficace aussi à condition de ne pas la laisser en place pendant plus de 3 mois, sinon la terre risque de se dessécher.  J’ai déjà présenté cette méthode  dans mon article intitulé : Remplacer une pelouse par un potager.

Le carton présente un avantage c’est qu’il se décompose et apporte donc une matière organique supplémentaire à la terre.

Si vous habitez dans une zone sèche il est utile d’arroser le sol avant de poser le carton. En Bretagne ceci n’est pas trop nécessaire.

une bonne terre sans bêchage
Voila les cartons sont posés. Je les recouvre pour qu’ils restent bien en place et pour apporter une matière organique supplémentaire




 

 



18 Commentaires

  • Brigitte dit

    BRAVO pour cet article très instructif. J’ai testé une petite fois l’utilisation du carton , juste pour faire des allées. Cet article me donne envie de récidiveravec plus d’envergure. MERCI jenny 

  • David dit

    Merci Jenny pour tous vos articles, et vos conseils. Je me suis servi de carton cette année pour protéger mes plans de potirons et de courgettes en faisant une découpe en forme de trou de serrure. Les plans n’ont pas été envahis par les mauvaises herbes. 

  • Jenny Gloster dit

    @Brigitte, merci pour le commentaire. Cette technique marche bien. Il faudrait d’ailleurs lui trouver un nom français!

    @David, Cette technique est intéressante pour le désherbage. Pour ma part j’aurai un peu peur d’attirer trop de limaces et d’escargots

    Jenny

  • joe dit

    Je savais l’effet d’un carton parterre, mais je ne savais pas qu’on pouvais en faire une technique. Bravo !!
     

  • Dr Marc Vert dit

    Bonjour,
    L’utilisation du carton est souvent mentionnée par les jardiniers bio pour le mulch, la protection du compost… Mais même en utilisant du carton brun sans impression peut-on être sur qu’en se décomposant il ne laissera pas de résidus toxiques dans le jardin ?

  • Jenny Gloster dit

    @Joe, merci pour le commentaire

    @Dr Marc Vert, je vais me renseigner sur les résidus éventuels laissés par les cartons. Le carton c’est du bois, mais il est en effet possible que des résidus de fabrication subsiste.

    Si quelqu’un d’autre a un avis, merci de nous laisser un commentaire!

    Jenny

  • Frédérique dit

    J’utilise aussi cette technique mais malheureusement certaines plantes très envahissantes résistent. Je pense à l’arum maculatum que j’aime dans le bois mais pas dans mon potager et (là je vais me faire mal voir) la consoude. Celle là je l’adore mais parfois elle s’installe vraiment dans des endroits inappropriés. J’ai testé en gardant en place le carton plusieurs années… en vain. Je suis preneuse, si quelqu’un a d’autres solutions à me proposer.
    L’ensemble des articles est vraiment intéressant et je bien heureuse d’avoir découvert votre blog. Amitié. Frédérique

  • Jenny Gloster dit

    @Frédérique, critiquer la consoude, mais c’est scandaleux!Clin d'œil

    En fait il faut planter la consoude bocking 14 qui n’est pas envahissante, elle reste là où elle est plantée puisqu’elle ne se multiplie pas par graine.

    Pour éliminer la consoude, il n’y a qu’une véritable solution, abandonner la parcelle infestée à des cochons. Ils adorent la consoude (feuilles et racines) et déterrent tout.

    Pour l’arum maculatum c’est plus compliqué puisque la plante est toxique, y compris pour les cochons.

    Pour la consoude, la meilleure idée est de la laisser, de l’utiliser comme engrais, comme médicament, comme plante mellifère, pour nourrir les animaux, etc…

    Jenny

  • Frédérique dit

    Bonjour Jenny, c’est avec plaisir que j’ai reçu un mail me signalant que vous répondiez à mon commentaire. Malheureusement il est illisible directement dans le mail (truffé de rajouts de signes) et ici, mon commentaire est toujours en attente de modération, la réponse n’apparaît donc pas non plus.
    Je continue doucement à lire vos différents articles
    Belle journée. Frédérique

  • Frédérique dit

    Et bien chose surprenante, le fait de mettre un nouveau commentaire, fait apparaître votre réponse au précédent !!! La magie et le mystère de l’informatique restent entier pour moi ! Belle journée. Frédérique

  • Françoise dit

    Cela fait des années que je jardine et pourtant je ne connaissais pas cette astuce du carton, merci pour le partage, j’essayerai cette technique au printemps.

  • Jenny Gloster dit

    @Françoise, à mon avis il est préférable de mettre en place cette technique dès maintenant. En effet il faut laisser les cartons en place environ 3 mois.

    Jenny

  • nathrama dit

    Bonjour,

    Une question me taraude : le carton n’est-il pas un peu chimique pour une utilisation au jardin ? Qu’y a-t-il dans sa composition ? De la cellulose, ok, mais il doit y avoir des résines ou autres, sans parler des traitements utiliser pour recycler le papier et oter les encres ?
    Est-ce si bio que ça d’utiliser du carton au jardin ?

  • Jenny Gloster dit

    @ Nathrama – je me suis posée la même question avant d’utiliser le carton au jardin.  Je ne connais pas l’exacte composition de tous les types de cartons mais je fais confiance aux organisations et aux autorités (eco-cert par exemple) qui disent que le carton est utilisable en agriculture bio. Les cartons cirés ou imprimés sont à éviter bien sûr.

    Jenny

  • paul dit

    le carton étant de l’or si on connait toutes ses possibilités .

    le carton n’est pas chimique c’est interdit d’utiliser des produits tels en principe!! vu ce qui ce passe parfois pour beaucoup d’autres produits et aliments ».

    une continuation de ce carton :

    passer la tondeuse a raz .
    faite un tamis tamiser de la terre et étalé la sur le carton en couche de 10 a 15 cm vous ne tondraient plus si vous surveiller et archées les jeunes pousses à force de les éliminer vous aurez un terrain toujours propre. vous pouvez mettre des graines de gazon ou herbe pour jardin et vous obtiendrais du gazon comme celui en rouleau ou en plaque Le carton ne se désagrège pas placé au sol il peut y pleuvoir des mois dessus .

    autre formule mettre cette terre dans une bétonnière avec un peu de désherbant laisser séché puis tamisé et recouvrir les cartons

    Autres :Pour ne plus vous baisser pensait a faire des jardins suspendus.. penser a votre grand âge avenir . Je vous le rappelle ne jetez plus votre mark de café et vos épluchures ils font des miracles au jardin…

  • Nathalie Hausammann dit

    j’ai vue cette technique a Montréal, malgré leurs hivers très froid cela fonctionne très très bien

  • Dany dit

    J’ai testé la bâche noire sur le jardin pour garder propres les endroits en attente de plantation.
    Dessous l’herbe est étouffée, le sol est net mise à part les galeries de mulots qui se sont réfugiés bien à l’abri des intempéries et de la pluie de l’hiver.
    J’hésite maintenant à bâcher le jardin.

  • duval dit

    bonjour à tous ,

    je tombe vraiment par hasard sur cet article car je veux changer radicalement ma façon de jardiner et j’ai commencé . pour le carton c’est mon métier de le fabriquer depuis 1991 et c’est pour cela que je me permets de poster .

    donc concernant le carton, les principaux problèmes que l’on puisse rencontrer à mon avis , sont les encres dûes à l’impression comme déjà citées , les étiquettes ou différents scotchs et les cartons blancs fabriqués avec un papier qui a été blanchi évidemment .

    si on rentre un peu plus dans le détail il va y avoir un élément essentiel du carton qui est la colle utilisée pour le fabriquer . pour la colle les ingrédients principaux sont :

    -de l’eau , eau du réseau de ville(très bien) ou eaux recyclées issues du lavage des groupes imprimeurs de l’atelier d’impression (là on doit retrouver je pense des traces d’encre, moins bon)
    -de l’amidon , très souvent à base de maïs ou de blé (no problem)
    -de la lessive de soude , quantité très faible entre 12 et 15kgs pour 2000kgs de colle , je ne pense pas que ce soit nocif.
    -du borax , idem que pour la soude avec 6 à 9 kgs pour 2000kgs
    -biocide pour éviter l’infection du circuit par les bactéries , entre 500 et 1000 grs pour 2000kgs
    -anti-mousse , toujours pareil , quantité très faible , je ne pense pas que ce soit un problème.
    -dernière chose possible et là je serais beaucoup plus inquiet à savoir de la résine .là où je travaille nous l’avons abandonnée depuis plusieurs années car classée cancérigène , environ 30kgs pour 2000 kgs .

    donc en conclusion pour la colle rien d’alarmant hormis cette résine .

    autres éléments possibles qui à mon avis ne seraient pas top à savoir , l’enduction de certains papiers par du vernis ou encore la dépose de wax(paraffine) sur la cannelure
    pour moi ce sont 2 éléments à éviter absolument .
    sinon pour le reste je pense que le carton doit être un super allié au jardin et j’ai déjà commencé à tester ^^ .

    en espérant vous avoir aider sur le sujet

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



833aecbd57a9e4a591d9cae9fc372aadkkkkkkkkkkk
Lire les articles précédents :
Recettes de soupe de tomates

Une fois n’est pas coutume, je vous présente aujourd’hui 2 recettes différentes. Pour ma part j’utilise des tomates rôties (je...

Fermer