Manger les hauts des fèves !


Manger les hauts des fèves !

18 mai 2015 |   Auteur: Jenny Gloster 

La fève est un des légumes que j’aime bien. J’ai d’ailleurs déjà écrit plusieurs articles sur sa culture dont un des premiers articles de ce blog : la culture des fèves d’automne.

J’entends souvent des personnes me dire qu’elles ne sont pas fan des fèves et j’avoue que c’était mon cas il y a encore quelques années. Je les semais tous les ans à la fin d’octobre, un peu par habitude, parce que ça fait un bon couvre sol pendant l’hiver. Les fèves, comme toutes les légumineuses fixent l’azote de l’air et de ce fait enrichissent la terre et c’est une culture facile qui, de plus, ne craint pas les limaces ! Mais à l’époque on se lassait vite des fèves cuites à l’eau (surtout quand elles devenaient grosses). J’ignorais toutes les bonnes recettes possibles à confectionner avec des fèves.



Les fèves : un légume à bien découvrir :

Heureusement, au fil des années, on apprend des choses et j’ai changé mon opinion sur ces haricots – c’est maintenant un de mes légumes préférés ! Les fèves sont polyvalentes et délicieuses à tous les stades de leurs développements.

hauts de fèves je cueille le haut des fèves

La révélation a été pour moi, en grand partie, les livres ‘Plenty’ et ‘Plenty More’ de Yotam Ottolenghi (jetez un coup d’œil sur Google images) : de véritables inspirations pour les recettes végétariennes. Ses recettes sont souvent des mélanges de légumes de saison, éclectiques et savoureux aux influences d’Europe et du Moyen Orient.
Feuilleter ces livres donne vraiment envie de cultiver un grand choix de légumes et une abondance d’herbes aromatiques pour pouvoir faire ses recettes avec des ingrédients frais du jardin. Ça se voit que Yotam Ottolenghi aime bien les fèves. On trouve dans ses livres les recettes de burgers, houmous (recette du proche orient composée principalement de pois chiches, mais aussi avec des fèves), soupes, salades composées, sautés, purée…
Je partagerai bientôt quelques-unes de mes recettes préférées au fil de la saison.

feuilles de fèves cuites Appétissant; n’est-ce pas?

Mais la principale raison pour publier cet article aujourd’hui est que j’ai appris récemment (vous le saviez peut être déjà) que les hauts des tiges, ces jolis petits éventails, sont tout à fait comestibles et bons à manger !

Recette de cuisine utilisant les jeunes feuilles de fèves :

Après cueillette, je rince à l’eau fraîche et je mets à cuire simplement pendant quelques minutes dans une poêle avec une noix de beurre ou de l’huile d’olive. Je trouve ça très bon en accompagnement et aussi en omelette avec un peu de fromage râpé.



Récolter les jeunes feuilles de fève améliore la production :

C’est aussi important et très utile d’enlever les hauts des tiges. Cette opération fait que la plante ne grandit plus en hauteur mais va concentrer son énergie dans la production de belles gousses. Le meilleur moment pour faire cette récolte c’est quand les plants sont en fleurs et quand on commence à voir apparaître les jeunes gousses. En plus les pucerons (le seul problème de cette culture) sont attirés par ces jeunes feuilles : Encore une bonne raison de les enlever.

récolte feuilles de fèves La récolte de feuilles de fèves est facile et abondante



Tags:

16 Commentaires

  • mariejoclaude dit

    Bonne idée Jenny , c’est vrai javais l’habitude d’enlever la pointe des fèves , souvent garni de pucerons ( pas bétes les coquins , c’est que çà doit etre bon ) je vais essayer ta recette ,, merci
    bonne semaine

  • Frédérique dit

    Pour moi aussi les fèves sont un de mes légumes préférés du jardin. J’épluche les pois à la cueillette et cela représente pour moi un temps de pose dans la course estivale, surtout si ce moment se passe sur la terrasse au soleil. Je vais essayer cette recette de jeunes tiges. c’est comme cela que j’aime le potager, des légumes faciles et multifonction. Je vais aussi aller consulter ce livre que tu nous conseilles. Merci pour ces précieux articles. Frédérique

  • lavielle dit

    Bonsoir
    J’habite en ile de France est-il possible de semer des féves au mois d’octobre chez moi aussi ?
    A quelle époque faut il cueillir les féves ?
    Ma consoude pousse très bien tous les morceaux ont fait des feuilles , ils sont maintenant dans le jardin depuis 15 jours.
    Cordialement

  • Sylvie dit

    Mais savez vous que les pucerons attirent les coccinelles, c’est pour cela que j’en mets tous les ans au jardin. Les autres plantes sont alors protegees puisque les coccinelles sont es devoreuses de larves…. De pucerons. Et la boucle est bouclee

  • Yvon dit

    Bonjour,

    Je suis du Nord, près de Dunkerque à quelques encablures de la mer.

    Habituellement je sème les fèves en avril.

    J’ai hésité à semer des fèves avant l’hiver. Puis j’ai écouté les conseils de Gilles et de Romain et j’ai tenté d’en semer en septembre 2014.

    Nous sommes le 19 mai et je vais récolter mes premières fèves qui ne portent aucun puceron ni bruche. Rien. Que des belles fèves!

    C’est pas beau, ça?

    Yvon.

  • Jenny Gloster dit

    @MariejoClaude, c’est vrai, même si on ne les mange pas, c’est une bonne idée d’enlever les pointes des fèves.
    @Frédérique, nous sommes d’accord, les plantes multifonctions c’est le must. Justement la consoude (voir le livre) est la plante multifonctions par excellence (plante engrais, plante mellifère, plante médicale, plante comestible, plante ornementale…).
    @Lavielle, Yvon t’a répondu, on peut semer les fèves à l’automne partout en France.
    @Sylvie, je pense que tu attires les coccinelles dans ton jardin, pas les pucerons! Moi aussi, une des méthodes est d’avoir un petit coin d’ortie qui sert de plante hôte pour les coccinelles.
    @Yvon, merci pour ton témoignage qui apporte la réponse souhaitée par Lavielle.
    Jenny

  • AnnDo dit

    J’ai gouté les pousses de fèves poelées avec des navets nouveaux pas plus tard qu’hier soir. C’est vrai que c’est bon. Le gout est assez discret, donc a ne pas associer avec des saveurs trop fortes en mélange je pense. Et j’ai fait une belle récolte de pucerons au passage… Merci pour cette idée doublement utile.

  • Paulette dit

    Je n’y aurai jamais pensé! merci Jenny pour toutes ces astuces jardinage et cuisine! si l’on en cultive pas, où puis-je en trouver? merci!

  • nathe dit

    Merci Jenny pour ces idées de recettes. Je n’utilisais jamais les feuilles des fèves, que je me contenter de jeter. Après les avoir gouter, effectivement c’est très bon ;)

  • Martineau Robert-Gilles dit

    Bonjour du Japon, cher ami!
    Ici les feves, appelees « sora mame/空豆 » sont tres populaires, bien que l variete courante est bien plus grosse que celle que nous trouvons ici.
    Par contre la consommation de jeunes feuilles est une decouverte que je vais approfondir!
    J’ai presente mon site angllais (parmi tant d’autres) ci dessus, mais j’ai aussi un site en francais. Mon site Facebook est du meme nom.
    En esperant que ceci est le bebut d’une longue relation, je vous salue bien amicalement dans l’attente de vous lire.
    Entre temps je parcours votre blog.
    J’auurais deja des quetsions a propos des pommes de terre Roseval!
    Robert-Gilles

  • Alex dit

    Bonjour Jenny! Moi aussi je cultive des fèves dans mon jardin. Ce fut l’une des premières chose avec les tomates et la menthe! je serais également curieux de savoir où trouver des graines de poires de terre? merci!

  • Jenny Gloster dit

    @anndo, merci pour le commentaire. Nous aimons beaucoup les fèves. En semant à l’automne les pucerons ne font pas de dégâts.
    @Paulette, je ne pense pas que l’on trouve des hauts de fèves dans le commerce. Par contre la culture de cette plante est extrêmement facile. Seul problème : les pucerons (dont on évite les dégâts en semant à l’automne).
    @Nathe, ravie de t’avoir proposé un nouveau légume
    @Robert-Gilles, merci pour le commentaire et félicitations pour ton blog.
    @Alex, les fèves c’est excellent, quant à la poire de terre, je n’en ai jamais semé, je ne sais pas si cela se fait. On replante des morceaux de tubercule, ou des collets (le plus économique) ou l’on bouture. Voir http://www.le-jardin-de-jenny.fr/la-poire-de-terre.html,
    J’avais commandé mes premiers tubercules à la ferme sainte Marthe.
    Jenny

  • martines dit

    bonjour Jenny, j’ai planté les fèves en octobre, malgré tout elles ont été encore envahies de pucerons

  • Lejeune Marc dit

    Bonjour’
    Il se peut que vous receviez ce message 2 X… (fausse manoeuvre?) J’aimerais démarrer la culture de lupin comestibles mais ne trouve pas les graines en Belgique… Pouvez vous me donner une adresse ou les commander?
    D’avance merci
    Marc Lejeune
    Mlejeune251@gmail.com

  • Maëlle dit

    Grâce à un extracteur de jus, chaque jour, je me fais un jus avec un assortiment de légumes verts comme il est recommandé pour une alimentation vivante. Comme j’ ai commencé la taille de mes pieds de fèves, je l’ajoute à mes jus. C’est très correct à boire. Ainsi pas de perte, et un plus pour la santé.

  • Suzy dit

    En venant chercher une recette sur le blog de Jenny, je vois cet article sur les hauts de fèves.
    N’ayant pas de jardin, j’habite à Paris ! je ne connais pas, par contre mon maraicher m’a dit que les gousses de fèves sont bonnes en potage. Il a raison, j’ai trouvé une recette portugaise sur Internet, délicieuse.
    Finalement dans les fèves, mis à part leur peau, tout se consomme.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



37c11795b29fa2bbb50ac76a7e8327abMMMMMMM
Lire les articles précédents :
La poire de terre d’Isidore

Aujourd’hui je vous propose un article très court, rédigé par un lecteur de mon blog. Isidore a décidé de cultiver...

Fermer