Production et rendement tomates en 2013


Ma production de tomates 2013

11 septembre 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

Nous n’en sommes qu’à la mi-septembre et l’année « tomate » est loin d’être finie.

Je me propose néanmoins de faire un point d’étape car nous sommes vraiment « plongés » dans la récolte et la consommation des tomates.

entretien des tomates S’occuper des tomates c’est un vrai plaisir surtout quand la production est bonne

2013 : une excellente année pour les tomates grâce à une météo favorable :

Je suis vraiment satisfaite de ma production. Je pense que la météo y est pour beaucoup. L’année avait pourtant mal commencée avec un printemps froid et pluvieux. Comme j’avais semé tôt, quelques-uns de mes plants avaient souffert au démarrage.

Mais l’été a été superbe en Bretagne. Il a fait très beau. En juillet nous avons connu des températures élevées (très élevées, même, pour la Bretagne). Ceci a empêché (ou au moins freiné) le développement du mildiou, même pour ceux qui produisent les tomates hors serre (ce n’est pas mon cas)



Cette année j’avais planté plus de variétés :

tomate noire de Crimée D’année en année la tomate noire de Crimée reste ma préférée au niveau du goût.

Au printemps je vous avais présenté mes critères de choix de variétés de tomates. J’avais alors décidé de planter plus de variétés. C’est vraiment sympa de découvrir de nouvelles variétés. Si une variété produit moins ou est plus malade ce n’est pas grave, d’autres variétés prennent le relai. Mais surtout, le plaisir de la consommation est multiplié. Nous consommons des tomates tous les jours ou presque, mais pas les mêmes tomates ni la même préparation. Les goûts et l’aspect sont très différents, c’est un vrai régal.  Avec les amis nous avons préparés un plateau de toutes les variétés de tomates produites cette année pour les goûter et les comparer. Demain je vous dirai lesquelles étaient les mieux notées.

L’ennemi principal de la tomate ce sont les vacances.

Comme je l’ai dit lorsque j’ai présenté mon challenge, j’ai pas mal décroché de mon jardin cet été. Je suis parti 3 semaines en juillet et une semaine vers la fin du mois d’août. Heureusement Oliver est rentré plus tôt et a pu s’occuper de mon potager et en particulier des tomates. Il a arrosé, un peu taillé et enlevé quelques feuilles sur lesquelles le mildiou faisait son apparition : Merci Oliver.

On peut confier ces soins à un voisin, mais ici c’était encore mieux !

Je me forme et m’informe en permanence sur les cultures et en particulier sur la culture de la tomate :

plant de tomate Ma récolte de tomate est bonne en 2013

J’ai toujours cultivé des tomates. Mon expérience commence à être ancienne et complète. Néanmoins je continue de m’informer (sur le net par exemple) à échanger (avec des voisins et amis et sur le net) sur cette culture des tomates. Cette année j’ai aussi beaucoup consulté le livre de Nicolas sur la culture des tomates. C’est vraiment plein de bons conseils. Merci Nicolas.

J’ai bien géré le mildiou des tomates :

Le climat a été favorable mais ce n‘est pas tout. Oliver a commencé à enlever les premières feuilles touchées par le mildiou et j’ai poursuivi cette tâche dès mon retour : Il ne faut pas laisser le mildiou s’installer !

J’ai aussi utilisé le bicarbonate de soude que je pulvérise sur les 2 côtés des feuilles : je crois que ça aide à freiner l’évolution du mildiou, en tous les cas chez moi cela a marché.

Bien sur les traitements curatifs ne suffisent pas. J’ai mis toutes les chances de mon côté en suivant avec application les 55 conseils de culture des tomates que j’ai publiés au printemps.

La consoude : la « clé » de réussite des tomates :

Bien entendu je n’utilise aucun produit chimique, ni engrais ni pesticide. J’essaie donc d’avoir une terre très riche, grâce en particulier à l’utilisation du compost. Mais, pour les tomates, la clé de la réussite c’est la consoude bocking 14! J’utilise les feuilles de consoude dans les trous de plantation et tout au long de la saison j’utilise du purin de consoude.

J’utilise la consoude pour presque toutes mes cultures mais pour les tomates, c’est vraiment le « must »



Les tomates cerise, c’est bon et convivial.

Un des plaisirs de l’été c’est l’apéro ! C’est un moment sympa et convivial. C’est aussi un moment ou vous faites gouter les produits de votre jardin. Les tomates cerise font partie de ce moment de détente et c’est agréable de voir vos invités les déguster. Vous avez là une vraie « récompense » pour votre travail.

J’ai mieux travaillé grâce à ma nouvelle serre :

Cet hiver nous avons fait l’acquisition d’une deuxième serre. Bien entendu c’est une serre d’occasion ; nous souhaitons avoir un potager rentable. Les arceaux sont d’occasion, bien sûr, mais le plastique aussi (nous avons donné un coup de main  chez un voisin pépiniériste pour changer leur plastique de serre en échange de l’ancien).

En ayant 2 serres j’ai 3 fois plus d’espace (la nouvelle serre est plus grande). Je peux laisser plus d’espace entre chaque plant ce qui diminue les risques de maladie.  Je travaille dans de meilleures conditions et je suis encore plus motivée (si cela était nécessaire)

Bien entendu la deuxième serre a été implantée dans un terrain n’ayant jamais eu de tomates, cela aussi diminue le risque de maladie.

Je suis très satisfaite de mes récoltes de tomates en 2013. Demain je vous fais le point variété par variété.

Et vous comment s’est passée cette année 2013 ?

Récolte de tomate
Je reviens de la serre, on va pouvoir se régaler!


11 Commentaires

  • laurence dit

    je n’ai pas récolté encore une seule tomate. Elles sont sous serre , pas de maladies , mais elles restent vertes . Il y a différentes variétés , pas de persticides , un peu d’angrais bio. Je les ai plantées tardivement ( 15 juin) à cause du froid  ( je suis en altitude, 1000 m). Donc j’attends et désespère.Peut être à cause de la bâche de ma serre qui est opaque?
    J’apprends , c’est ma deuxième année de jardin.
    Belles tomates, miam, miam…
     
     
     
     
     
     
     

  • Samia dit

    Très belles tomates ! Et grâce à cet article j’ai découvert la consoude ! =)

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Laurence,

    Le premier point à regarder c’est : quelles variétés avez-vous cultivé?

    Les tomates tardives ne produisent des tomates consommables que plus de 80 jours après la plantation. Si vous avez planté ce type de variété c’est normal. 

    A l’avenir, choisissez, si possible des tomates précoces ou hâtives (au moins en partie).

    Je considère aussi que l’utilisation de la consoude comme engrais tomates apporte un peu de précocité.

    Cordialement,

    Jenny

  • Brigitte dit

    chez nous, des tomates à profusion. Une serre de 36m2 (6mx6m )et 3.50m de haut….45 pieds d’un côté de l’allée (tous les 50cm avec des allées de 75cm) . A ce jour j’ai récolté dans cette serre plus de 180 kilos de tomates de variétés anciennes et ça n’est pas terminé. Je n’ai pas taillé et j’ai laissé la jungle s’installer en essayant toutefois de canaliser de façon à laisser un passage entre deux rangées. Le mildiou a fait son apparition il y a une semaine sur les feuilles qui touchaient la bâche de la serre….j’ai alors sabré et même scalpé mes pieds de tomates pour qu’ils ne touchent plus la bâche et tout semble rentré dans l’ordre, sans traitement aucun. Cette serre est installée sur mon potager depuis le mois de mars dernier. Je n’ai pas mis d’engrais, j’ai juste paillé avec de la pelouse séchée et très peu arrosé.A l’extérieur, j’ai un peu négligé, il faut dire que j’ai planté mes tomates sur du BRF frais tout juste posé . J’ai quand même ramassé plus de 40 kilos sans m’en occuper.la vie est belle dans mon potager. 

  • Jenny Gloster dit

    Bravo Brigitte! Si tu nous en disais un peu plus sur les variétés, à moins que tu n’attendes mon article de demain qui va donner mes résultats par variété!

    Moi non plus je n’utilise ni d’engrais ni traitement chimique. Par contre, depuis toujours je suis une adepte de la consoude qui donne vraiment de bons résultats sur les solanées et les cucurbitacées.

    Merci de ton commentaire,

    Jenny

  • Atalanta dit

    Sacrée récolte, Jenny, c’est impressionnant. Je n’en ai pas autant que toi, mais avec le soleil estival, c’est finalement une année à tomates… Sur le tard. J’espère que le gel n’arrivera pas trop tôt, mon carré tomates est en extérieur.

  • vignaux dit

    bonjour Jenny,
    bien que fidèle lecteur de tes parutions mensuelles (toujours très intéressantes) j’ai peu tendance à commenter , mais cette fois bravo pour tes tomates : une vrai réussite . Pour ma part cette année a été aussi très bonne et j’ai testé plusieurs variétés : en premier la rose de Berne qui pour moi est excellente : régulière , environ 200 gr par fruit , cette année bonne productivité , pas de maladie . Ensuite la Anna Russian : grosse tomate forme coeur de boeuf , plutot rosée : fruits atteignant les 500gr mais avec des sillons assez profonds . En 3° j’ai eu la rose d’Eauze qui a été moyenne en récolte mais gros fruits également et enfin la Brandywine qui n’a pas comblé mes attentes .(petite récolte , fruits assez difformes , grosse tomate mais en très petit nombre .Enfin nous avons eu un bel été , bien que tardif et merci encore pour la consoude qui ne cesse de prospérer et d’être utilisée à « toutes les sauces » mais en culture seulement ….

  • Gilles dit

    C’est génial je ne peux que te conseiller à poursuivre

  • Jenny Gloster dit

    @Atalanta, merci pour le commentaire, moi, en Bretagne, je ne me risque plus à produire des tomates en extérieur. Cette année des voisins et amis ont réussi, Il a fait beau et chaud!

    @Vignaux, merci beaucoup pour ces informations, je ne connais pas tes variétés. Par contre si tu nous en disais plus sur le goût qui est pour moi le premier critère de choix des variétés de tomates et sur la précocité importante en Bretagne.

    La consoude est pour moi capitale pour la culture de tomates

    Jenny

  • Baptiste dit

    Bonjour Jenny et merci pour ce retour d’expérience sur ta production de tomates.
    Félicitations car ça demande du travail tout ça ! Je vais tester ta solution de consoude bocking 14.
    A bientôt.

  • Jenny Gloster dit

     @ Baptiste- je crois que tu seras étonné par les résultats.

    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



a0856a684dba334cc642ba0e7eae0305xxxxxxxxxxxxxxxxx
Lire les articles précédents :
Recette de pickles d’oignons.

Nous venons de récolter nos oignons, les rendements de cette année sont favorables. Néanmoins, chaque année quelques oignons restent plus...

Fermer