la culture du panais


La culture du panais

27 juin 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 

Je vais démarrer une petite série d’articles consacrés aux légumes d’hiver. Au printemps, en été et même à l’automne on ne manque ni de fruits ni de légumes. C’est un peu différent en hiver période durant laquelle si on n’y prête pas attention on se retrouve sans légumes frais. Le panais est un légume parfois oublié qui est très intéressant.

La culture du panais :

Je sème en ligne (lignes distantes de 40 cm environ), en pleine terre, jusqu’à fin juin, dans une terre meuble, assez riche. Il ne faut pas oublier que c’est un légume racine il faut donc préparer la terre en profondeur. Je fertilise avec du fumier bien décomposé et avec des feuilles de consoude hachées. En effet le panais est un des légumes les plus riches en potasse. L’apport de consoude (elle aussi très riche en potasse) est très intéressant pour avoir une bonne production.

Je cultive du panais tous les ans et je garde un pied pour faire mes propres graines

culture du panais
Le panais un légume sympa, très goûteux, malheureusement souvent oublié

Les graines sont très faciles à produire mais il faut absolument en faire chaque année. En effet la graine de panais ne se conserve pas. C’est, en tous les cas ce qui m’est arrivé une année. J’ai semé des graines de 2 ans et je n’ai pas eu de levée !

Conserver un pied de panais pour la production de graines a un autre avantage : les fleurs de panais attirent une multitude d’insectes

Le panais démarre lentement, comme les carottes. Il faut donc le semer dans une terre propre sinon vous risquez de souffrir avec les mauvaises herbes. Comme pour les carottes je sème quelques graines de salade pour repérer les lignes.

Quand le panais a bien levé j’éclaircis à environ 10 centimètres.

Au niveau occupation du terrain je sème en général les panais après les petits pois, après la salade ou après les épinards. J’ai donc au moins 2 récoltes au même endroit dans la même année.

Paillage du panais :

Après le démariage il n’y a plus rien à faire jusqu’à la récolte sauf une surveillance des adventices. Cette surveillance est facilitée par le paillage que je n’hésite pas à faire si possible avec de la consoude pour les apports de potasse. Le paillage conserve aussi l’humidité dans le sol ce qui est intéressant car les panais sont gourmands en eau.

Le panais est un légume très facile à réussir car très résistant, je n’ai jamais eu ni de problèmes de maladie ni d’attaques d’insectes.

Récolte du panais :

Je récolte le panais à partir du mois de septembre et jusqu’au printemps suivant. Le panais est très résistant au froid, je peux donc sans aucun problème conserver le panais en terre tout l’hiver. Je récolte juste avant de cuisiner. Ceci est possible sans aucun problème puisque je suis en Bretagne et que ma terre est plutôt sableuse. A la limite un peu de gel ne fait pas de mal car le panais devient un peu plus sucré.

Consommation du panais :

Le panais est riche en vitamines, en potassium, en glucides variés et en fibres. Il apporte en particulier la vitamine B9 (acide folique). Le panais est conseillé aux sportifs et globalement aux personnes ayant une activité physique intense.

Le panais se cuisine de très nombreuses façons.

C’est d’abord un légume « indispensable » pour le pot au feu ! (il y apporte un goût incomparable).

Ma recette préférée est la suivante : J’épluche les racines puis je les coupe en 4 dans le sens de la longueur. Je les fais rôtir au four avec un peu d’huile d’olive et du sel.

Je fais aussi de la soupe de panais-pommes de terre dans laquelle je rajoute du fromage bleu en fin de cuisson ; c’est excellent.





6 Commentaires

  • Yannick dit

    Bonjour jenny,

    J’adore ce légume !!!J’en ai également semé :-)

    Merci pour les informations nutritives et pour la petite recette.

    A très bientôt
    Yannick

  • Jenny dit

    Bonjour Yannick et merci pour le commentaire.
    Un de mes principaux objectifs est d’avoir des légumes frais toute l’année.
    Je constate que beaucoup de jardiniers adorent le printemps, l’été et l’automne mais oublient souvent l’hiver.
    Il est possible de récolter toute l’année, en particulier en Bretagne.
    A bientôt aussi
    Jenny

  • natha51 dit

    J’adore ce légume en purée!

  • admin dit

    Bonjour Natha 51,
    La purée de panais c’est en effet une bonne idée.
    Utilisez vous le panais seul ou en mélange avec d’autres légumes?
    Cordialement,
    Jenny

  • Cronimund dit

    Bonjour jenny, j’adore ce légume et je le fait depuis quelques années, ma question est la suivante: peut on les laisser en terre tout l’hiver afin qu’ils reprenne leurs poussent au printemps,et  cela pour les petits pieds qui on eu du mal à poussé.
    J’ai déjà testé mais j’avais l’inpression que les racines était plus molles que ci elles était fraîches, et si l’on peut les consommer.
    J’en fait des veloutés avec une pointe de safran, un vrais régal, mais également sous différentes façon.
    Merci à vous Cordialement
     

  • Jenny Gloster dit

    @Cronimund,

    Merci pour le commentaire.

    Pour moi, laisser les panais en terre tout l’hiver c’est pas top. D’après mon expérience quand on voit de nouvelles feuilles pousser le centre des panais est très dur.  Quand les panais sont gros ça vaut parfois le coup d’enlever ce ‘noyau’ dur et de récupérer la chair autour mais c’est long.  Par contre laisser un panais monter en graines, c’est beau et tu peux récupérer les graines qui sont chères à acheter (attention, par contre, les graines de panais  ne se conservent pas longtemps).

    Tu as raison, panais et safran se marient très bien

    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



6383a34b0faf77e3341694756b2a5d49!!!!!!!
Lire les articles précédents :
Recette de sorbet de rhubarbe :

Dégustez ce bon sorbet à le rhubarbe avec un coulis de fraise Cela fait maintenant plus de 2 mois que...

Fermer