Semis des fèves d'automne


Semis des fèves d’automne

19 novembre 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 

Comme je vous l’ai annoncé dans mon précédent article sur les bruches, c’est le moment de semer les fèves d’automne.

Je sème mes fèves en automne :

photo de fèves d'automne
Voici une photo de fèves d’automne en tout début de printemps

Je prépare mon sol qui doit être bien meuble. Il est préférable d’avoir un sol riche, mais vous ne ferez pas beaucoup d’apports de produits riches en azote comme du fumier frais par exemple. La fève n’a pas besoin d’apports importants d’azote.

J’ai depuis de longues années choisi la variété aguadulce qui produit de longues cosses et qui convient très bien au semis d’automne sous un climat tempéré comme la Bretagne.

Comme je l’ai dit dans mon article sur la culture des fèves  je sème les fèves en rangs distants d’environ 40 centimètres, la distance entre chaque graine est de 10 centimètres sur le rang  et la profondeur de semis voisine de 5 centimètres.

Cette année je teste une deuxième solution : J’ai semé en doubles rangées espacées de 20 cm ; les 2 rangs sont éloignés des 2 autres rangs de 60 centimètres.

Les fèves résistent bien au froid, je couvre néanmoins mes semis d’un paillage pour une petite protection contre le gel mais aussi pour « gérer » les mauvaises herbes (n’oubliez pas que les fèves restent longtemps en terre ; les mauvaises herbes ont le temps de pousser) et pour améliorer le taux de matière organique du sol. Pour ce paillage vous pouvez utiliser n’importe quel produit. Pour ma part je vais utiliser ma dernière tonte de pelouse.




 

 

Consommation des fèves :

La fève d’automne a plusieurs avantages. J’ai parlé des pucerons qui ne sont pas encore présents au jardin quand la fève se développe, mais j’y vois aussi et surtout un intérêt au niveau alimentaire.

D’abord la fève est un aliment très riche qui contient environ 25% de protéines et plus de 50% de glucides. Toujours actuellement la fève est beaucoup consommée dans les pays de sud de la Méditerranée.

En cultivant des fèves d’automne vous pouvez consommer des fèves fraiches pendant plusieurs semaines, à une époque où votre potager ne vous fournit pas encore beaucoup de légumes verts.

Nous consommons les fèves très jeunes en salade ; c’est excellent.

Quand les fèves sont un peu moins jeunes nous les cuisinons à la vapeur ou sautées.

Quand, enfin, les fèves sont plus avancées j’épluche chaque grain de fève (on enlève la peau extérieure), l’intérieur des fèves est délicieux.

Cette opération peut vous paraître fastidieuse, pour ma part je la réalise en général avec mes filles et cela nous donne une occasion intéressante de discussion. Je pense que cela gagnerait à être proposé par les psychologues. J’ai constaté que l’on pouvait entamer les sujets délicats pendant cet « épluchage ». Si vous parlez à votre fille de son petit ami (par exemple), cela peut la gêner parce que vous la regarderez dans les yeux. En épluchant des grains de fèves vous êtes occupés et vous ne gênez pas votre fille par un regard trop incisif. Je sais, je m’éloigne du sujet, mais je vous parle d’un vécu personnel.

Par ailleurs, mon frère David  fait une sauce superbe avec ces grains épluchés; sauce que je vous présenterai peut être en 2013.

Enfin comme je l’ai déjà écrit, pour ne rien perdre, je cuisine aussi un velouté de cosses de fèves



 

 



Tags:

6 Commentaires

  • Brigitte dit

    Une merveille de blog que je viens de découvrir. Moi aussi passionnée de potager, je le cultive avec passion, sans produits chimiques…..Mes techniques ne sont sans doute pas aussi complètes que les votres mais je fais au mieux pour que mon jardin soit beau et bio. Cultiver mon potager n’est pas une contrainte mais un bonheur que je prolonge sur mon blog car ma passion potager m’a aussi apporté la passion photo potagère et l’envie d’écrire. Un bonheur de tous les jours, au potager, à notre table, sur le blog……et je prolonge tout ça au poulailler avec nos poules nouvellement arrivées. Merci pour votre blog que je garde en favori pour y revenir le plus souvent possible. http://www.passionpotager.canalblog.com

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Brigitte,

    Merci pour ce commentaire.

    J’utilise aussi les poules pour, bien sûr, me donner des oeufs mais aussi pour nettoyer le sol et par exemple éliminer les nématodes.

    Bon jardinage,

    Jenny

  • Romain dit

    Bonjour,
     
    Je commence à me renseigner pour préparer mon semis de fèves de cet automne et je me demandais si tu avais fait un retour de ton test des deux modes de cultures (rangées simples espacées de 60 cm et rangées doubles espacées de 40 cm)? Les doubles rangées permettent-elles une bonne production?
     
    A bientôt !
    Romain.

  • Frédérique dit

    Après la pomme de terre d’hiver, voici que je découvre ici la fève d’automne ! Je crois que je vais essayer d’autant que j’adore ce légume. Amitié. Frédérique

  • Jenny Gloster dit

    @Frédérique – Ça vaut carrément le coup rien que pour le parfum des ces fleurs les jours ensoleillés !
    Jenny 

  • GUILLET dit

    Bonjour, j’aimerai savoir si les fèves qui ont subit un froid de – 5° pourront quand même se développer plus tard Merci
    Bonnes Fêtes de fin d’Année

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



2e9e0a96e165fd0110393cf67301f386YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
Lire les articles précédents :
La bruche de la fève : Bruchus rufimanus :

Préparation des graines de fèves avant semis. Au printemps j’ai posté un article sur mon blog sur la culture de...

Fermer