Connaissez-vous Le Kale ou chou frisé ?


Connaissez-vous Le Kale ou chou frisé ?

29 mars 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

Le kale est un légume d’hiver qui vaut carrément le coup !

Malgré mes essais répétés je n’arrive pas à faire pousser correctement de bons choux verts bien pommés. Si certains plants ont la chance d’échapper au massacre des chenilles, ils ne forment que de petits choux au milieu d’énormes feuilles.  Ces petits choux sont très bons mais consomment beaucoup de place pour une toute petite production.

Mais tout ça c’est le passé, j’ai arrêté la culture des choux il y a quelques années quand j’ai découvert le ‘ kale’. Le kale (ou chou frisé, chou frangé, chou d’aigrette) fait partie de la famille choux mais ne pomme pas. On cueille et on fait cuire les feuilles qui repoussent au fur et à mesure. Très résistant aux extrêmes de températures (il résiste à des températures de moins 10 degrés) le kale est un légume facile à réussir, très productif, très nutritif et d’une excellente qualité gustative.




 

 

 Le Kale : un légume délicieux et bon pour la santé

 

chou frisé
Le kale est un chou, non pommé, délicieux et facile à produire.

Le kale ou chou frisé fait un grand buzz depuis un moment dans les pays anglophones où il est connu en tant que ‘super food’ grâce à sa densité de nutriments. Les feuilles se renouvellent pendant toute la période ‘creuse’ à la fin de l’hiver, et contiennent des organosulfurés (puissants anti-cancérigènes), du bêta-carotène, des vitamines A, E, K, C, B1, B2, B3, B6, du fer, du magnésium, du manganèse de la lutéine, de la soude, du phosphore, de la zéaxanthine, du calcium (en très grandes quantités) … !

Mais, surtout, le kale est un légume délicieux et se trouve aujourd’hui dans les menus des restaurants le plus réputés.

La culture de kale

Il existe aujourd’hui plusieurs variétés de kale, les hybrides F1 Winterbor and Redbor sont les 2 variétés préférées des organisations commerciales. Personnellement, je cultive la variété non-hybride ‘Russian Kale’ et je laisse fleurir quelques plants à la fin de saison pour récupérer les graines.

Je sème en alvéole à partir du mois d’avril et jusqu’en juin. Les graines commencent à germer entre 7 et 12 jours après le semis. Je rempote les semis dans les pots de ¼ l pour qu’ils se développent encore avant de les planter dehors (6-8 semaines après semis). Je repique les plants en pleine terre à 45 cm d’écart dans un sol riche et ensoleillé. Un bon paillage empêchera les mauvaises herbes de proliférer et gardera l’humidité au sol.

J’ai l’impression que les plants de kale sont plus résistants aux attaques des ravageurs communs (chenilles, limaces, escargots…) que d’autres plantes de la famille choux. Je conseille néanmoins de les protéger par un voile protecteur pour empêcher les piérides du choux d’y pondre leurs œufs.

En laissant quelques pieds fleurir au printemps, non-seulement je récupère les graines pour la prochaine culture, mais le jardin profite aussi de l’armée d’insectes pollinisateurs (abeilles, papillons, bourdons…) et prédateurs (les syrphides – le némésis des pucerons) attirés par le pollen et nectar de ces petites fleurs jaunes.

 La récolte du kale

On peut commencer à récolter les jeunes feuilles de kale dès le début de l’automne jusqu’au printemps.

Avec un couteau j’enlève les feuilles mesurant autour de 15cm (ou moins). Ces jeunes feuilles sont très bonnes, les grandes feuilles,  plus épaisses, ont tendance à devenir un peu amères.  J’enlève ‘la côte’ des feuilles pour une cuisson régulière.

 Les recettes de kale

Il existe de nombreuses recettes pour le kale. Comme avec tous les bons légumes les recettes très simples sont souvent les meilleures. La plupart du temps je le fais cuire à la vapeur avec une noix de beurre fondu pardessus. C’est excellent avec un pavé de poisson grillé par exemple.




 

 

 



11 Commentaires

  • André dit

    salut jenny, je te lis depuis un moment, c’est une bonne découverte que cette variété.
    sais-tu si je peux les cultiver en serre ?
    merci à toi, je te lis souvent !

  • Jenny Gloster dit

    @André, je pense que le chou kale peut se cultiver en serre, mais je ne vois pas trop l’intérêt. Pour ma part je réserve mes 2 serres (pourtant assez grandes) aux plantes qui ne poussent pas bien hors serre en Bretagne: Tomates surtout, coqueret du Pérou, carottes pour éviter la mouche, piment, etc…

    Jenny

  • annick delaisse dit

    Bonjour, savez vous où je peux trouver des graines de Kale (j’habite en Belgique)
    Merci bcp

  • Jenny Gloster dit

    @ Annaik, j’ai trouvé les graines sur ce site.     http://www.etsy.com/uk/search?q=organic+kale+seed.  Je peux aussi vous envoyer quelques graines si vous le voulez.

    Jenny

  • mariejoclaude dit

    bonjour, je m’y suis mis a la mode cette année  ( depuis quelques années le chou kall apparait sur les marchés ) mes chou kall sont trés beaux , je ne vais pas tarder à en cuisiner  , j’ai remarqué comme toi  qu’ils n’ont pas de prédateurs , sans voile , je n’ai eu ni pucerons , ni chenilles , ni limaces   ,,,,,, bonne soirée

  • Tina dit

    Bonjour Jenny,
    Je découvre votre espace simple et pratique que vous partagez si généreusement. Merci
    Je recherche des graines de kale chou frisé.  Et je vois une adresse à ma grande surprise, sur votre réponse faite à Annaik. Je n’hésite pas une seconde je la note pour en commander. J’espère pouvoir en avoir. Merci et à bientôt.
    Tina

  • TitAnick dit

    Bonjour Jenny,
    A mon tour de découvrir votre article sur le kale.
    Il serait dommage de cultiver ce chou en serre puisqu’il se bonifie en goût après un coup de gel auquel il résiste largement.
    Sinon, Kokopelli et Germinance vendent une grande variété de kale.
    J’en suis très satisfaite..
    A très vite
    Anick
    PS pour ceux qui ne saurait pas comment le cuisiner : http://papillesestomaquees.fr/les-legumes-de-a-a-z/choux/chou-frise-chou-vert-ou-chou-kale/

  • Jenny Gloster dit

    @mariejoclaude, Tina et TitAnick, merci pour votre participation.
    Le grand intérêt du chou kale est l’absence (ou la faible fréquence) de prédateurs.
    @TitAnick, ton article est très sympa avec de plus de superbes photos.

    Jenny

  • Julie dit

    Bonjour,
    votre bog est vraiment super! N’ayant qu’un balcon (la dure vie des citadins…) je me demandais s’il était possible de cultiver ce type de chou que j’adore en pot (sac de culture en toile de paillage fait maison pour être exacte). Le réseau racinaire est-il important? Merci pour votre réponse!

  • GAILLERES Colette dit

    Bonjour Jenny,

    J’aimerais me lancer dans la culture de choux kale. Je suis jardinière amateur et dispose d’un petit espace en pleine terre. Je vis dans la région ouest de la France près de Poitiers.
    Je suis à la recherche de graines de choux kale résistantes aux maladies car je n’utilise pas de pesticides et ai tendance à laisser faire la nature.
    Pourriez-vous m’indiquer où trouver ces graines?
    Merci d’avance pour votre aide et au plaisir de lire votre super blog.
    Excellente journée.
    Colette

  • jean pierre dit

    Bonjour, le chou kale se multiplie par bouturage, donc une feuille ou un morceau de feuille est suffisant pour créér une nouvelle plante

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



b633324b5f0116975a5feec061443f06CCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC
Lire les articles précédents :
Le lupin au potager biologique

Le lupin, lupinus, de l'énorme famille des Fabacées (légumineuses), est une plante indispensable pour le jardinier naturel. Belle, majestueuse, mellifère,...

Fermer