Je récolte des pommes de terre nouvelles le premier février


Je récolte des pommes de terre nouvelles le premier février.

1 février 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

Nous aimons beaucoup les pommes de terre nouvelles. En 2013, 100,000 tonnes ont été consommées en France. L’arrivée des « primeurs » sur les étagères signifie le retour du Printemps, le goût subtil et la texture changent complètement des pommes de terre de conservation. En plus il y a moins de préparation, je ne les épluche pas, je les lave.
Quand je veux préparer des pommes de terre nouvelles, je descends au jardin, je cueille la quantité nécessaire pour le repas et les prépare aussitôt. C’est vraiment délicieux. C’est d’ailleurs une des chances du jardinovore. Vous ne retrouverez jamais ce goût d’ultra-fraicheur dans les pommes de terre nouvelles achetées en magasin ; elles ont été récoltées il y a plusieurs jours et le goût n’est pas le même. Faites en l’expérience, vous verrez.
Partant de ce principe, cette année j’ai replanté des pommes de terre en juillet à la place où je venais de récolter les pommes de terre de l’année (en réalité, je triche un peu, ce n’est pas moi qui ait fait ce travail, la culture des pommes de terre est du domaine d’Oliver).
J’ai planté, par contre, des pommes de terre de l’année précédente. En effet les pommes de terre ont une période de « dormance » ; vous ne pouvez pas planter des pommes de terre que vous venez de récolter.
Avec ce principe nous récoltons depuis le mois d’Octobre et jusqu’à ce jour (premier février), des pommes de terre nouvelles succulentes.



 

Conditions pour réussir la culture de pommes de terre de contre saison (ou d’arrière-saison) :

pommes de terre de contre-saison En juillet je replante des pommes de terre de contre saison, sur un lit de feuilles de consoude

Les pommes de terre (comme les tomates, de la même famille) sont très gourmandes en potasse, et ça tombe bien car en juillet la grande consoude est en pleine production. Une fois que les tranchées sont creusées, je remplis le fond du sillon avec des feuilles de consoude (voir photo), un peu de compost ou de fumier décomposé est aussi à conseiller. Placez les plants de pommes de terre sur le matelas de consoude et couvrez-les avec une bonne épaisseur de terre. N’hésitez pas à couvrir les rangs buttés avec la tonte de pelouse ou d’autres déchets végétaux pour limiter le dessèchement du sol.

Plantez des pommes de terre de l’année précédente, non traitées, bien sûr. Vous pouvez peut-être en trouver chez un agriculteur qui a conservé un peu trop de pommes de terre pour sa consommation. Il est aussi souvent possible d’en trouver dans les jardineries (elles les jettent quand la saison est finie et que les germes sont trop longs ! Attention aux germes, ils sont très fragiles

Plantez à la fois des pommes de terre hâtives et des pommes de terre tardives. En effet la durée de végétation des pommes de terre est variable suivant la variété. Les variétés primeurs se récoltent (non mures, en primeur), dès 70 jours après la plantation. Les pommes de terre tardives se récoltent plus de 4 mois après la plantation (voire plus pour la variété « Désirée » par exemple).

En plantant plusieurs variétés vous récolterez ces pommes de terre d’arrière-saison dès le mois d’octobre (les hâtives) jusqu’en février (les tardives)
La pomme de terre ne doit pas geler en terre. Le risque en Bretagne est très faible. Il gèle très rarement avant noël. De plus, même s’il gèle un peu, la pomme de terre ne sera mauvaise. Elle aura par contre un goût très différent, en effet le froid entraine une modification chimique de la pomme de terre qui devient bizarrement « sucrée » (l’amidon se transforme en glucose)

En plantant en juillet vous avez le risque de sécheresse. Si c’est votre cas il faudra arroser en été.

Pourquoi planter des pommes de terre de contre saison ?

– Parce que c’est délicieux
– Parce que vous étonnerez vos amis !
– C’est aussi une bonne méthode pour ceux qui ont un trop petit potager. En juillet vous aurez déjà réalisé une première récolte de petits pois par exemple ou tout simplement, comme moi, de pommes de terre. Vous faites ainsi 2 récoltes par an au même endroit.
– Je parle parfois de rotation des cultures, alors pourquoi planter 2 fois des pommes de terre au même endroit ?
Eh bien, je pense que cela ne pose pas de problèmes de cultiver 2 fois au même endroit, la même année. Bien sûr, plantez dans le même endroit seulement si les pommes de terres que vous venez de récolter sont saines.
– Le climat, de plus en plus imprévisible, nous permet aujourd’hui de tenter des expériences non-conventionnelles (dans le cas présent, en Bretagne, ce n’est pas de l’expérience, je le fais depuis plusieurs années).
– De plus, on peut aussi planter les pommes de terre à partir du mois de février (protégées, bien sûr et avec aussi un petit risque), assurant ainsi la production de pommes de terre nouvelles plusieurs fois dans l’année !



 

 



14 Commentaires

  • Laurence dit

    Bonsoir Jenny,
    C’est une super idée de planter les pommes de terre en juillet, surtout quand on a un petit jardin comme le mien!!! Merci pour ton article. J’ai aussi essayé tes galettes de poireaux et c’est vraiment délicieux! Aujourd’hui, j’ai commencé mes semis de légumes (dans la véranda chauffée) et je vais essayer de nouveaux légumes cette année (crosne, ocra du Pérou, hélianthus strumosus).  Bonne soirée 

  • Jenny Gloster dit

    @Laurence, oui les pommes de terre de contre saison, c’est vraiment une idée sympa. Félicitations pour la diversité de tes cultures surtout si ton jardin est petit.

    Jenny

  • Frédérique dit

    Si cette année je réussis (enfin !) ma première récolte, je tenterai cette méthode… promis. En tout cas je trouve que c’est une super idée.

  • Christian @ conseil jardin dit

    Bonjour Jenny,
     
    des récoltes de pommes de terre en ce moment ? quelle chance, tu es la reine du jardin. En tout cas c’est une très bonne idée, je vais tenter ça cette année, même si chez nous le gel est un peu plus virulent, je ferais un bon paillage.

  • Jenny Gloster dit

    @Frédérique, c’est effectivement génial le goût des pommes de terre primeurs en février.

    @Christian, je crois que tu exagères, je ne suis pas la reine des jardins et en plus les pommes de terre c’est le domaine d’Oliver!

    Jenny

  • Gilles dit

    Bonjour Jenny,
    Tu vas me faire regretter ma Bretagne natale là !

  • Jenny Gloster dit

    @Gilles, eh oui, la Bretagne c’est super!

    Jenny

  • Gwenan dit

    Bonjour Jenny,
    J’avais lu cet article avec beaucoup d’intérêt en février dernier, avec l’intention de suivre tes conseils. Je consulte beaucoup le blog !
    Les pommes de terre sont plantées et j’en ai conservé quelques-unes pour les planter à la suite des autres après récolte en juillet.
    Mais je trouve que les germes sont longs et je ne sais pas comment faire pour attendre juillet : dois-je laissser les germes tels quels, sachant qu’ils poussent encore ? Petite précision : les pommes de terre sont dans l’obscurité.
    Merci d’avance pour tes précieux conseils, bon dimanche !
    Gwenan.

  • Jenny Gloster dit

    @Gwenan, tu présentes un vrai problème. En général la solution est au contraire de mettre les pommes de terre à la lumière (les germes deviennent beaucoup plus costauds) mais surtout au frais (les germes ne se développent pas à 4 degrés celsius). Dans ce cas on les remets à une température plus normale environ un mois avant plantation.

    Dans ton cas je te conseille d’enlever les germes existants, de mettre les pommes de terre à la lumière et de les mettre, pour un mois, dans un endroit frais (si possible)

    Jenny

  • Gwenan dit

    Merci beaucoup Jenny pour tes conseils, je m’en occupe aujourd’hui !

  • lombard dit

    a hyeres 83 les agriculteur font 3 recolte par ans

  • Pascale Bouvet dit

    Super idée Jenny. Est-il possible de conserver les pommes de terre au frigo pour retarder les germinations jusqu’au mois de juillet? Ton blog est vraiment passionnant!

  • Jenny Gloster dit

    @Lombard, veinard les agriculteurs de Hyères

    @ Pascal Bouvet, je n’ai pas essayer de retarder ainsi la germination – dites moi si ça marche !

    Jenny

  • Martine en Bretagne dit

    Merci pour ces conseils. Je vais essayer. C’est vrai que des pommes de terre oubliées ne se gênent pas pour repousser. Mais je m’étais promis d’en mettre plus tôt dans la serre.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



a55218dd0c812dc2b8fa6f433491c4adHHHHHHHHHHHHHHHH
Lire les articles précédents :
Utiliser les feuilles mortes au jardin

Au bout de quelque temps, les feuilles mortes se transforment en humus/terreau, un apport de qualité, précieux pour le sol....

Fermer