La Joubarbe des toits : sempervivum tectorum


La Joubarbe des toits (sempervivum tectorum)

2 octobre 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

Culture de la joubarbe :

La Joubarbe est une plante grasse de la famille des crassulacées qui comprend aussi des plantes bien connues comme ; par exemple, le sedum et les Kalanchoes. J’apprécie beaucoup la joubarbe dans mon jardin.  Des rosettes de feuilles succulentes poussent serrées les unes contre les autres et au fur et à mesure forment un tapis.  C’est l’ordre et la géométrie de ses feuilles vertes à bouts rouges/pourpres que je trouve tellement beaux.

joubarbe des toits
La joubarbe est avant tout une plante ornementale




 

Attention quand je parle de plante succulente je veux dire qu’elle contient beaucoup de sucs ; la joubarbe n’est pas comestible (du moins pour moi).

Le gel contenu dans ses feuilles a des propriétés « guérissantes » et s’utilise comme de l’aloe vera (alors que ces deux plantes ne sont pas du tout de la même famille).

Je laisse volontairement des touffes d’orties pousser dans mon jardin et il m’arrive assez souvent de me faire piquer par les feuilles. Je casse alors une feuille de Joubarbe en deux et je frotte l’intérieur de la feuille contre la piqûre. Cela apaise réellement la douleur. Ça marche aussi pour les piqûres d’insectes.

Je n’ai pas encore essayé mais la Joubarbe est connue aussi entre autres pour traiter les verrues, les cors au pied, le zona et le mal d’oreille.

 

Entretien de la joubarbe

La Joubarbe possède des racines relativement  courtes et peut pousser dans très peu de terre si l’endroit est ensoleillé. Elle se plaît très bien en pot, en rocaille ou nichée dans un creux de mur en pierres. La Joubarbe doit être parmi les plantes la plus facile à entretenir, surtout, une fois installée, elle est très résistante à la sécheresse et au froid.   A noter que la culture en pot convient mieux aux variétés moins florifères. J’apporte du purin de consoude 2 à 3 fois par an pour les variétés qui donnent beaucoup de fleurs.

 

Multiplication de la joubarbe.

Il est possible de semer la Joubarbe mais il est, à mon avis,  plus facile et plus rapide d’enlever les petits rejetons au printemps quand ils auront développé un peu de racines. Il ne vous reste qu’à planter les rejetons dans un pot rempli de terre de jardin bien drainant.

 



 

 



7 Commentaires

  • batroyiz9 dit

    Bonjour, je me présente batroyiz9 enfin je parle avec
    quelqu’un qui à la même passion que moi!
    Je suis aussi un très grand fan de plantes mais truc c’est surtout les bonsaï.
    Si vous êtes interesser voici l’adresse de mon blog: http://lagrainefertile.canalblog.com/
    Bonne continuation
    BATROYIZ9

  • shuki dit

    Bonsoir Jenny, merci pour cet article sur la joubarbe, qui pousse très bien dans mon jardin, mais je note son intérêt contre les piqûres d’ortie qui me provoquent des douleurs intolérables. J’essaierai le remède ! Bonne soirée et merci d’être passée sur mon blog,   Shuki

  • shuki dit

    Bonsoir Jenny, je suis venue hier soir te laisser un commentaire mais je vois qu’il n’est pas passé… Merci pour cet article sur la joubarbe, une succulente qui pousse bien chez moi et je suis contente de savoir que je pourrai avec cette plante, calmer les terribles piqûres que m’infligent les orties présentes ici et là ! Merci pour l’info. Bonne soirée,  Shuki

  • Jenny Gloster dit

    @batroyiz9, merci pour le commentaire.

    @Shuki, La culture de la joubarbe est en effet très facile. Je n’ai pas, comme toi, d’appréhension concernant les orties; c’est pour moi une plante très importante au jardin et multifonctions comme je les aime :plante hôte pour les coccinelles, plante utile pour la fertilisation (mais moins que la consoude), plante comestible (voir ma recette de soupe d’orties)

    J’ai beaucoup aimé les belles photos de Bretagne présentes sur ton blog.

    Jenny

  • Frédérique dit

    Bonjour Jenny. Je voudrais partager avec vous mon expérience de la joubarbe dont je me suis servie pour soulager et guerrir une brulûre.
    Suite à un contact avec un four à 180°C, j’ai ressenti une brulûre qui m’a semblé assez profonde. Après un rinçage à l’eau froide, j’ai appliqué la sève d’une feuille de joubarbe. L’impression de fraîcheur a immédiatement soulagé. J’ai renouvelé à chaque fois que la douleur revenait durant la soirée. Le lendemain, la brulûre n’avait même pas laissé de trace rouge et surtout aucune douleur. Bien sûr, même si elle était très douloureuse, il ne s’agissait pas d’une brulûre au troisième degré. Depuis j’ai toujours à portée de main cette plante très utile en cuisine. 
    Amitié
    Frédérique
    PS : le code a mettre avant l’envoi du commentaire est-il indispensable ? D’autant qu’il n’est vraiment pas très lisible et qu’il faut le recommencer maintes fois.  Je promets que je ne suis pas une machine…

  • Jenny Gloster dit

    @Frédérique, merci pour ce témoignage véritablement intéressant. Tu parles de plante très utile en cuisine, je pense que tu veux dire à la maison (si ce n’est pas le cas je suis très intéressé par connaitre son utilisation culinaire)

    Le code à mettre est effectivement très désagréable. Je venais de le remettre car je reçois beaucoup de spam provenant de Russie ou d’Asie. Mais tu as raison je vais l’enlever de nouveau.

    Jenny

  • David dit

    Dans la famille, on utilise la joubarbe en décoratif en pot sur les piliers autour des portails.
    La méthode est simple :
    – un pot (généralement on bricole un cylindre en béton)
    – de la terre
    – une poignée de joubarbe

    Et on laisse faire.

    Attention quand même en terre, la joubarbe peux devenir envahissante.
    J’ignorais par contre l’effet anti douleur!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



598f48cc39f3b06d4ccfefd27b3b9556___
Lire les articles précédents :
Quelles races de poules choisir ?

Dans un précédent article je vous ai présenté tous les avantages d’avoir des poules chez soi. Aujourd’hui je vous présente...

Fermer