Tout savoir sur la culture des gojis


Tout savoir sur la culture des gojis

9 décembre 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

Suite à la publication de mon billet consacré aux gojis j’ai reçu une multitude de questions, par commentaires, sur Facebook, par mail …..

Pour ne pas devoir répondre individuellement à chacun, j’ai décidé de faire une réponse collective en publiant un deuxième billet  reprenant les questions les plus importantes que vous m’avez posées.



 

Le goji c’est quoi ?

Le goji est un arbuste originaire de la région de l’Himalaya. Son nom français c’est le lyciet. C’est une plante à feuille caduques de la famille des solanacées comme les tomates et les pommes de terre. Le goji produit de petites baies rouges/oranges, très riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Les feuilles sont également comestibles.

 

Quelle variété de goji planter ?

On parle de 2 espèces qui sont très proches – Lycium barbarum et Lycium chinensis.   Je ne connais que le Lycium barbarum qui semble être la variété la plus facile à trouver.  Le lycium chinensis est plus petit avec des tiges de 1 m. Le Lycium barbarum a des tiges d’environ 2-3m.  Si quelqu’un a des études comparatives sur les espèces et les variétés, je suis preneur.

 

Où trouver des plants de goji ?

On trouve des plants de Gojis dans les jardineries et sur internet. Si vous connaissez un voisin qui cultive cet arbuste, la solution économique est de lui demander de vous donner des tiges pour en faire des boutures.

 

Comment multiplier le goji ?

Le goji peut se semer ou se bouturer. Vous pouvez aussi le multiplier par marcottage (naturel ou pas)

 

Peut-on semer les baies de goji ?

Oui, il est tout à fait possible de semer des baies de gojis. On peut acheter les graines mais il est aussi possible de semer des graines issues  de baies séchées achetées en magasin. Si vous choisissez cette technique, je vous conseille de multiplier les origines. Vous achetez des baies dans plusieurs magasins. En effet, à priori, certains plants seraient stériles. Pour savoir comment cultiver des gojis à partir de graines vous pouvez regarder cette vidéo québécoise.

 

Est-il facile de bouturer le goji ?

bouturage du goji
le goji est très facile à bouturer

Oui c’est vraiment très facile.  En début d’automne je choisis les plus belles tiges.  Je trouve que la partie plus souple au bout des tiges se bouture mieux que les bas des tiges.  Je les coupe en sections d’environ 10cm.  J’enlève les feuilles du bas et je les plante dans les pots remplis d’un mélange de terreau et de perlite 4:1.  J’arrose, et je mets les pots dans  un coin de la serre mais à l’ombre.  Ces boutures s’enracinent plus rapidement encore avec la technique ‘à l’étouffée’.

 

Faut-il tailler le goji ?

Oui, le goji pousse beaucoup, jusqu’à 2 mètres d’amplitude par an. Comme je l’ai dit dans mon précédent article : « Je taille toutes les tiges assez radicalement en février à environ 30cm du sol ».  Cette taille favorise la fructification et permet de limiter l’étalement des branches.

 

Est-il possible de produire des gojis en pots ?

C’est possible mais personnellement je n’ai pas essayé.   Je pense que cela est intéressant si on n’a pas beaucoup de place au jardin.

 

Faut-il pailler les gojis ?

Je le conseille, en particulier la première année. Vous pouvez utiliser comme matière première ce que vous avez : paille, paille de blé noir, terreau de feuilles, consoude…

 

Comment nourrir les plants de goji ?

Le goji ne nécessite pas de fertilisants, cette plante se développe assez sans fertilisation ! Comme il est indiqué partout que cette plante aime les terrains calcaires et que j’habite dans une région où les sols sont très acides je mets de la cendre de bois de temps en temps au pied des arbustes. Le paillage que j’ai mis au départ sert aussi à alimenter les plants. Gyselinck dit que les plants de gojis sont très gourmands. C’est possible mais moi je ne cherche pas un développement important des arbustes mais une production importante de baies.

 

Le goji est-il sensible aux maladies ou d’attaque d’insectes?

fleurs de gojis
les fleurs de goji sont très petites et ressemblent beaucoup aux fleurs d’aubergine

Le goji est très résistant aux maladies. Néanmoins, chez moi il y a parfois un peu d’oïdium. Vous pouvez traiter l’oïdium avec des méthodes naturelles comme le lait ou le bicarbonate de soude. Je trouve parfois des pucerons sur les nouvelles feuilles  juste au bout des tiges. Je trouve que c’est plus efficace de les écraser avec les doigts que de traiter.   Je pense qu’un des problèmes des baies de gojis achetées, c’est leur contenance parfois élevée en pesticides. Se soigner avec des baies « polluées » beurghh !!

 

Les gojis poussent ils dans des terres acides ?

Il est recommandé partout de planter les gojis dans des terres plutôt calcaires. Je peux vous assurer que la terre dans ce coin de Finistère est en général acide et le goji pousse quand même très bien ici.  Un apport léger de cendres de bois de temps en temps aide  à  améliorer le PH.



 

Faut-il palisser les cultures et le goji peut-il devenir envahissant ?

Je n’ai pas encore essayé de palisser les plants de gojis mais j’ai entendu dire que c’est tout à fait faisable.  Je ne me fais pas trop de soucis par rapport à sa propagation dans la nature – depuis huit ans, j’ai remarqué quelques marcottages mais je n’ai pas l’impression que cela puisse devenir problématique.

 

Faut-il arroser les plants de goji ?

Vous devez arroser dans les semaines suivant la plantation ou le semis. Par la suite la pluie suffit largement pour le goji, du moins en Bretagne.  Les plants de goji résistent très bien à la sécheresse.  J’ai remarqué que les plants ont une forte et longue racine pivot en plus des racines latérales.

 

Les arbustes gojis résistent ils aux hivers froids ?

Oui le goji est originaire de régions très froides et ne craint pas les fortes gelées

 

Les baies de goji récoltées en Bretagne contiennent-elles autant de principes actifs que celles provenant de Chine, du Tibet  ou du Népal ?

Je n’ai pas de réponse à cette question. Je pense que oui et surtout je sais que les baies de gojis du jardin sont bios !

 

Quel est le climat idéal pour la culture des gojis ?

Les gojis poussent très bien en Bretagne ! Ils poussent aussi dans des régions froides. Je n’ai pas d’expérience en région chaude et aride.

baies de gojis
Sympa les baies de goji


16 Commentaires

  • nonette dit

    Merci Jenny pour cet article très interessant. je vois les Gojis sur tous les rayons dans tous les magasins, je n’ai encore jamais gouté. mais de savoir que cela peut pousser dans mon jardin, cela change tout ! je vais tester. A bientot

  • HupetG (@GHupet) dit

    Merci Jenny,je vais me mettre à chercher le pépiniériste qui en vend !

  • Roger dit

    Bonjour, à la question : envahissant ? je réponds : comme une ronce. Il demande à être cultivé dans un espace où il puisse être contrôlé. Sinon ses longues tiges se marcottent et ses racines drageonnent. Ensuite, en frais, il est insipide mais les oiseaux aiment ses baies. Je le conserve donc à cette fin. Et si je veux en manger, il est plus simple de les acheter dans le commerce.
    RD

  • mariejoclaude dit

    merci pour cet article bien documenté sur le goji

  • Maud dit

    Merci Jenny pour cet article sur le goji qui est très instructif.
    A savoir que j’en ai planté, il y a 3 ans, dans mon jardin (en Haute-Savoie Altitude 360 m près du Léman) et qu’ils ont donné leurs premières baies cet été (2014). Au départ, j’ai planté un plan en pot qui faisait environ 50 cm. J’ai fait plusieurs boutures à même le sol, qui très bien repris. Je confirme qu’il résiste très bien au gel et l’on même en faire une haie car il se multiplie et s’étoffe très vite. Je suis obligée de le tailler 2 à 3 fois dans la saison pour ne pas être envahie par ses branches qui vont de 1 à 2,5 m de long. J’espère bien que l’été prochain je pourrai manger quelques baies car cette année je les ai laissées pour les oiseaux.
    Amicalement. Maud

  • mustapha dit

    merci jenny
    votre article est tres interessant,mais maleureusement,nous n’avons pas cette plante chez nous,j’aimerais bien essayer votre experience.
    amicalement à vous!
    Mustapha

  • Jardin-Moselle dit

    Merci pour cet article très intéressant, mon potager étant petit, je me vois mal en mettre, à moins que dans quelques années on trouve des plants plus petits
    Et bonne année

  • Lydie72 dit

    Merci beaucoup Jenny pour cet article… Il réponds à toutes les questions que je me posais sur la culture du Goji !!!! Un grand merci, tu sauve mon goji !! :) Belle journée et très bonne année.

  • Jenny Gloster dit

    @tous, merci pour vos commentaires et désolée de répondre tardivement.
    Vos commentaires sont très intéressants pour les lecteurs de mon blog car ils présentent un point de vue différent.
    Vous avez raison, le problème du goji c’est qu’il est exigeant en surface. Oui il envahit assez facilement.
    Le commentaire de Roger me laisse perplexe, pour ma part je jardine en particulier pour me nourrir. Je ne conçois pas d’abandonner tous mes fruits aux oiseaux et d’aller acheter dans le commerce. Par contre, bien sûr, comme je l’ai plusieurs fois écrit j’accepte de partager, un peu, pas trop, avec les oiseaux, escargots etc…
    Jenny

  • Christiane dit

    Merci pour cet article très intéressant! Je viens rajouter ma petite graine concernant la culture en pot.
    Pour démarrer ma culture, j’avais acheté deux plants de lyciet barbarum; l’un a été planté en terre
    rapidement et l’autre est resté en pot un an de plus. Celui qui est resté en pot a beaucoup souffert
    et a eu un retard énorme par rapport à l’autre. Il a vraiment végété jusqu’à ce qu’il trouve enfin une place au jardin.
    Je voulais aussi préciser que les branches de goji font facilement des racines dans l’eau et qu’on peut les planter par la suite.(Pour garder une eau limpide, il suffit d’y ajouter un morceau de charbon de bois.)
    Je ne savais pas qu’il fallait tailler à 30 cm; ceci explique pourquoi j’ai toujours des petits fruits…Merci
    pour ce partage.

  • schohn dit

    Mes arbustes de Gogi poussent bien, je les ai taillés l’an dernier pour qu’ils s’étoffent davantage car je n’arrive pas a avoir de fruits ; j’ai des fleurs mais ensuite elles se déséches et pourtant, cela fait 4 ans que j’ai fais la plantation ; j’habite la moyenne montagne ; ont ils besoins de beaucoup de soleil pour garder leurs fruits !
    Merci beaucoup pour votre réponse
    Annie

  • Jenny Gloster dit

    @Christiane,merci pour tes précisions concernant la multiplication du goji. Ton résultat concernant la culture en pot est significatif, quand on peut, il vaut mieux cultiver en pleine terre. Comme je l’ai écrit, je fais une taille assez « radicale »
    @schohn, désolée, je n’ai pas d’expérience en moyenne montagne. Le froid ne doit pas être un problème car le goji pousse en altitude où il fait froid, le soleil, non plus; la preuve, j’ai de bons résultats en Bretagne. Je chercherai peut-être au niveau variétal?
    Si tu en as la possibilité essaie de planter une autre variété.
    Jenny

  • Daniel dit

    Salut Jenny

    Je suis allé aujourd’hui, chez mon pépiniériste et j’ai pris deux Lycium barbarum.

    Es-tu satisfaite du gout ? peut-il se déguster comme une framboise ?

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Daniel, Est-ce que par hasard tu ne lirais pas tous mes articles !!!!!
    J’ai écrit ici : http://www.le-jardin-de-jenny.fr/les-baies-gojis-en-bretagne.html que le goût des baies fraîches n’est pas désagréable mais, à mon avis, ce n’est pas très bon non plus!
    Jenny

  • Pierre dit

    Bonjour et merci pour cet article complet et clair,

    J’ai acheté ce printemps un pied de lyciet de barbarie et espère récolter d’ici quelques années quelques fruits.
    Pour ce qui est du bouturage, je confirme, ça prend comme du chiendent : j’ai du rabattre mon lyciet à la plantation et ai découpé en 4 morceaux la tige trop longue : résultat : 4 reprise en pot et pourtant ce bouturage a été fait en avril.
    Pour le terrain, je suis en Isère et la terre est ici sûrement tout aussi acide qu’en Bretagne… Ton expérience me redonne espoir pour mes futures récoltes.
    Je chauffe également au bois et ça fait des années que les cendres finissent dans le jardin et neutralisent l’acidité du terrain, cet hiver je penserai au Lyciet lors de l’épandage de la cendre.
    Heureux d’avoir découvert ton site et espère pouvoir apporter quelques commentaires constructifs !

    Pierre

  • Jenny Gloster dit

    @Pierre, Oui le goji se bouture très facilement. La cendre de bois utilisée avec précaution est un excellent amendement.
    Jenny


4213edf9a371143617330dcc4c03cbbbssssssssssssssssss
Lire les articles précédents :
Les baies de gojis en Bretagne

Les baies de gojis séchées sont devenues populaires depuis quelques années pour leurs vertus assez extraordinaires : riches en vitamines,...

Fermer