Purin d’ortie ou purin de consoude ?


Purin d’ortie ou purin de consoude ?

4 décembre 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

Une question récente de Desmont m’a incitée à écrire cet article. Est-il préférable d’utiliser du purin d’ortie ou du purin de consoude ?Je considère l’ortie et la consoude comme mes « mauvaises herbes préférées« .  Les deux sont des plantes ‘multifonctions’ et extrêmement utiles et bénéfiques dans un  jardin biologique.

Quelles différences entre purin de consoude et purin d’orties ?

Ces 2 produits n’ont pas la même destination car leur action est différente. J’utilise plus souvent la consoude et particulièrement le purin de consoude car son spectre d’activité est plus grand et parce que je constate une plus grande efficacité.

A vrai dire le purin de consoude et d’ortie, ne sont pas véritablement des engrais. Ce sont plutôt des catalyseurs, des facteurs (naturels) de croissance ! Ne cherchez pas à calculer les apports NPK, ils ne sont pas si importants que cela car vous utiliserez un purin dilué. L’intérêt de ces 2 purins est beaucoup plus important que leur contenance en NPK.

Le purin d’ortie favorise la croissance des plantes, le développement des tiges et des racines. Le purin de consoude le fait aussi, dans une moindre mesure, mais surtout, il favorise la floraison et la fructification. Les méthodes d’action n’ont pas été complètement étudiées et disséquées, heureusement peut-être, le jardinage et l’agriculture ne sont pas une science exacte (pas encore).

Les principes actifs de la consoude sont nombreux. Il y a bien sur l’azote (N), la potasse (K) mais aussi l’allantoïne qui favorise la multiplication cellulaire, la vitamine B12 et de nombreuses hormones naturelles. La consoude contient aussi pas mal de bore, un des oligoéléments favorisant la floraison.

 

Utilisation du purin de consoude :

purin de consoude
La consoude est une plante essentielle dans un jardin, pour fabriquer du purin, nourrir les abeilles, fabriquer de la pommade ….




 

Comme le purin de consoude agit sur la production de fleurs ou de fruits, il est particulièrement efficace pour la production de solanacées (pommes de terre, tomates…)  et de cucurbitacées (courges, courgettes, concombres, cornichons, melons…).

Pour les pommes de terre j’ai aussi constaté depuis des années une augmentation de la production de tubercules et une meilleure précocité (environ 15 jours) particulièrement intéressante pour les pommes de terre primeurs.

Ceci dit je n’utilise que rarement du purin de consoude pour les pommes de terre, je préfère mettre les feuilles de consoude séchées dans les sillons de plantation.

L’utilisation du purin de consoude pour la production de fraises et de framboises donne aussi d’excellents résultats.  Comme le purin a une forte odeur, j’évite son utilisation quand les fruits sont en train de se former.

Les légumineuses plantées en bonne terre se débrouillent en général sans apports de purin. Je réalise quand même en général 1 apport de purin de consoude en début de floraison.

 

Utilisation du purin d’ortie.

orties
Gardez un coin de votre jardin pour les orties, c’est une « mauvaise herbe » indispensable

Dans mon jardin j’utilise le purin d’ortie, parfois au début de végétation de toutes plantes, puisque le purin d’ortie favorise la croissance. Mais l’utilisation principale est réservée pour les légumes utilisés en feuilles ou en racines. Le purin d’ortie est particulièrement efficace pour la production de salades. Je vous déconseille, d’ailleurs,  l’utilisation de purin de consoude sur salades et légumes ‘feuilles’ comme les épinards (sauf éventuellement en tout début de végétation) car les ils risquent de monter plus rapidement en graines.

Les purins d’ortie et de consoude utilisés comme produits de protection des cultures.

Les purins sont souvent préconisés comme produits de traitement contre pucerons et autres. Je n’ai pas fait suffisamment d’essais personnels et je ne connais pas d’étude scientifique qui prouve une vraie efficacité.  Par contre, ce qui est certain, c’est que les cultures alimentées avec ces purins, seront en pleine forme. De ce fait elles résisteront mieux aux maladies et aux attaques d’insectes.

En conclusion, le purin d’ortie et le purin de consoude ne sont pas concurrents mais complémentaires, les 2 sont excellents.

Les méthodes de fabrication de purins sont variées et je pense que cela méritera un article au prochain printemps.  On trouve beaucoup de méthodes bien présentées ‘on line’, sur le site B-actif par exemple.



 

 



retrouvez tous mes articles sur la consoude

la consoude vous interessse, vous produirez votre propre engrais à vie

17 Commentaires

  • jlmaugis dit

    bonjour, j’ai des presle dans mon jardin.
    Quel utilisation bénéfique dans mes cultures ?
    merci

  • Jenny Gloster dit

    @jl, je ne suis pas une spécialiste du purin de prêle. ce purin est reconnu par tous comme fongicide. Il s’utilise à la fois en préventif et en curatif. Nicolas dans son livre consacré au mildiou de la tomate donne à la fois la recette de son purin de prêle mais aussi les méthodes d’application.

    Il y a aussi sur le net beaucoup d’informations utiles sur le sujet.

    Je vais réfléchir à l’idée de rédiger un article au printemps lors de la période de récolte des prêles.

    Jenny

  • Hervé MARTIN dit

    Merci Jenny pour cette « promotion » de mes deux favoris !
    Pour alimenter votre prohain article sur le sujet, j’ai deux remarques :
    – je préfère parler de « macération » ou de « préparation fermentée » car le terme « purin » est immédiatement associé à « mauvaises odeurs » et dissuade certains jardiniers;
    – j’ai constaté qu’il n’est pas indispensable d’atteindre le stade « mauvaises odeurs » pour bénéficier des bienfaits de la fermentation…
    Merci pour la qualité de vos publications,
    Cordialement,
    Hervé Martin

  • Sophie dit

    Bonjour Jenny,
    J’ai découvert votre blog dans « silence ça pousse », et je pense qu’il va beaucoup m’intéresser !
    A propose de la consoude, pensez-vous que je peux utiliser les feuilles pour pailler le jardin, entre les rangs. Aurai-je les mêmes bénéfices qu’avec un purin.

  • rees dit

    Bonjour Jenny, je découvre votre blog sur silence çà pousse, il me passionne déjà. Je recherche des graines de balsamine? Recherchez-vous certaines plantes?
    Cordialement,
    Nicole

  • kress sylvie dit

    Félicitation pour ce blog, j’y reviendraiplus longuememnt bientot, comment toruver des plants de consoude j’en cherche désespérèment. Bonne journée

  • Jenny Gloster dit

    @Hervé, tu as raison, le terme purin fait peur à beaucoup de jardiniers, malheureusement pour moi. Souvent les mêmes n’ont absolument pas peur des engrais chimiques!

    @Sophie, le paillage réalisé avec la consoude donne de super résultats. J’utilise aussi les feuilles dans les trous de plantation.

    @Nicole, je ne dispose pas de graines de balsamine, désolée. Actuellement je recherche des plants de topinambours et des plants ou des graines de chervis (bios, si possible)

    @Sylvie, B-actif vend des boutures de consoude bocking 14, la variété idéale au jardin. Je considère qu’il vaut mieux attendre fin février pour les planter. A noter que je ne suis pas 100% objective sur ce sujet, Oliver, mon mari est un des créateurs de B-actif. Mais lui comme moi sommes passionnés par cette plante sensationnelle.

    Jenny

     

     

  • rees dit

    bsr jenny, je peux vous envoyer des tubercules de topinambours, tout à fait bio.
    Bien à vous 
    Nicole

  • Arbojardin dit

    bonjour,
     
    La prêle contient du silicium qui est un fortifiant. Les plantes résistent ainsi nettement mieux aux agressions des champigons et pucerons.
     
    La prêle est aussi excellente pour notre santé , entre autre pour les personnes atteintes de problème articulaire.

  • Jenny Gloster dit

    @Nicole,  c’est très gentil, mais je viens d’en avoir avec ma voisine.  Je te remercie vivement pour ta proposition.

    @arbojardin : Effectivement la prèle est très utile au jardin et je pense que le sujet mérite un article.  Ma connaissance de la prêle est insuffisante, je ne me sens pas apte à le faire (pour le moment)

    Jenny

  • Fernand desmont dit

    bonjour
    La solutionn bicarbonate de soude/produit vaisselle pour tomates et pdterre,quand doit-on commencer à pulvériser?  mes tomates ont en serre tunnel,avec grande aération.
    merci et bien  à vous

  • Jenny Gloster dit

    @Fernand, l’année dernière j’ai commencé le bicarbonate (si je me rappelle bien) au début du mois de  juin quand le risque de mildiou démarre en général.
    Jenny

  • Fernand desmont dit

    Bj jenney
    Merci pour la réponse .Vu le mauvais temps froid de ces jours, je verrai cela fin du mois début juin. 
    Bon jardinage. Bien à vous
    Fernand

  • Jean dit

    Deux purins complémentaires si bénéfiques pour notre jardin ! Merci dame nature !!
    Il faut savoir outrepasser l’odeur noséabonde tant il est efficace !!!

  • Jenny Gloster dit

    @ Jean, Oui 2 produits complémentaires et l’ortie et la consoude ont beaucoupd’autres utilisations, ne serait-ce que l’hébergement des coccinelles pour les orties et la nourriture des abeilles pour la consoude

    Jenny

  • mona dit

    Bonjour
    Grâce à votre blog j’ai découvert la consoude et par hasard j’ai pu en acheter chez un maraîcher bio et quel bonheur!! Je l’ai quand même planté au mois de mai en arrosant.
    Tout l’été j’ai alterné tous les 15 jours les arrosages au purin d’ortie et au purin de consoude. Les tomates sous la serre sont toujours impeccables et les plants à l’extérieur sont toujours sans mildiou (protégés depuis fin août) .
    Malgré que j’ai eu une très bonne récolte cet été, Je suis peut être trop optimiste mais j’attends encore que tout ce beau monde mûrissent et rougissent.
    On verra!!
    Bonne journée

  • Jenny Gloster dit

    @ Mona – je suis vraiment contente que mon blog t’ait permis de découvrir la grande consoude. C’est vrai que la consoude est particulièrement utile sur la culture des tomates. J’ai même fait un article spécial sur le sujet :
    http://www.le-jardin-de-jenny.fr/tomates-bio-et-consoude.html
    Je te souhaite de bonnes récoltes !
    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



b060eb08cab2950fe7710d0a3c6efd22kkkkkkkkkkkkkkkkkk
Lire les articles précédents :
Multiplication des pieds de rhubarbe

L'année dernière j’ai parlé de ma plante préférée ; la rhubarbe, ou plus précisément ma rhubarbe. J'ai une variété étonnante...

Fermer