Les pièges du ver du framboisier


Les pièges du ver du framboisier

17 avril 2015 |   Auteur: Jenny Gloster 

 

Byturus tomentosus
les framboises attaquées par le ver Byturus tomentosus ne sont guère appétissantes

 

Il y a quelques années, j’ai remarqué en récoltant mes framboises que certains fruits étaient abîmés, noircis et asséchés autour des collets. Ce problème s’aggravait d’année en année jusqu’au point où j’étais prête à laisser tomber la culture de framboises ! Je savais qu’il s’agissait du ver du framboisier (Byturus tomentosus voir mon article de juin 2013), une petite bête discrète qui hiberne au pied des framboisiers. Je ne prenais plus de plaisir à récolter des fruits abîmés et torturés. Comme je n’ai pas envie d’utiliser des insecticides chimiques, je n’avais pas de solution, à part déraciner tous les pieds et recommencer ailleurs, ou tout simplement arrêter la production de framboises. Puis un jour ma belle-mère m’offre un piège magique.



 

Comment fonctionne le piège pour ver à framboisier ?

Depuis mon article du 12 Juin 2013 au sujet du Byturus tomentosus, j’ai reçu beaucoup de questions concernant l’utilisation de ces pièges. Ce fléau qu’est le ver à framboisier semble « gêner » et énerver vraiment beaucoup de jardiniers !
Il y a 6 mois la société B-actif, spécialisée dans la grande consoude et basée ici à la ferme, décide (sur mon insistance) de commercialiser ce piège très efficace et facile à utiliser. Le piège attire les adultes du ver du framboisier grâce à un appât/phéromone spécifique. L’appât s’installe dans une petite cage dans le haut du piège et les insectes sont irrésistiblement attirés. Une fois entrés, ils tombent dans un mélange d’eau, d’huile et de savon… et se noient : donc moins d’adultes pour reproduire la prochaine génération.

Quand installer le piège ?

Les adultes (voir photo) deviennent actifs à partir d’Avril / Mai et peuvent commencer à attaquer les nouvelles pousses de framboisier, mais c’est plutôt leur larves – type asticot, marron-jaune, tête marron avec 2 pattes thoracique pour mieux creuser dans le fruit – qui constituent la vraie menace. Généralement, il n’y a qu’une génération par an dans les cultures extérieures. Donc, le meilleur moment pour installer les pièges est avant la floraison (4 à 6 semaines avant les premières fleurs), et il faut les laisser en place jusqu’à la fin de la floraison et peut être un peu plus longtemps. La meilleure solution est donc l’installation des pièges début avril mais les pièges sont toujours utiles installés fin avril tout début mai.



 

Où et comment installer les pièges ?

Les pièges s’accrochent à une hauteur de 1m à 1m60 du sol au milieu de la culture de framboisier à une densité d’un piège pour 50 m2. Apparemment on peut aller jusqu’à un piège pour 200 m2 de culture, mais j’ai trouvé que c’est un peu optimiste. Les pièges sont fabriqués en plastique rigide de qualité et sont durables.
Chez B-actif, chaque piège est fourni avec un appât. Un appât dure une saison. Le prix est de 24 € par piège + le transport.

piège ver du framboisier
En installant ce piège vous allez protéger vos framboises du ver du framboisier

livre blanc consoude



7 Commentaires

  • Sam dit

    Bonjour juste pour savoir comment mettre l’appât? Faut il l’enlever du contenant?
    merci

  • tourniac dit

    bonjour ,
    meme question que Sam concernant l’appat.
    Apparemment ce n’est pas très clair, quand on traduit directement à partir du fournisseur ( anglais ), on a l’impression qu’il faut retirer le premier plastique avec marqué dessous  » peel slowly » et laisser le petit carré blanc dans le sachet en plastique l’entourant et le rouler pour le mettre dans la cage.
    Si je comprend la notice traduite , il faut enlever aussi le plastique enveloppant le petit carton blanc et ne mettre que ce petit carre blanc dans la cage.

    Alors faut il mettre dans la cage que juste le petit carré blanc ou alors ce petit carré blanc dans son sachet plastique (en ayant enlevé préalablement le plastique  » pee l slowly  » )??

  • Jenny Gloster dit

    @Sam et Tourniac, Merci pour vos commentaires.
    Vous avez été nombreux à poser cette même question sur l’ancien article consacré au ver de la framboise, par mail etc…
    J’ai constaté effectivement que les directives présentées dans l’emballage pour installer le piège n’étaient pas très claires.
    Pour éviter de répondre à toutes les demandes j’ai mis un nouvel article explicatif sur mon blog.
    Merci donc de regarder : http://www.le-jardin-de-jenny.fr/comment-mettre-appat-piege-ver-framboisier.html

    J’espère que mes explications sont claires. Vous les trouverez aussi avec les mêmes photos sur le site de http://www.b-actif.fr/nos-produits-consoude/appats-pour-pieges-a-framboisier.html

    Jenny

  • tourniac dit

    Merci beaucoup!!
    donc comme bcp de personne je me suis planté en mettant que le petit carton blanc!!!
    merci encore!!

  • Patricia Sécurité 1 dit

    Vous êtes vraiment une experte: on trouve vraiment toutes les réponses à nos questions sur ce blog et on s’y cultive (l’esprit!) vraiment agréablement grâce aux photos qui accompagnent vos propos! Félicitations!

  • Lucie Lemoine dit

    Si vous avez de l’outillage qui dors dans le garage ou si vous avec besoin d’outils spécifiques pour votre jardin n’hésitez pas à les louer à d’autres passionnés, près de chez vous et en touté sécurité sur http://placedelaloc.com/location/jardinage !

  • Lemerre dit

    Bonjour Jenny,

    Je decouvre à l’instant les pièges des vers à framboisiers. Cependant, sauf erreur de ma part, je n’ai lu nul part, sur quelle distance fonctionne cet appât et ne sais donc pas si je dois en acheter un ou plusieurs ? Sauriez-vous me donner une réponse s’il vous plaît ?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



9876837e1a2b20e5d4bae9413e99f854ooooooooooooooooooooooooooooooo
Lire les articles précédents :
A la louange de l’Amandine

C'est rare que je m'excite pour une pomme de terre. Personnellement, la patate est une culture de base que je...

Fermer