Marcottage, multiplication et plantation de fraisiers


Multiplication et plantation de fraisiers.

4 septembre 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 
marcottage et plantation de fraisiers
La plantation de fraisiers est facile à réaliser

J’ai déjà posté un article sur mes cultures de fraises. Cet article   complémentaire présente en particulier ma méthode de marcottage.

Je conserve mes plants de fraisiers en général 4 ans. Je renouvelle donc environ ¼ de mes fraisiers chaque année.

J’ai fait le choix depuis plusieurs années des variétés de fraises que je cultive à savoir la variété remontante Mara des bois et la variété non remontante gariguette. Je vais de plus en plus cultiver la variété Mara des bois car elle produit beaucoup plus. En ce moment, par exemple, (début septembre) je récolte beaucoup de fraises sur les plants mara des bois alors que la production de gariguette est éphémère.

Je n’achète jamais de plants de fraisiers, par souci d’économie, bien sûr mais aussi parce que la multiplication est vraiment très facile.



 

Le marcottage des fraisiers :

Le marcottage est une technique de multiplication de plantes qui marche particulièrement bien avec les fraisiers.

Actuellement (juillet-aout) mes fraisiers gariguette ont déjà beaucoup de stolons qui s’appellent aussi des gourmands : des petites tiges qui courent au niveau du sol.

Ces stolons au contact du sol émettent des racines.

Je choisis les 2 gourmands les plus vigoureux par plant de fraisier et j’élimine (par coupe) les autres gourmands.

Je remplis des godets de terreau et je mets les stolons au contact de ces godets au niveau des nœuds (qui peuvent déjà avoir des racines). Je maintiens le stolon au contact du terreau en utilisant un fil de fer en U d’environ 10 centimètres.

Je ne coupe pas le stolon pour que le pied mère continue à nourrir le jeune plant.

Quand la nouvelle plante est bien enracinée et déjà un peu développée je coupe le « cordon ombilical ».

En général je laisse le nouveau pied dans son godet dans un endroit abrité pour passer l’hiver (souvent à côté de la serre)

Je mets ces nouveaux plants de fraise en place au tout début du printemps. A noter qu’il est possible de les mettre en place dès l’automne mais cela augmente le travail de binage.

 

Plantation des fraisiers.

Comme indiqué ci-dessus je réalise, en général, cette plantation définitive au tout début du printemps. Elle peut se faire dès l’automne si vous le souhaitez.

 

En général je plante les fraisiers par 4 rangs sur une butte. 2 rangs espacés de 30 à 40 centimètres de chaque côté. Entre ces rangées de 2 rangs je laisse une distance d’environ 1,2 mètre qui me sert à cultiver des poireaux, des radis et des salades. Je plante systématiquement des poireaux entre des rangs de fraises mais sur environ ¼ de la longueur des rangs pour ne pas mettre des poireaux 2 années de suite à la même place (rotation des cultures). Le poireau est une plante « compagne » des fraisiers.

Je laisse 40 centimètres entre les pieds de fraises dans le rang. C’est un minimum pour permettre une bonne aération des plants et limiter le risque de propagation des maladies. J’ai par le passé réalisé des plantations plus denses avec un résultat médiocre.

Je plante aussi parfois les fraisiers sur un seul rang au bord d’une butte. C’est une très bonne méthode, les fruits se trouvant en  partie sur les copeaux de bois de l’allée.

J’ai testé la plantation de fraisier dans un bloc « carré ». Ce n’est pas une bonne méthode, les plants ne sont pas assez aérés !

 

Fertilisation des fraisiers :

Pour obtenir une belle production il est préférable de planter les fraisiers dans une terre riche. Pour mettre toutes les chances de mon côté je rajoute soit du fumier soit du compost bien décomposé et je mets des feuilles de consoude dans les trous de plantation.

Au printemps, avant l’apparition des fleurs j’apporte soit du purin de consoude au pied des plants. Je ne fais en général cette opération que 2 fois par an à cause de l’odeur du purin. Si nécessaire vous pouvez apporter du tonique de consoude de B-actif qui est lui sans odeur.

Je paille en général les fraisiers avec des copeaux de bois (moitié chêne et moitié résineux, la fraise aime un terrain acide ; les copeaux de résineux acidifient le sol.

C’est le moment de préparer vos plants de fraisiers. Vous vous régalerez l’année prochaine avec les confitures, les fruits frais mais aussi le coulis de fraise, le sorbet fraise et le sirop de fraise (et pourquoi pas la liqueur de fraises)



 

 



9 Commentaires

  • jardin de luxe dit

    Je suis une grande addict des confitures de fraise et cet article m’a captivé au plus haut point ! L’eau m’en est montée à la bouche dès la troisième ligne :)
    C’est décidé, ni une ni deux, ce w.end je file acheter des fraisiers et l’année prochaine je me régalerai tous les matins grâce à vous !

    Merci pour les astuces pratiques !

    Ah oui, pourriez-vous me donner une estimation du nombre de fraisiers que je dois acheter pour faire de la confiture ?

    Encore merci !

  • Yannick dit

    Bonjour Jenny,

    Comme tu le dis le fraisier est vraiment gourmand et à besoin d’une terre riche c’est pourquoi je conseille de les planter après une culture qui enrichit le sol ;

    je pense en l’occurrence après un engrais vert semé sur les parties non cultivées durant l’été (la moutarde, le trèfles…) ou alors après certaines cultures comme les haricots… captant l’azote dans l’air et permettant au sol de se recharger pour accueillir des cultures plus exigeantes comme les fraisiers…

    Sinon merci pour cet article très riche en information
    Amicalement
    Yannick

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour jardin de luxe,
    Achetez des plants de fraisiers c’est une bonne idée pour la première année. Par la suite vous préparerez vous même vos plants par marcottage.
    Pour moi il n’y a jamais trop de fraises car les utilisations possibles sont multiples : confiture bien sur, mais aussi fruits frais, gâteaux, coulis de fraise, sorbet fraise, sirop de fraise etc…
    Vous pouvez par exemple acheter une dizaine de pieds, chaque pied vous permettra sans problème de faire 10 nouveaux pieds par an.
    Merci Yannick pour tes informations toujours très intéressantes. Je vais répondre à ton mail dans la semaine, je pense. Concernant les engrais verts je fais de plus en plus attention. Je n’utilise plus de crucifères pour l’engrais vert d’hiver et peu de légumineuses (j’utilise plus de graminées). Pourquoi? Pour des questions de rotation. Ces plantes servent de plantes hôtes à certaines maladies. Pour haricots, fèves et pois en particulier la rotation est capitale (j’essaie de ne revenir qu’une fois tous les 5 ans). Si entre temps on cultive des légumineuses certaines maladies sont « protégées »
    Amicalement,
    Jenny

  • Patricia dit

    Bonjour Jenny,
    Tout d’abord, bravo pour votre site que je découvre depuis peu et que j’apprécie énormement. Je suis aussi pour un jardin naturel et bien sûr, je n’emploi aucun produit chimique. J’ai la chance d’avoir de la consoude, de l’ortie et de la tanaisie dans mon jardin, de la prêle dans la nature tout autour. Tout comme vous, je souhaite faire une haie d’arbustes fruitiers et je ne sais pas comment m’y prendre, donc je suis vos idées et conseils que vous publirez. Je vis en haute-savoie, et j’ai un peu conseil à vous demandez, tout comme vous, j’ai des garinettes et des maras, je voudrai agrandir ma plantation de maras qui se trouve sous un pêcher ! ma question : est ce que les maras supportent le plein soleil ! Merci d’avance pour vôtre réponse …. et de tous vos précieux conseils !

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Patricia,
    Merci pour le gentil commentaire.
    Mes fraises mara de bois sont en plein soleil, mais c’est le soleil de Bretagne!! Je pense que cela ne pose pas de problèmes, dans mon potager cela n’en pose pas.
    As tu vu mon dernier article concernant le carnaval d’articles. Tu pourrais nous parler de ta plante préférée, peut-être la tanaisie. J’en ai aussi dans mon jardin. Je pense que cette plante a beaucoup d’utilisations et je ne suis pas sur de toutes les connaître.
    Par ailleurs mon projet de haie fruitière avance…. dans ma tête. Je pense l’installer(au moins en partie) en octobre.
    Bon jardinage
    Jenny

  • jardin de luxe dit

    Bonjour Jenny !

    Merci beaucoup d’avoir répondu à mes questions ! Votre réponse est complète et pleine d’astuces pratiques. C’est vraiment constructif ! Mon prochain objectif est donc d’acheter 10 plants de fraisiers et de les planter. En suivant bien les conseils de vos articles ça devrait être un jeu d’enfants :)

    Votre réponse m’a été apportée rapidement et je trouve que c’est une vraie qualité. Votre blog est plein de générosité. C’est pour cela que je me suis permis de l’ajouter à mes favoris, sur mon blog (www.jardin-deluxe.com), j’espère que cela ne vous froissera pas.

    Encore merci pour les bons conseils ! Bonne continuation (pour le blog, pour le potager et pour la haie fruitière ^^) !

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour jardin de Luxe,
    Merci d’avoir mis mon blog en favori.
    Jenny

  • Anna dit

    Bonjour,
    j’ai marcotté  les stolons en octobre, maintenant qu’il ont bien pris j’aimerais savoir à quel moment il faut ajouter du fumier aux plantations
    à disposition j’ai du fumier de cheval ou du lombricompost c’est quoi le mieu?
    je vous fais tous mes compliments pour vos initiatives dans le jardin comme dans la cuisine et merci de les partager, un jour j’aimerais pouvoir faire aussi la cuisine avec les produits de mon jardin
    Bien à vous,

  • Jenny Gloster dit

    @Anna, En général je prépare mes godets en été et je ne les replante en pleine terre qu’au printemps. Lors de la plantation je mets du compost bien mur et des feuilles de consoude (je ne dispose que de peu de fumier de cheval et pas de lombricompost, par contre ma terre est très « riche » en vers de terre).
    La terre peut se fertiliser dès l’automne. Le fumier de cheval et le lombricompost sont très efficaces tous les 2. Pour ma part je rajoute systématiquement un peu de consoude pour augmenter la production de fleurs et de fruits.
    J’espère avoir répondu à tes questions (avec un peu de retard, désolée).
    Bon jardinage,
    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



7ec34615cea274e12788957448eb4ab4++++++++++++++++++++++++++++++++
Lire les articles précédents :
Mon potager pendant mes vacances.

Retour de vacances au potager: Je suis rentré cette semaine après 15 jours de vacances bien méritées. Comme je m’y...

Fermer