L’oxalis, une véritable peste au jardin


L’oxalis, une véritable peste au jardin.

10 octobre 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 
oxalis
L’oxalis est la mauvaise herbe que je déteste le plus. Avez-vous une astuce pour l’éliminer?

Aujourd’hui je souhaite m’adresser à la communauté des internautes qui me suit régulièrement sur mon blog, pour vous demander de l’aide.

Comment se débarrasser de l’oxalis ?

J’ai écrit un premier article sur mes mauvaises herbes préférées et je prévois toute une série sur le sujet pendant l’hiver. Il y a néanmoins une mauvaise herbe que je « déteste » c’est l’oxalis !

Je lutte pied à pied contre l’envahisseuse mais, pour le moment, le résultat n’est pas à la hauteur de mes espérances.



 

Comment est arrivée l’oxalis dans mon jardin ?

Devant beaucoup de maisons bretonnes il y avait par le passé de petits parterres d’oxalis. C’est plutôt joli. Les oxalis étaient en général entourées par un petit rebord de pierre ou de ciment et elles restaient donc là

C’était le cas chez moi.

Il y a de nombreuses années une amie m’a demandé de lui donner quelques plants. J’ai décidé de lui faire plaisir et j’ai planté quelques pieds d’oxalis dans mon jardin pour les multiplier. Malheureusement au printemps je les avais oubliés et j’ai travaillé le sol à cet endroit. J’ai ainsi multiplié les plants d’oxalis et l’invasion a démarré !

Je suis toujours surprise de voir des pépiniéristes vendre ces maudites plantes. J’espère qu’ils préviennent les clients des ennuis qui les attendent.

 

Les variétés d’oxalis.

Il y a une multitude de variétés d’oxalis. Chez moi c’est le potager qui est infesté par une variété ornementale, assez grande, donnant des fleurs roses. C’est la variété « oxalis deppei ». Chez une amie la pelouse est envahie par une tout autre variété à racine très fine et très longue, donnant des fleurs jaunes. L’invasion est là dans tous les cas.

 

Pourquoi je déteste l’oxalis.

Elle n’est pas vraiment consommable ! Elle contient en effet de l’acide oxalique qui la rend un peu dangereuse.

Elle ne respecte absolument pas mon principal objectif : la biodiversité ; elle envahit tout !

 

Comment j’ai essayé de me débarrasser de l’oxalis ?

Je crois que j’ai tout essayé  (sauf l’utilisation de produits chimiques) mais pour le moment l’oxalis semble plus forte que moi.

  • J’enlève délicatement les plants et les bulbes d’oxalis. Il est très difficile d’avoir la totalité des bulbes (il y en a de trop et certains bulbes sont tellement petits qu’ils sont presque invisibles. La seule façon véritablement efficace (mais très lourde) d’éliminer les oxalis me semble être de les enlever un par un dès qu’on les voit et en particulier à la fin de l’été. A cette période  chaque petit bulbe aura développé plusieurs nouveaux bulbes et un rhizome.  Ces jeunes bulbes sont attachés au bulbe mère et on arrive, en allant délicatement, à sortir l’ensemble des bulbes ce qui est très chronophage mais considérablement moins que si on les laisse en terre jusqu’au printemps quand les jeunes  bulbes sont détachés du bulbe mèr
  • J’ai installé pendant l’hiver une bâche noire sur les endroits les plus infestés et dans lesquels il n’y avait pas de légumes.
  • Je n’utilise jamais de motoculteur ni d’outils rotatifs. J’utilise le moins possible d’outils tranchants ; ainsi, par exemple je n’utilise pas de bèches mais une fourche-bèche.

 

Si vous, vous avez réussi à venir à bout de cette « envahisseuse » dites-moi comment, je vous en serai très reconnaissante. Merci d’avance



 

 



18 Commentaires

  • nathalie dit

    Bonjour je suis arrivée dans ce jardin je ne sais comment …et le mot oxalis me dit bien des choses … Il y en a toujours eu chez ma grand mère c’était joli avec des fleurs roses mais très envahissant …peu à peu ils ont disparu ma mère enlevait la première couche de terre au printemps pour la remplacer elle faisait la chasse aux petites racines …elle a réussi au bout de plusieurs années !
    Moi je viens d’en planter mais j’ai pris soin de l’isoler dans un pot en plastique pour faire une sorte de barrière … il m’ont été offerts par une amie de Guadeloupe et ont des feuilles brunes … bon dimanche Nathalie P.

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Nathalie et merci pour ton commentaire.
    Ne laisse pas ton pied d’oxalis s’échapper!!!!
    C’est vrai que c’est beau, mais quelle galère si l’invasion démarre.
    Bon jardinage
    Jenny

  • Laurent dit

    Bonjour Jenny,
    J’ai le même problème que toi avec l’oxalis. Je vais tenter en 2013 de couvrir les planches infestées avec du carton sur lequel j’épandrai 7 à 8 cm de compost. Ensuite je découperai mes cartons pour les plantations. On verra bien mais quelle peste ! Chaque année, je passe des heures à enlever les bulbes et il y en a de plus en plus !!!!

  • Laurent dit

    J’ai installé pendant l’hiver une bâche noire sur les endroits les plus infestés et dans lesquels il n’y avait pas de légumes.

    ça ne peut pas marcher car l’oxalis est en dormance tout l’hiver, c’est l’été que ça peut marcher d’après moi !

  • Globule dit

    Bonjour,
    Moi aussi j’ai ce problème, arrivé sans doute dans les pots de plants ( tomates, courgettes…) Après avoir pesté, désespéré…Je me suis aperçue que finalement en envahissant tout, l’oxalis évite la pousse de bien d’autres « mauvaises » herbes et est très facile à arracher, alors je laisse faire la nature et je « nettoie » juste aux endroits ou j’ai besoin de place…

  • Jenny Gloster dit

    @Laurent, peux tu nous donner le résultat de tes essais?

    @ Globule – Tu as raison,  toutes mes essais d’élimination de l’oxalis ont été vains.  Je me dis maintenant que ce n’est pas très grave.  Je plante les pieds de légumes au lieu de faire des semis dans cet endroit et un bon paillage autour empêche les feuilles de l’oxalis de pousser.  Ça s’appelle du ‘cache misère’ mais je ne vois pas comment faire autrement.

    Jenny

  • varin dit

    bonjour, pour moi l’oxalys est blanc, mais les bulbes sont les mêmes,je n’essaye m^plus de les retirer… en venant sur ce blog, j’esérais trouver une idée, mais tant pis et merci qd même

  • Aurore dit

    Je vois que l’oxalys donne du mal à beaucoup de gens

  • Katy dit

    Bonjour Jenny,
    L’oxalis a néanmoins des vertus thérapeutiques que je viens de découvrir en lisant « La santé à la pharmacie du Bon Dieu » de Maria Treben. En effet, à l’état frais, cette plante permet de soigner les aigreurs d’estomac, les troubles hépatiques et digestifs légers. Dans ce cas elle est bue en tisane refroidie, à raison de 2 tasses par jour. Elle combat également l’hépatite, la néphrite, les exanthèmes et la parasitose (vers) mais cette fois-ci la même quantité de tisane est bue chaude. (1 cuillère à soupe de feuille fraiche à ébouillanter avec 1/2 l d’eau , laisser infuser rapidement). Elle serait également conseillée en cas de début de cancer de l’estomac, de tumeurs et ulcères cancéreux intérieurs et extérieurs en buvant toutes les heures 3 à 5 gouttes de jus frais diluées dans de l’eau ou de la tisane. Le jus pressé frais serait appliqué directement sur les tumeurs cancéreuses.(jus frais: laver les feuilles et en presser le jus avec une centrifugeuse). Et pour finir elle serait une alliée pour soigner la maladie de Parkinson: le jus frais serait bu à raison de 3 à 5 gouttes par heure dans une infusion d’achillée. Cette plante peut sembler une mauvaise herbe qui pour autant cache bien des trésors…
    Katy

  • Katy dit

    Une petite précision qui n’est pas négligeable il s’agit de l’Oxalis acetosella.

  • Mathé dit

    Un voisin envahi a traité de façon « radicale » ! Il est presque autant « oxalisé » !
    Perso, depuis plusieurs années, j’enlève les bulbes chaque fois que possible et l’oxalis se contient (ah, quelle autorité !!).
    Il est vrai que c’est également une plante médicinale…

    Courage.

    Gilles Mathé

  • François Proust dit

    Bonjour,
    J’ai le même problème que vous et applique les mêmes méthodes de « lutte » contre l’envahisseuse : bâche plastique pendant l’hiver (mais repousse de plus belle dès que la bâche est retirée) et arrachage systématique en éliminant soigneusement autant que faire se peut , la totalité de la plante : tiges, bulbes ,radicelles. C’est un travail long et fastidieux et malheureusement temporaire. Un bémol cependant, la plante ne semble pas trop nuire au bon développement des autres légumes.
    Si quelqu’un trouve la « solution miracle », je suis preneur.
    Bien cordialement,

    François.

  • Jean Pennec dit

    Bonjour
    Cet oxalis et le galinsoga sont effectivement des plantes très envahissantes.
    J’ai renoncé à m’en débarasser, car j’ai remarqué que mes poules (20) aimaient ces 2 plantes presqu’autant que la salade.
    Mais tout le monde n’a pas autant de ces charmantes pondeuses pour les débarasser de ces invasives.
    Le galinsoga est encore plus funeste aux cultures, car il est beaucoup plus haut (50cm). Mais il est comestible.
    Dans mes serres, sous mes pieds de tomates, ce n’est qu’un parterre d’oxalis.
    Cela ne gène en rien les tomates et cela constitue une très bonne nourriture pour mes poules.

    On arrive à bout du galinsoga en épandant une bonne hauteur de terreau ou en paillant beaucoup.

    Une autre envahisseuse est le mourron blanc; encore un régal pour mes poules.
    Bonne journée
    Jean

  • Jenny Gloster dit

    @Varin, désolée pour la réponse tardive et désolée de ne pas avoir de bonne solution pour éliminer l’oxalis.

    @Katy, c’est vrai qu’une mauvaise herbe est une herbe au mauvais endroit au mauvais moment et que dans d’autres circonstances elle peut être très bénéfique. Beaucoup d’herbes sont utilisables pour se soigner. J’envisage d’ailleurs toute une série d’article sur l’utilisation médicinale des plantes.

    @Gilles, bravo pour ton « autorité »

    @François, merci  pour le commentaire, si tu trouves une solution reviens vite sur mon blog!!!

    @Jean, en voila des poules bien nourries!! Chez moi les poules n’ont pas le droit de se ballader aux pieds des plantes de tomates, mais je n’ai pas, non plus d’oxalis dans la serre

    Jenny

     

     

  • Azalaïs dit

    je suis en train de retourner une parcelle qui en est infestée et j’enlève tout à la main. quand j’ai acheté ma maison il n’y en avait pas et je suis persuadée qu’ils arrivent avec les plants que nous achetons en jardinerie puisque celles ci les vendent comme plantes d’ornement

  • Jenny Gloster dit

    @Azalaïs, je vous souhaite bon courage.  J’ai une copine qui a réussi à s’en débarrasser en enlevant les petits bulbilles un par un, c’est donc possible. Comme j’ai quelques endroits avec beaucoup d’oxalis, je me suis résigné à vivre avec. Finalement je trouve que le plus simple est de l’étouffer avec des paillages variés – pailles, carton, tontes de gazon…. Je repique des plants de grande taille: courges, choux Bruxelles, maïs doux, haricots d’Espagne etc.. à travers ce paillage.  Je ne me fais pas d’illusion – je pense que l’oxalis restera toujours dans la terre mais ainsi,  j’arrive ainsi à le gérer.

    Jenny

  • Betty dit

    Une amie s’en ai débarrassée : elle a dû condamner son jardin durant un an, voici ce qu’elle a fait : elle n’a rien planté au printemps. Elle a ensuite bien arrosé son jardin jusqu’à la reprise de l’oxalis puis à arrosé avec un désherbant systémique et elle a reproduit cette opération durant tout l’été qui est la période pousse et repousse de cette herbe…ce travail à continué durant l’automne. L’hiver elle a déposé une couche de carton sur la surface totale de son jardin. Au printemps suivant les rares pousse qui avait échappées à « l’extermination  » étaient rares et donc plus facile pour s’en débarrasser. Personne ne désire arroser son jardin avec du désherbant. ..mais avec un désherbant systémique qui n’agit que sur la chlorophylle …il faut ce qu’il faut …et dans ce cas elle a obtenu un bon résultat.

  • fontaine dit

    bacher juste en hiver ne sert à rien du tout, autant pisser dans un violon!

    faut bacher minimun trois ans une premiere moitié de jardin, et ensuite l’autre, pour garder un peu de plantation si besoin
    débacher l’hiver pour faire respirer la terrre au cas ou

    si possible bacher la totalité, mais plus de plantation possible

    ou couvrir avec du paillage épais les étés pour étouffer l’intrus et le fatiguer.
    si possible pas de labours fraise au printemps qui divisera les oignions, la grelinette sera mieux mais à la seule condition que votre terre soit apte à ce style d’outils, conc pas trop argileuse, elle doit s’égrainer facilement

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



f6fe145f11fbfff743289d0fcad475fawwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
Lire les articles précédents :
Mon légume préféré : la Betterave rouge

Cet article est écrit dans le cadre du carnaval d’articles organisé par mon blog jardin. J’ai souhaité que chacun puisse...

Fermer