Je cultive du shiitake à la maison


Je cultive du shiitake à la maison

22 mars 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 

Je cultive du shiitake à la maison

Le shiitake est un champignon très intéressant en cuisine (son goût est excellent et il peut rentrer dans de très nombreuses recettes) et de plus c’est très bon pour la santé (il est reconnu pour stimuler le système immunitaire).

Je cultive le shiitake depuis de nombreuses années et j’obtiens d’excellents résultats.




 

La préparation des rondins pour réussir la culture du shiitake.

Je coupe des rondins de chêne à partir de novembre (sève descendante) et je les stocke à l’abri tout l’hiver pour éliminer les propriétés fongicides naturelles du bois. J’utilise des rondins de 80 centimètres de long et de 10 à 20 centimètres de diamètre (plus le diamètre est grand plus la production sera importante et durera dans le temps).
Je creuse avec une perceuse des trous dans les rondins. Je fais de 3 à 5 trous dans chaque rondin, des trous d’environ 2 centimètres de diamètre et de 5 à 7 centimètres de profondeur.
Entre mars et juin j’inocule les rondins avec des spores de shiitake que j’achète dans le commerce. Je bourre les trous percés dans les rondins de spores puis je bouche l’orifice des trous avec des rondelles de bois d’environ 2 centimètres de long.
J’arrose les buches, je les mets dans des sacs plastiques (d’anciens sacs de terreau par exemple) et je les stocke dans le noir (dans une cave par exemple) jusqu’à la fin de l’été.

Plantation des rondins inoculés de shiitake

En septembre je sors les rondins et je les installe à l’ombre, dans l’endroit le plus humide du jardin, par exemple sous un pommier. Je plante les rondins à environ 20 à 30 cm de profondeur pour qu’ils restent bien debout. Je les espace d’environ 60 centimètres dans chaque sens.
Ma production démarre, elle est partie pour plusieurs années (5 ans minimum). Je fais ma première récolte dès le mois de septembre. La production est bien sûr fonction du temps. Elle explose quand il fait chaud après la pluie. Je fais attention aux limaces qui sont mes concurrentes pour le shiitake. Pas de produits chimiques, j’enlève les limaces à la main avant qu’elles n’envahissent mon « champ » de shiitake.

Récolte et utilisation du shiitake.

Je récolte le shiitake à partir du mois de mai et en général de 7 à 8 fois par an.
Nous consommons du shiitake frais bien sûr. Pour pouvoir en disposer toute l’année j’en sèche aussi une grande partie. Pour ce faire je coupe le shiitake en petites lamelles fines que je sèche au soleil quand il fait beau. S’il ne fait pas beau, je les sèche dans un endroit chaud avec une hygrométrie la plus faible possible. Je conserve le shiitake séché dans des bocaux ou dans des sachets plastiques.
J’utilise le shiitake dans de nombreuses recettes de cuisine, j’en parlerai dans un prochain article.




 



11 Commentaires

  • Isa d'Ecolo-bio-nature dit

    Bonjour,

    Je suis très intéressée par la culture des champignons et notamment des shiitake sur rondins mais j’ai du mal à trouver des spores (les prix sont en général exorbitants !) Avez-vous des adresses pour en acheter à prix raisonnables ?

    D’avance merci

    Amicalement,
    Isabelle d’Ecolo-bio-nature

  • admin dit

    Bonjour Isa,
    Désolée, je n’avais pas vu ce commentaire.
    J’achète des spores en grande quantité sur internet. Il est vrai que ces spores sont trop chers. Pour ma prochaine fabrication je vais essayer de produire mes propres spores.
    Bonne continuation
    Jenny

  • Anne dit

    Bonjour Jenny,
    Ton champignon m’intéresse. Le monde mycologue est passionnant. J’aimerai beaucoup que tu nous partage ton expérience et bien sûr, je suis intéressée par ta culture de spores.
    Et bien sûr merci beaucoup pour ton travail de partage.
    Anne
     

  • Brigitte dit

    Je redécouvre cet article que j’avais gardé sous le coude car il m’intéresse beaucoup. Nous sommes à la bonne période pour y penser puisque l’article débute par « je coupe mes rondins de chêne à partir de novembre à sève descendante ».. alors commençons par le début…..je vais demander à mon amoureux de me préparer des rondins le moment venu. MERCI pour ce partage si bien expliqué, j’espère que nous allons y arriver et que je vais trouver des spores de shiitaké. Encore une fois, MERCI JENNY

  • lampasona dit

    Bonjour à tous je suis passionner de culture de champignons et je produit moi même mon blanc et mes spores donc si défoit vous en aviez besoin je peu vous en faire parenir et certainement moins chère que dans le commerce ( qui pour moi vendent ça au prix de l’or ) 
    J’ai pas mal d’espèces commestibles dont le shi take
     
    Amicalement

  • Eric dit

    Bonjour,

    Lampasona, je suis intéressé par votre proposition ! Comment vous joindre ????? Merci par avance ;)

  • Jenny Gloster dit

    @Anne, merci pour ton commentaire, je ne l’avais pas vu, cet article étant très ancien maintenant!
    @Brigitte,peux tu nous donner des nouvelles de tes cultures?
    @lampasona, puis-je transmettre ton adresse email à Eric, tu peux aussi, si tu le souhaites la mettre dans un nouveau commentaire.
    @Eric, j’attends des nouvelles de lampasona
    Jenny

  • Vivre-a-la-campagne dit

    Apparemment, la première vertu de l’éleveur de champignons étant la patience ;) il n’y a plus qu’à attendre des nouvelles de Lampasona ….

  • Piquion dit

    Très intéressant échange. Merci.
    Ruraux de fraîche date et disposant de troncs, rondins de peupliers surtout, nous aimerions connaître les variétés de champignons élevables( certains poussent déjà naturellement dessus ???), la façon de les obtenir et de les récolter … Qui peut nous renseigner ..?

  • Vi Eko Lo dit

    Bonjour à tous,
    Merci pour ces partages, Je suis aux Antilles. Je tenterai bien l’expérience du shiitaké.
    Lampasona, pourrais-je avoir vos contacts pour une éventuelle commande de spores ?
    Merci encore !
    Vivi

  • cherraft dit

    bonjour ,je suis tres interressé par la culture du shitaké pourrai-je svp avoir quelque conseils tel que ou s’approvisioner et quels sont les precautions pour obtenir une bonne culture de ce champignon
    merci a lampasona de nous faire profiter de son experience sur le sujet merci encore
    zahir

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



3395bcedfe60c43e5138dcbb753e0034B
Lire les articles précédents :
Ma culture en butte

Cette année je développe la culture en buttes. Depuis 2 ans j’ai testé la culture en buttes et j’en suis...

Fermer