L'estragon | culture, bouturage, choix de la variété, utilisation en cuisine


L’estragon, culture et bouturage

21 août 2017 |   Auteur: Jenny Gloster 
estragon au jardin
L’estragon de mon jardin

L’estragon est une herbe aromatique exceptionnelle quand c’est frais du jardin ! Son goût si reconnaissable, légèrement anisé (et anesthésique !). C’est un ingrédient essentiel pour la bonne sauce béarnaise et fabuleux avec des œufs, poisson, poulet, en vinaigrettes ….

Ce n’est peut-être pas une herbe de tous les jours comme le thym et le persil mais si appréciée de temps en temps.

La culture de l’estragon

Démarrage de l'estragon
Démarrage de l’estragon

L’estragon, à mon avis, est facile de culture – il aime une terre assez riche et bien drainante et une exposition ensoleillée.  Le seul truc est qu’il n’aime pas les hivers froids et humides. J’ai ainsi perdu plusieurs plants dehors !

En Bretagne  l’emplacement idéal est sous serre ou protégé par un paillage et un châssis de couche en hiver.  Notez que son feuillage disparaît en hiver.

Les plants d’estragon que j’ai planté sur le bord de la serre à côté de la porte poussent très bien.  Là, ils profitent d’un petit peu d’humidité qui s’infiltre de l’extérieur et sont, surtout, protégés du froid en hiver.

L’avantage de sa culture en serre est aussi sa précocité.  On récolte l’estragon en fin avril ; ce timing correspond parfaitement avec l’arrivé des premières asperges.  Cuites à la vapeur et servies avec une simple sauce au beurre fondu à l’estragon, si vous n’avez pas encore testé, c’est  merveilleux !

Quelle variété d’estragon choisir ?

Attention si vous achetez un plant d’estragon – L’estragon français artimisia dracunulus ou ‘vrai estragon’ est nettement supérieur au niveau goût à l’estragon de Russie. Ce dernier est plus rustique et pousse très bien mais les feuilles n’ont pas la saveur délicieuse de l’estragon français.

L’estragon, en général, fleurit en été – des toutes petites fleurs assez insignifiantes. Il vaut mieux les couper pour favoriser la pousse des feuilles.

 

Comment propager l’estragon?

Les graines de l’estragon français sont stériles donc sa propagation se fait  par division de la touffe au printemps ou par bouturage en été.  On peut aussi le propager par marcottage mais je n’ai pas encore essayé.

Le bouturage de l’estragon

préparation boutures d'estragon
La préparation des boutures d’estragon est très facile

Je fais les boutures entre mi-juillet et fin août et toujours tôt le matin (avant 9h).

Je coupe une belle tige d’environ 10 cm de longueur.

Avec un scalpel j’enlève quelques feuilles à la base de la tige.

Je rempli un pot avec du terreau – j’utilise le ‘substrat bio potgrond’ de Hortibreiz

Puis j’enterre la bouture (ou plusieurs) près du bord du pot et j’arrose.

Le bouturage à l’étouffée de l’estragon

protection des boutures d'estragon
je protège les boutures avec un grillage

J’utilise la méthode ‘ à l’étouffée’ où la bouture est enveloppée dans un sac plastique.  Un petit sac pour un seul pot fait bien l’affaire avec un élastique autour du pot pour tenir le sac.  Il faut éviter néanmoins que les  feuilles ne touchent le plastique parce qu’elles risquent de pourrir.

J’ai, par le passé, expliqué ma méthode de bouturage à l’étouffée de la poire de terre

Une solution que je trouve efficace si vous avez plusieurs pots de boutures c’est de placer les pots dans un cageot – j’utilise un morceau de grillage à mouton tordu en forme d’un ‘pont’ par-dessus les pots pour empêcher le contact entre les feuilles et le plastique.  Puis je mets le cageot dans un grand sac en plastique bien fermé.

Ensuite je le laisse dans un endroit ombragé (chez moi c’est sous un grand if) pendant 6 – 8 semaines.   Comme le sac est bien fermé la terre ne se dessèche pas donc pas besoin d’arroser.  Quand  les racines sont visibles par les trous au fond des pots, je rempote chaque bouture.

 

Êtes-vous aussi fan de l’estragon ? 

Avez-vous une recette favorite d’estragon à nous partager ?

jeune bouture
jeune bouture d’estragon

 

Share on LinkedIn0Pin on Pinterest2Tweet about this on TwitterShare on Facebook2Share on Google+0Email this to someone


8 Commentaires

  • Anne dit

    Bonjour , comme je suis fan d’estragon j’ai mon mot à dire et d’importance : l’estragon en pot a horreur du gd soleil chaud même s’il est bien arrosé . CEla fait 2ans de suite que je me fais avoir car j’avais totalement oublié que l’an passé il n’avait pas supporté la canicule . La 3ème année je ne me laisserai plus avoir ! il en est de même pour le persil et le basilic EN POTS
    quand à le garder l’hiver et faire des boutures , c’est difficile , je n’y suis jamais arrivée .
    Bon jardinage

  • RIO dit

    Bonjour,
    Nous aussi, nous sommes fan d’estragon. Je l’ai particulièrement bien soigné cette année et il me l’a bien rendu.
    Je me suis lancé dans son bouturage. Comme Jenny, je le pratique à l’étouffée en ajoutant du lombrithé (thé de vers) dans l’eau d’arrosage. Affaire à suivre, mais mes boutures ont l’air de bien se porter.
    Nous venons de goûter la moutarde à l’estragon via un pot offert par une amie : un pur délice !
    Et que dire de la liqueur d’estragon (à consommer avec modération bien sûr) : elle fait digérer et donne une pêche d’enfer au réveil !
    Bonne culture.

  • Les jardins de Laurent dit

    En plus d’être très bon avec une omelette, l’estragon est riche en antioxydants, ce qui en fait un assaisonnement très bon pour la santé :)

    Merci pour ces quelques conseils de bouturage. Quel dommage que les graines françaises ne soient pas fertiles !

  • Heikel de JardinerFuté dit

    Bonjour Jenny, merci pour ce très bel article.

    Je n’ai encore jamais cultivé cette plante, mais la recette des asperges me donne l’eau à la bouche ! Les précisions sur les différentes variétés est très intéressante, je ferai attention à bien me procurer un pied de variété française !

  • Maryse dit

    Bonjour, toujours des articles très intéressants, par contre je souhaite m’inscrire à la new letter mais impossible d’avoir le formulaire, merci de me dire comment faire, Bien à vous

  • Jenny Gloster dit

    Merci à tous pour vos commentaires et vos informations complémentaires, très intéressantes

    @Maryse, rien de plus simple, vous mettez votre adresse email dans la case prévue à cet effet en haut et à droite du blog

    Jenny

  • DELSOL dit

    Votre site est magnifique —-TRÈS BIEN DISPOSE – FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE – Merci a vous

  • estragon la culture en bouturage dit

    Je n’en ai jamais cultivé mais ça a l’air d’etre une plante très intéressante, merci pour l’info ! :)

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



4a2f7cf362686f9064deef53b37544c4>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Lire les articles précédents :
Recette facile de gelée de roses

J'ai un vague souvenir d'avoir lu, il y a longtemps, dans un roman d’Isabel Allende un dicton d'Amérique de sud...

Fermer