Champagne de fleurs de sureau


Champagne de fleurs de sureau

2 juillet 2015 |   Auteur: Jenny Gloster 

En 2012 je vous avais proposé ma recette de fabrication d’un sirop de sureau. Aujourd’hui je vais vous présenter la recette de fabrication du champagne de sureau. Ce champagne ravira petit et grand (il contient très peu d’alcool).



 

Une grande partie des fleurs de sureau a fané mais il en reste encore. Il n’est donc pas trop tard de faire ce « champagne » de fleurs de sureau qui a beaucoup de succès chez nous.  Servi frais c’est absolument délicieux.  Ce ‘champagne’ est fermenté par les levures naturellement présentes dans les fleurs – il est bien pétillant et légèrement alcoolisé.  C’est le printemps mis en bouteille !

champagne de sureau
le champagne de sureau : un apéro facile à préparer chez soi et apprécié de tous

Ingrédients pour 4,5 litres de « pétillant » de sureau

 

4,5 litres d’eau froide

8 à 10 têtes de jeunes fleurs de sureau (enlever les grosses tiges)

750g de sucre

4 citrons (zeste et jus)

1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre

 

Recette du champagne de sureau

  1. Récolter les jeunes têtes de fleurs de sureau dans l’après-midi quand les fleurs sont bien ouvertes. Secouez-les pour enlever les éventuels insectes.
  1. Porter à l’ébullition 2 litres d’eau dans une casserole et ajouter le sucre, puis remuer un peu pour dissoudre le sucre. Laisser tiédir et verser le mélange dans un récipient en verre ou en plastique avec un couvercle (un seau de fermentation équipé d’un bulleur qui laisse passer le CO2 produit par la levure en gardant le récipient hermétique est idéal mais pas indispensable). Un seau avec une sorte de couvercle suffira.
  1. Rajouter 2,5 litres d’eau froide et vérifier que la température est inférieure à 25° avant d’ajouter les fleurs, le vinaigre, le zeste et jus des citrons.
  1. Couvrir le seau (c’est surtout pour empêcher les petites mouches d’entrer) et laisser macérer pendant 24 – 36 heures dans un endroit qui fait autour de 20°. Brasser le mélange une fois par jour avec une cuillère stérilisée.
  1. Pendant les 2 ou 3 premiers jours la levure naturelle des fleurs va commencer à s’activer. Après 24 – 36 heures enlever les fleurs avec une passoire et laisser le mélange fermenter encore 3 jours.



     

  1. Pour la mise en bouteille, comme il y aura une pression importante, j’utilise les bouteilles types champagne ou cidre sur lesquelles j’ajoute les bouchons mécaniques. Il est important de bien stériliser les bouteilles (soit avec un produit à base de chlore ou avec de l’eau bouillante).

Soutirez le « champagne » dans les bouteilles ou filtrer le champagne à travers une gaze et remplir les bouteilles jusqu’à 2cm de l’ouverture, puis fermer.

Stocker dans un endroit frais et à l’abri de la lumière.

Le ‘champagne’ est prêt à boire après une semaine.  On peut le stocker plusieurs mois.  Il y a souvent un petit dépôt au fond des bouteilles – c’est normal – il suffit de verser doucement dans les verres.

 



6 Commentaires

  • Yvon dit

    Bonjour Jenny,
    Dommage, les fleurs de mes sureaux sont fanées.
    Ce sera pour l’an prochain.
    Yvon.

  • mariejoclaude dit

    j’en ai bu récemmennt chez une amie , merci pour la recette , j’essaiyerai l’an prochain

  • Élise Élion dit

    Merci pour cette recette que Je note . Je fais moi-même de l’apéritif ( alcoolisé) avec, entre autres, du vin rosé ou blanc, Mes amis adorent car c’est très délicat et original. Et ensuite je fais de la gelée avec les baies. Je suis fan du sureau !

  • de Rougemont dit

    Bonjour, merci pour la recette de champagne de fleurs de sureau, j’ai une question à propos de la conservation, doit-on faire échapper le gaz de temps en temps pour éviter trop de pression?
    Merci

  • Amandine Carroaille dit

    Bonjour
    Je pense tester dans du kéfir car je ne pas de seau de fermentation.
    Avez vous déjà essayé?

  • Martine dit

    Bonjour j ai fait du champagne de sureau et je n’ai pas eu de fermentation à l ouverture des bouteilles pas de gaz pouvez vous me dire pourquoi merci

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



0415cb7387c479ba82914b4842bfd735VVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV
Lire les articles précédents :
Les limaces et escargots au jardin.

C'est souvent la plus grande frustration des jardiniers.  C'est super énervant de voir nos précieux jeunes plants que nous avons...

Fermer