Bonne année au jardin


Bonne année, au jardin

20 janvier 2016 |   Auteur: Jenny Gloster 

Je vous souhaite une bonne année, pleine d’énergie, d’inspiration et de bonheur au jardin.
La nouvelle l’année démarre par un temps particulièrement doux. Je n’ai jamais vu, en début janvier, autant de feuilles de capucines qui n’ont pas encore gelé. Chez nous la rhubarbe commence déjà à pousser (ce n’est pas bien), et il y a toujours des fleurs sur les plants de bourrache, la sauge ananas, les Echinops …

On voit bien que depuis plusieurs années le temps est de plus en plus imprévisible. Une année l’été c’est la canicule puis une autre année l’été est très humide, le printemps arrive parfois très tôt, parfois très tard et les hivers peuvent être doux et humides ou d’un froid arctique. On dit qu’il faut s’attendre à plus de tempêtes et d’orages et tous les ans les records sont battus. A chacun de nous de réduire le plus possible son empreinte carbone sans tarder !

Je crois que les jardiniers potagistes qui ont un esprit écologique (comme vous !) jouent un rôle non négligeable en réduisant les émissions de CO2. Les fruits, légumes, herbes aromatiques et fleurs coupées produits chez soi n’ont pas besoin d’emballage ni de transport. Je pense que nous sommes nombreux à manger moins de viande grâce à nos récoltes de bons légumes. J’aime bien croire que nous avons une mentalité de non gaspillage et de recyclage (de réutilisation) que l’on transmet aux autres. Les jardins bios plantés avec beaucoup d’espèces et beaucoup de plantes mellifère sont en plus des milieux sains, riches en biodiversité, tout ça pour dire que la planète a besoin de nous : continuons !

Mes projets au jardin en 2016

jardin potager
Bonne année au jardin

Pour 2016 j’ai beaucoup de projets et d’idées d’articles en tête que j’ai envie de partager avec vous. Voici quelques-uns de ces projets, j’espère que certains vous intéresseront :

– Comment s’adapter au jardin face au changement climatique

– Je vais essayer de faire pousser des patates douces – qu’est-ce que c’est bon ! Et il paraît que cela produit bien sous serre en Bretagne.

– L’usage, la culture et la propagation de l’Aloe Vera. Idem pour le curcuma

– Les fleurs comestibles, en salades mais aussi les pensées cristallisées, la gelée de roses, etc.

– Une série d’articles sur les herbes aromatiques et leur bouturage

– L’utilisation de la racine de consoude (avec son ‘allantoïne magique’) en masque ‘antirides’.

-Je vais planter un arbre de Kaki. J’ai goûté chez mon voisin des fruits de kakis absolument sublimes qui avaient poussé dehors dans ce coin du Finistère.

– Les mélanges de plantes pour faire les bonnes tisanes et leurs propriétés

Pour conclure ces vœux (un peu tardifs, excusez-moi), je voudrais vous remercier de votre confiance. En 2015 j’ai été surprise de voir 272 353 visiteurs différents sur le blog ! Pour vous remercier et pour vous « récompenser » j’espère trouver le temps de publier plus d’articles en 2016.

Si vous vous avez envie de partager votre expérience (une astuce, un fruit ou un légume que vous trouvez génial, une méthode de culture que vous trouvez particulièrement intéressante etc..) n’hésitez pas à m’envoyer un mail. Ce serait avec le plus grand plaisir que je publierai votre article/ billet sur le blog.



29 Commentaires

  • danig dit

    bonjour,
    cela fait deux saisons que je plante un pied de patate douce, j’ai trouvé le mode de culture sur le net. mise en végétation à l’intérieur en février et plantation en pleine terre quand les gelées sont terminées. paillage, et fin octobre, récolte ( avant les gelées ), tubercules petits et gros, un bon kilo pour un pied; une réussite donc..
    bonnes cultures

  • Yvon dit

    Bonjour Jenny,
    J’aime tes projets pour 2016 et te remercie à l’avance de nous en faire profiter.*
    Des Kakis, que c’est bon! Vraiment sublime. Malheureusement, dans le Nord, il fait un peu froid pour en profiter. Dommage…
    Mes kiwis ont eu des problèmes mais ils vont mieux. Je compte bien les faire repartir.
    Reçois, chère Jenny, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Avec toute mon amitié.
    Yvon.

  • Collignon dit

    Merci beaucoup pour cette délicate attention, je vous transmets également tous mes voeux de bonheur et de réussite. Je débute la culture aquaponique et je conte vous faire part de mes expériences. A part le Kaki qui ne m’intéresse pas(et encore), j’attends le reste avec beaucoup d’impatience, je vais en parallèle tenter de faire les mêmes choses. Merci encore

    Michel

  • Mireille dit

    Bonjour Jenny,
    J’aime beaucoup votre façon de voir les choses et de jardiner et je vous avais découverte sur une revue Jardin/déco (dont il n’y a eu je crois qu’un seul n° et c’est dommage!)
    Je vis dans le sud de la France, en Provence,dans le Vaucluse où je suis née, et il y a beaucoup d’arbres à kakis (plaqueminier) dans les jardins, ici et c’est magnifique en nov/décembre
    Et depuis 12 ans j’ai de la consoude (dont une amie m’avait donnée une bouture)et qui se répand partout et que j’offre à mon tour régulièrement!
    Bonne année 2016 à vous et à votre jardin!
    Mireille

  • la luciole dit

    Merci Jenny et très belle année à toi aussi.
    Cette année sera pour nous celle (entre autre) du lancement de notre potager. Autant te dire que tes projets d’articles m’intéressent énormément!
    J’ai également découvert le kaki à l’automne et souhaite en planter également dans une haie de fruitiers à l’attention des oiseaux en hiver. C’est un arbre magnifique lorsqu’il est dénudé et que la couleur de ses fruits éclate au soleil. En revanche, leur goût ne nous a pas du tout convaincus. et j’espère que ton article nous permettra de nous orienter vers une variété de belle qualité gustative.
    *une douce journée*
    Cécile

  • Piquion dit

    Un grand merci Jenny de ces vœux tonifiants en ces temps de morosité.
    L’aperçu du programme de votre année stimule l’envie de jardiner de la profane que je suis.
    Bonne et fructueuse année à vous !

  • Isabelle R dit

    Merci Jenny, à toi aussi une très belle année de jardinière, avec des articles variés et enrichissants pour nous tous (et toutes) ! Bises

  • Gilles MARTEL dit

    Merci et bonne année 2016. J’aime beaucoup le ton et le contenu de vos articles avec un prix spécial pour ceux relatifs à la consoude.

    Tous mes vœux de réussite au jardin et ailleurs.

    Gilles

  • Barbier Denise dit

    Une belle et merveilleuse année à notre jardinovore préférée qui nous comble de partager avec nous ces expériences au jardin et qui nous booste dans le notre. C’est toujours un plaisir de te lire Jenny et nous sommes prêts à démarrer une nouvelle année de jardinage avec tes conseils et astuces. Merci encore

  • Nancy dit

    bonjours Jenny

    je vous souhaites une bonne année 2016 au jardin comme ailleurs, j’aime beaucoup votre blog vos conseils et recettes me sont très utile. je vais aussi sur votre page Facebook mais cela fait depuis cet été que nous n’avons plus rien de vous dommage

  • 321zorro dit

    Dans ton article sur les patates douces, pourras-tu indiquer si on peut aussi les cultiver avec des méthodes alternatives commes les patates (style tour à patates ou sous paillis simple de foin)?

  • Phifi91 dit

    Rien de spécial, si ce n’est que des ennuis de santé (passagers !!) me tiendront éloigné du jardin pendant quelques semaines. Ca va être dur !
    Mais cela ne m’empéchera pas de vous souhaiter un bonne année pleine de bonnes choses pour vous, pour Oliver, et toute la petite famille.

  • Didier dit

    Bonjour et bonne année,

    Par rapport au réchauffement climatique, je pense aussi que sous nos latitudes, autour du 45ème parallèle, où traditionnellement s’affrontent masses d’air du nord (qui « gagnaient » en hiver) et masses d’air du sud (qui « gagnaient » en été), le réchauffement se traduit par une plus grande agitation. Donc des surprises.

    J’ai mangé des salades de pleine terre sans serre, sans tunnel, en Alsace, à 340 m d’altitude…

    Il faut donc nous habituer à « miser » un peu (de semence) au cas où… et à nous affranchir des « règles » que les anciens nous avaient laissé.

    Avec ma façon de faire, sans aucun travail du sol – ni bêche, ni pioche, ni binette -, c’est encore plus facile ! A part les quelques graines, souvent autoproduites, je ne « risque » rien !

    Oui, produire nos légumes permet de présenter un « bilan C » beaucoup plus favorable. Je l’ai écrit récemment : le circuit le plus court est celui qui va directement du jardin à la cuisine !

    Quand on jardine avec comme seul apport extérieur de la biomasse – dans mon cas du foin – (pas d’engrais, pas de pesticides), le bilan s’améliore encore : engrais et pesticides sont synthétisés à partir de pétrole ou de gaz, les engrais naturels – autorisés en bio ! – viennent des mines du Maroc ou de Mauritanie…

    Surtout, utiliser de la matière organique va conduire à relever le taux d’humus dans le sol, ce qui est une façon de séquestrer durablement le C (c’est donc un « puits naturel » de CO²).

    Donc oui : les façons de faire doivent être adaptées ; le jardin peut être un « puits de C » donc permettre de lutter à plusieurs niveaux contre le réchauffement climatique.

    Cordialement.

    Didier (le « jardinier paresseux »)

  • mariejoclaude dit

    merci Jenny et à notre tour bonne réussite au jardin pour tes nouveaux tests 2016 , 2015 a été une réussite pour la poire de terre avec 15 kl pour un pied ( merci de me l’avoir fait découvrir , j’ai testé aussi la capucine tubéreuse , et la chicorée puntarelle , des articles que nous publiés récemment
    bien des bonnes choses à toute ta famille !!!

  • Jenny Gloster dit

    Merci à tous pour vos bons voeux, pour vos encouragements et pour vos idées. Cela m’aide beaucoup.

    @Danig, je vais suivre tes conseils pour la patate douce.

    @Yvon, dis nous en plus pour tes problèmes de Kiwi. Pour ma part, comme je l’avais écrit, il y a un bon moment je ne fais rien pour mes kiwis, je ne taille même pas.

    @Collignon, je suis curieuse d’avoir des nouvelles de la culture aquaponique.

    @Mireille, @Gilles, vous avez raison, pour moi la consoude est la plante la plus utile au jardin.

    @la luciole, si quelqu’un a des infos sur les meilleures variétés de Kakis (au niveau du goût), ce serait sympa de partager.

    @Nancy, désolée, j’ai effectivement abandonné Facebook car trop chronophage, je vais y revenir cette année mais en y consacrant moins de temps.

    @Zorro, désolée, je ne sais pas te répondre, la patate douce sera une nouveauté pour moi en 2016

    @Phifi91, nous te souhaitons tous une meilleure santé.

    @Didier, tu as raison, être jardinovore favorise le bilan carbone. Je vais peut-être essayer d’écrire un article sur le sujet. Je vais en particulier réfléchir aux bienfaits des pelouses pour le bilan carbone. Je ne suis pas fan de pelouses mais le bilan carbone est excellent; qu’en penses tu et qu’en pensez-vous (ce message s’adresse à tous)?

    @Mariejoclaude, bravo, 15 kilos pour un seul pied de poire de terre c’est impressionnant.

    Encore une fois merci et bonne année à tous, Jenny

     

  • Didier dit

    Bonjour,

    Pour moi, la question du bilan carbone est importante.

    J’ai esquissé les 3 éléments majeurs sur lesquels peut jouer un « bon jardinier » soucieux du réchauffement climatique :

    a) le circuit direct jardin-cuisine évite toutes les émissions liées au transport

    b) jardinier « au naturel » (« plus que bio AB », car le bio n’est, de mon avis, pas assez regardant sur ce sujet) évite les engrais (notamment azoté – bilan C catastrophique ; mais aussi « engrais naturels » transportés depuis des mines lointaines)

    c) jardiner avec la biomasse qui conduit immanquablement à augmenter le stock d’humus stable dans le sol, donc à séquestrer du C

    On peut évidemment rajouter un d) consistant à constater que face à l’abondance de bons légumes, le mode de consommation va changer et cela conduira probablement à une moindre consommation de viandes – et surtout de viandes rouges, dont le bilan C est très mauvais.

    Le gazon me semble un épiphénomène – même si c’est vrai, que sous un gazon, la matière organique s’accumule, le taux d’humus augmente et donc il y a séquestration de C. Mais je pense qu’il est futile d’encourager les gazons. Que la majorité des gens tondent par ailleurs, donc bruit, carburant… Alors que le jardinage, tu en fais bien la promotion. Et cela te fait un 36ème argument de poids pour « convertir » des lecteurs ! A condition d’opter pour un jardinage à base de « haute teneur de biomasse »… Et, pour les gens fatigués, les trop pressés, de s’ouvrir à des formes de jardinage que j’appelle « le potager du paresseux » (sans aucun travail du sol), dont je fais la promotion …

    [pour ceux que cela intéresse, sur un moteur de recherche, lancer une recherche avec les mots-clefs « did67 + jardiner sans travail » et normalement, cela vous y mène tout droit ; bon, il y a plus de 100 pages dans le désordre des dialogues, mais un document construit et ordonné est en préparation]

    Je veux bien t’aider à finaliser un document. C’est un sujet sur lequel j’ai travaillé (méthanisation, etc…). Tu as mon adresse Email.

    Cordialement.

    Did67 (le jardinier paresseux)

  • MATJUJU dit

    Bonjour JENNY, Meilleurs Vœux de Santé, Joie et Sérénité pour 2016. Plein de petits Bonheurs au jardin. Merci de continuer à nous enrichir avec tes articles. Pascal.

  • Maillard dit

    Une bonne et heureuse année à vous, un blog très intéressant remplis de supers conseils! De notre côté, ce sont les bassins et les piscines naturelles qui ont la côte en ce début d’année. Merci encore pour vos articles!

  • Coté cloture dit

    Vraiment hate à la série d’articles sur les herbes aromatiques et leur bouturage !
    Merci du partage !

  • Jenny Gloster dit

    @Didier, je te remercie pour tes commentaires sur le blog. Cela me touche que tu prennes le temps de donner ton avis, c’est toujours très enrichissant  de lire les idées d’un jardinier expérimenté.

    Sur le sujet du bilan carbone – tu as raison, utiliser un jardin pour faire pousser ses propres fruits et légumes réduit nettement plus notre empreinte carbone que d’entretenir une pelouse.  Je vais peut-être enlever ce que j’ai écrit dans mon commentaire. Comme tu le dis le but du blog c’est du promouvoir le jardinage et non la tonte du gazon !

    J’aimerais encourager les lecteurs du blog à partager leurs idées et/ou astuces.  Je crois qu’au fil des années on (les jardiniers bio comme toi et moi) accumule des petits savoir-faire et connaissances qui peuvent s’avérer très utiles pour d’autres jardiniers.  Si un jour l’envie te prend de faire un article sur un sujet ce serait avec plaisir que je le publierai sur le blog.  Je pense comme toi que le sujet du bilan carbone est important et très motivant. Se rappeler que ce qui nous passionne est aussi une bonne chose pour la planète fait plaisir. Si ça te dis un jour de faire un article sur, par exemple,  « comment nos potagers bio réduisent  nos empreintes carbone » ce serait vraiment  bienvenu :)

    Merci encore pour ta participation

    Cordialement

    Jenny

  • Jessica dit

    Bonne année à vous! Très bons projets pour cette année, je suis intéressée par « Comment s’adapter au jardin face au changement climatique »… ça va m’aider pour l’entretient de mon jardin pour chaque saison.

  • rene VIGNAUX dit

    bonsoir,
    toujours aussi intéressants vos sujets : parfois on a du mal à vous suivre tellement vous ratissez large : des cultures sud-américaines à la patate douce , aux fruits exotiques …. Vraiment il y en a pour tous les goûts mais toujours aussi bien exposé et aussi passionnant . Mais y a-il un problème chez moi pour que je ne reçoive plus vos articles ?
    En espérant pouvoir reprendre bientôt vos lectures . Cordialement

  • Jeremy dit

    Un peu tard mais tous mes voeux également et merciii pour toutes ces bonnes informations jardinage. Je transmets tout à une copine qui passe son temps dans son jardin et sur son blog : http://jardindesreves.wordpress.com

  • MEDIONI Véronique dit

    bonjour Jenny,
    je voudrais savoir si je peux encore vous commander des graines d’Achocha ?
    merci de votre réponse.
    j’aime bien votre blog, il est plein d’idées et sympa.

  • Daniel dit

    Bonjour Jenny

    Je suis impatient de te lire concernant le réchauffement climatique. Il est clair que dans les années à venir, il va falloir apprendre à jardiner d’une autre façon.
    Nous allons avoir de nouveaux prédateurs qui vont rechercher moins de chaleur, de nouveaux défis en l’occurrence.

  • Jenny Gloster dit

    @ Daniel @Jessica, oui, le réchauffement climatique est un sujet que j’ai bien envie de creuser. J’espère trouver le temps de le faire bientôt.

    @ Veronique – oui il me reste des graines d’Achocha.

    @ Jeremy – merci, il y a des belles photos sur le blog de ta copine !

    @ rene Vignaux, merci pour ces compliments, je pense tout simplement que vous ne recevez pas mes articles car je n’en ai pas écrit récemment (désolée)

    Jenny

  • JuliaFleurs dit

    Bonjour Jenny,

    La patate douce et la kaki, quelles bonnes idées ! ^^

    Je vois aussi que vous vous intéressé aux fleurs comestible.

    Je souhaiterais également en cultiver, mais je ne connais pas les espèces et ne sais pas où les acheter/troquer ?

    J’ai également un blog sur le conseil en jardinage http://www.lejardindesolfacties.com/ où j’allie web et jardinage ;-) mais il me reste encore beaucoup de choses à apprendre ^^

    Julia

  • Ophélie Lestride dit

    Bonjour tout le monde,
    Je souhaite créer un petit potager en appliquant les techniques de permaculture. Je suis donc à la recherche d’informations et de conseils sur les méthodes à suivre ainsi que sur les matières premières à utiliser pour les différentes étapes. Je vous remercie d’avance pour vos retours.

  • paul dit

    Votre jardin a l’air magnifique, vous devriez publier plus de photos, mon jardin c’est mon havre de tranquillité

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



7fecaf4edfcf07640fda6d4e81b30875yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy
Lire les articles précédents :
Kiwano, Cucumis metulifer ou melon cornu d’Afrique

C'est la première année que je cultive le kiwano.  J'avais envie de tester et goûter cet étrange fruit exotique originaire...

Fermer