Les fruits du coqueret du Pérou en février !


Les fruits du coqueret du Pérou en février !

9 février 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

C’est impressionnant, en Bretagne, je cueille des fruits du coqueret du Pérou (ou physalis) en ce moment (février) !

groseilles du cap sympa les groseilles du cap

Dans mon article consacré au coqueret du Pérou je vous disais que j’avais commencé la récolte fin août et que ce serait sympa d’en consommer encore à Noël.
Eh bien nous en avons consommé à Noël mais maintenant début février nous en mangeons toujours régulièrement.
Je suis en Bretagne, ma culture de coqueret est sous serre. Notre hiver n’a pas été de tout repos en Bretagne avec les coups de vents et les inondations. Mon jardin a aussi subi quelques dégâts comme je l’ai expliqué dans mon ‘billet’ de vœux. Par contre il n’a pas fait froid et nous n’avons eu, à cette date, que très peu de jour de gel.
Les fruits du physalis sont surement protégés du froid par la ‘lanterne’ qui les entoure. Il y a toujours actuellement pleins de fruits en train de mûrir et un tapis de fruits au sol.
Ces fruits sont d’ailleurs plus sucrés qu’auparavant, un vrai délice !

récolte de physalis Exceptionnel, une telle récolte de coqueret du Pérou, en février, en Bretagne




 

 

La confiture du coqueret du Pérou :

En fin d’année j’ai réalisé quelques bocaux de confiture avec les fruits. Elle est excellente et le goût me rappelle un peu la confiture de kumquat. L’année prochaine j’envisage de faire encore plus de confiture avec cet excellent fruit en faisant plus attention à la cuisson. La confiture a « pris » extrêmement vite et je pense que je l’ai un peu trop cuite. Compte tenu de mon expérience, le coqueret de Pérou est riche en pectine comme c’est écrit ici (Fruits that are high in Pectin include Apples, Blackberries, Cape Gooseberries…, le physalis ou coqueret du Pérou ou groseille du Cap, s’appelle Cape Gooseberries en anglais), contrairement au texte de la page wikipedia qui pour moi contient une erreur.
Les baies de physalis contiennent beaucoup de petites graines et on les remarque dans la confiture, on dirait des graines de sésame ! Je dois avouer que j’ai eu une impression plutôt négative en mettant la confiture en pots, mais ensuite j’ai gouté et là …. ! C’est absolument délicieux et finalement les graines font parties du caractère de cette belle confiture.

La recette de confiture de coqueret du Pérou :

confiture de coqueret du Pérou Cette confiture de Cape Gooseberries ou groseille du cap est excellente

1kg de coquerets du Pérou (lanternes enlevés et fruits coupés en 2)
700g de sucre
Le jus d’un demi citron

Placer ce mélange : fruits, sucre et jus de citron dans une jatte. Couvrir avec un torchon et laisser reposer la nuit (ce n’est pas obligatoire mais je trouve qu’ainsi les morceaux de fruits restent plus gros).
Verser le mélange dans une bassine à confiture et porter à l’ébullition en mélangeant. Maintenez la cuisson à feu vif pendant environ 10 minutes en remuant. Tester de temps en temps la consistance en déposant un petit un trait sur une assiette froide. En poussant délicatement le trait avec l’index on peut savoir si la confiture est légèrement gélifiée, c’est le moment de la mettre en pot stérilisés.
Le coqueret du Pérou est une culture géniale, seul problème la plante se développe beaucoup et il faut donc pas mal de place en serre (en Bretagne). Les fruits sont très riches en vitamines (en particulier en vitamine C et en Béta carotène)
Je trouve que c’est super de trouver dans son jardin des sources de vitamines en plein hiver !
Je me demande si ce n’est pas le fruit que l’on peut consommer le plus longtemps en frais ! Imaginez, cela va faire, cette année, 6 mois de récolte sans discontinuer !

 



 

 

 



5 Commentaires

  • Andrée dit

    Cette confiture doit être excellente. J’ai mangé quelques coquerets a St Dié des Vosges en novembre dernier (c’était exceptionnel aussi pour la région, ils étaient très sucrés). Chez nous c’est assez difficile a réussir. Mais cettte année très douce aussi est une bénédiction .
    Bonne journée.

  • Sophie dit

    J’habite au sud de Rennes, l’hiver clément cette année me permet de grapiller encore quelques fruits de mon pied de physalis planté sous la serre. Très étonnant en cette saison effectivement !

  • Jenny Gloster dit

    @Andrée et Sophie, la température élevée de cet hiver n’a pas que des inconvénients! La confiture de physalis c’est « génial »!

    Jenny

  • Daniel dit

    Salut
    A quelle période le Coqueret se plante ?
    Je n’ai jamais trouvé de semences, peut-on les trouver sur un site ?

  • manu dit

    Salut Jenny,
    Content de voir des personnes comme moi !!! (niveau 6 en cours )
    Il me manque par contre la communication dont tu fais merveilleusement preuve !!!
    en aparté aurais-tu fait des tomates bio à st-hilaite de riez ?
    J’aimerai échanger avec une (ou des) personne(s) comme toi (ou vous ) qui parlent potager et auto-production avec leur coeur…
    C’est pour moi un travail qui me permet de créer le lien avec la nature dont l’absence  je le crois est à l’origine de la plupart des maux du genre humain…(les autres genres en pâtissent)
    Je ne veux bien-sûr pas instaurer un niveau 7 « philosophique »
    Amitié
     
     
     
     
     
     
     
     

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



1eac6171f4334c9f17a3cf1fcb94d074lllllllllllllllllllllllllllllll
Read previous post:
Comment bouturer du basilic ?

Vous savez tous que j’adore le basilic que j’utilise à toutes les sauces. Je cultive du basilic à grande feuille,...

Close