Utilisation de la cendre de bois au jardin - Le jardin de Jenny


Utilisation de la cendre de bois au jardin

16 février 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

Nous chauffons notre maison avec du bois broyé, ce qui est très économique quand on dispose de cette matière première. Même avec une chaudière bien réglée la quantité de cendres produite pour le chauffage de 2 maisons (la nôtre et celle de notre voisin) est relativement importante.
Alors que faire de cette cendre ? La cendre de bois est riche en minéraux et oligo-éléments, et peut devenir un excellent amendement pour le jardin, pour le verger et même pour le compost.




 

 

La composition de la cendre de bois:

Les cendres de bois sont surtout riches en calcium (sous forme de carbonate de calcium 20-50%), en potasse (entre 2 et 9%), en silice (14%) et elles contiennent un peu de phosphore, magnésium, fer, manganèse, zinc et cuivre.
La composition est très variable suivant le bois utilisé dans la chaufferie ou dans la cheminée (petites branches, troncs, écorces), la qualité de combustion et aussi l’espèce de bois utilisé. Les cendres issues des jeunes branches contiennent plus de potasse que celles issues de gros bois par exemple. La cendre issue des sapins est moins riche en minéraux.
La cendre n’apporte pas du tout d’azote et ne contient aucune matière organique.
Il faut éviter l’utilisation des cendres du bois peint, vernis ou traité à cause des produits toxiques. De plus leur combustion polluerait l’atmosphère.

Les cendres de bois et le pH du sol

Etant riche en carbonate de calcium (CaCo3) on dit que « l’apport de cendre vaut une chaulage ». Chez moi c’est bien le cas. Dans ce coin de la Bretagne la terre est typiquement acide mais je n’ai jamais fait d’apport de chaux autre que les cendres au potager. Récemment, j’ai fait tester le pH de plusieurs échantillons de sol et le taux varie entre 6,5 et 7 ce qui est considéré comme « idéal » pour la plupart des fruits et légumes.
Dans un secteur à la terre très acide comme chez moi, je pense que l’amélioration du pH a entièrement reposé sur l’apport de cendre de bois.
Une tonne de cendre de bois apporte 174 kgs de CAO (calcium) et 52 kgs de K20 (potassium), c’est énorme ! C’est très utile en terrain acide et c’est très utile compte tenu des besoins des plantes en potassium/potasse. La potasse favorise la floraison et le développement des fruits ; c’est important pour la plupart des plantes et en particulier pour les fruitiers et les « légumes fruits » : haricots, tomates, aubergines, courgettes, poivrons… et surtout pour la pomme de terre très gourmande en potasse.

Quelle quantité de cendre de bois apporter dans un jardin ?

Tout dépend du pH de votre sol au départ. Un pH optimal pour la plus part des cultures (légumes, herbes, verger…) est voisin de 6.5, ceci dit il faut éviter de mettre de cendres autour des plantes qui aiment les terres acides (bruyère, myrtille, camélia…)
Pour uniquement apporter les quantités de potasse « exportées » par une bonne récolte de pommes de terre il faudrait ramener plus de 2 tonnes de cendre par hectare soit plus de 2 kgs pour 10 mètres carrés.
L’apport de cendre pour les cultures gourmandes en potasse est fortement recommandé mais faites attention, certaines cultures, comme la pomme de terre, sont gourmandes en potasse mais préfère un sol très légèrement acide, autour de pH 6,5.

Comment apporter cette cendre ?

cendre de bois au jardin

Amendez votre terre avec un apport de cendre de bois.

Pour ma part j’épands la cendre sèche (et refroidi) à la pelle et en couche très fine. Trop de cendre dans un endroit risque de perturber la vie microbienne du sol. Je conserve systématiquement un petit tas au sec pour pouvoir en utiliser autour des plantations préférées des limaces et escargots. Cette méthode ne marche pas à 100% (chez moi) mais par temps sec je trouve que ça aide à les décourager.

Peut-on mettre la cendre dans le compost ?

La cendre est un produit minéral et apporte des éléments nutritifs intéressants. Un peu de cendre dans le compost va l’enrichir; mais pas trop, au risque de déstabilisé la vie microbienne.

L’utilisation de la cendre dans les terres calcaires :

Si votre terre à un PH élevé, il est généralement conseillé de n’apporter la cendre qu’en très petites quantités.
Je n’ai pas beaucoup de cendre, quelles cultures privilégier ?
Là la réponse est très claire, apportez prioritairement la cendre aux plantes qui aiment la potasse (pommes de terre, oignons, tomates, betteraves, fraisier, aubergine, consoude…)

Faut-il tamiser la cendre avant de l’utiliser ?

Vous trouverez en général une réponse positive à cette question pour enlever d’éventuels morceaux de bois qui mettront beaucoup de temps à se décomposer. Personnellement je ne m’embête pas, le tamisage est poussiéreux et fastidieux !

Puis-je mettre la cendre sur la pelouse ?

C’est une bonne idée à condition de ne pas apporter de trop grandes quantités. La cendre étant riche en calcaire freinera aussi l’apparition et le développement de la mousse.

En conclusion, le recyclage de la cendre au jardin est une excellente solution. C’est en particulier génial dans des zones acides comme en Bretagne.




 

 

Share on LinkedIn0Pin on Pinterest2.3kTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Email this to someone


16 Commentaires

  • Les Présents de la Nature dit

    Article très intéressant ! D’autant plus que c’est la 1ère année que nous nous chauffons au bois et nous nous demandions si la cendre était appropriée en terrain calcaire… Merci Jenny ! Bon dimanche.

  • lou2223 dit

    le bac de 100l que nous avons est plein, nous la gardons aussi pour utilisation contre les limaces et escargots même si ici dans le sud manche ça n’a pas très bien marché l’année passée vu le temps…
    Mais vu que j’ai prévu de faire de la tomate, ça servira aussi; merci pour ce bel article.

  • Guillaume dit

    Bonjour Jenny.
    Votre site est très intéressant à lire alors merci à vous de nous faire partager votre expérience 
    Qu’en est il des cendres de lignites (…oui je sais ce n’est pas très écologique )

  • Aline Egécrié dit

    Super billet ! ça m’éclaire beaucoup car je me chauffe aussi au bois :)
    Merci Jenny !

  • Milycroch dit

    Bonjour,
    j’utilise des granulés de bois pour le chauffage, saurais-tu me dire s’ils sont exempts de colle ou autre produits chimiques. J’hésite à les utiliser au jardin, mais si ça se trouve ça ne poserait pas de problème….
    Merci déjà pour les précieux conseils et d’avance si tu peux répondre à ma question!

  • Gilles dit

    Bonjour Jenny
    Ton article est très intéressant sur surtout complet.
    Tes précisions sur les terre calcaires par exemple sont essentielles…j’en ai vu des sols de potager bloqués à cause d’apports massifs de cendres, contenant je le rappelle beaucoup de calcium, sur un sol déjà très pourvu…
    Bonne journée,
    Gilles

  • Jenny Gloster dit

    Merci à tous pour vos commentaires,

    @Guillaume, désolée, je n’ai pas de connaissances particulières concernant les cendres de lignite.

    @Milycroch, je ne pense pas que les granulés de bois contiennent de la colle ni de produits chimiques. Si quelqu’un a une information « officielle » merci de nous la donner.

    @Gilles,merci pour ces précisions complémentaires.

    Jenny

  • nanou dit

    j’ai qq groseillers qui donnent bien chaque année . Exceptionnelement , j’ai épandu il ya 2ans un peu de cendres au début du printemps à leurs pieds.
    Et bien exceptionnelement aussi il n’y a eu aucune fleurs sur mes groseillers , donc aucun fruits non plus !
    donc je ne pense pas recommencer

  • Jenny Gloster dit

    @Nanou, c’est curieux qu’ils n’ont plus de fruits, j’éspère que vous aurez à nouveau les fruits cette année.

    Jenny

  • dotarss dit

    bonjour, la cendre est aussi un exellent savon naturel

  • Jenny Gloster dit

    @Dotarss, merci pour le commentaire. Je n’utilise pas la cendre à cet effet car je produis mon propre savon.

    Jenny

  • Didier dit

    Concernant les granulés de bois (ou pellets) :

    1) je me chauffe aux pellets depuis des années

    2) les pellets « normés » (fabriqués selon les normes, généralement « Dinplus » ou « EN-A1 ») sont exempts de colles et le bois utilisé doit être exempt de traitements (il est par exemple interdit de « pelletiser » des vieilles palettes teintées et traitées). Normalement, c’est de la sciure « fraiche ».

    C’est la lignine, à chaud et sous haute pression, qui forme la petite « pellicule » autour du pellet, un peu comme une gélule…

    Sans certification, attention aux fabricants qui recyclent des saloperies (vieux bois).

    3) Sous cette réserve, on peut l’utiliser comme fertilisant : c’est le retour, dans la terre de ton jardin, des minéraux prélevés par l’arbrer dans le sol (enfin une partie, une autre partie des prélèvement reste sur le sol de la forêt sous forme de feuilles et d’humus)

    4) Attention : les chaudières à pellets ont une combustion pilotée ; elles produisent des cendres très pures (du « minéral » presque pur), car le rendement est optimisé (les cendres sont grises et non pas noires, car tout le carbone a été brulé). Donc doser avec beaucoup de parcimonie : plutot à la petite cuillère qu’à la louche !

  • Bonny jean Luc dit

    article clair net précis …c’est rare alors il faut le signaler
    Bravo et merci

  • GUILLOT dit

    Bonjour, merci pour tout vos bons conseils, mais j’aimerais savoir en quels périodes peut-on étendre la cendre au printemps ou en ce moment ?

  • Ririlaforet dit

    très bon article je me chauffe au bois depuis 40 ans j’ai un terrain de 72 ares et j’ai toujours amendé aux cendre de bois et au fumier de cochon (très peu mais bien élevés)
    bonne continuation

  • Emeraude dit

    On m’a dit que la cendre pouvait s’employer pour désherber entre des dalles ? Avez-vous déjà entendu parler de cette « technique » ? Si oui, pourriez-vous me préciser comment ?
    Merci et belle fin d’après-midi

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



3c28d3819073a630e4faa4dbb284f476UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU
Lire les articles précédents :
Les fruits du coqueret du Pérou en février !

C'est impressionnant, en Bretagne, je cueille des fruits du coqueret du Pérou (ou physalis) en ce moment (février) ! Dans...

Fermer