La pomme de terre fin de siècle


La pomme de terre fin de siècle

15 avril 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

Aujourd’hui je viens de planter une très vielle variété de pommes de terre appelée fin de siècle ou encore Uto ou Up to date.
Je ne connais pas bien cette variété, mes informations sont issues du net et aussi glanées auprès d’agriculteurs du Trégor (en particulier dans la région de Paimpol-Lézardrieux) où cette variété est très populaire.



 

 

Origine de la pomme de terre fin de siècle.

Cette variété aurait été créée, dans la fin des années 1800, en Ecosse, par le producteur et sélectionneur Archibald Findlay. Ce sélectionneur est à l’origine de la création de nombreuses variétés de pommes de terre dont les plus connues sont celle-ci (up to date), la Majestic et la British Queen. Archibald Findlay (1841–1921) créa cette variété (à priori en 1894) en croisant la « paterson’s Victoria »avec la variété « Blue Don »
Cette pomme de terre est semi-tardive (ne pas la semer comme pommes de terre primeurs), vous la récolterez plus de 4 mois après la plantation. Elle résisterait « moyennement » au mildiou (les feuilles ne seraient pas attaquées, les tubercules si !), par contre cette pomme de terre supporterait très bien la sécheresse.

Pourquoi cette variété est-elle populaire dans le Nord Bretagne?

plants de pommes de terre
J’ai reçu ces plants de la variété fin de siècle, déjà germés,un plaisir!

Je dois humblement avouer que je n’en sais rien. En réalité cette variété a connu un succès planétaire au 20ème siècle. Ce développement « international » s’explique par la productivité de cette pomme de terre et son goût.
J’ai eu les tubercules par le biais de mon ami Maxime, un grand amateur de pommes de terre (qui a partagé ses conseils dans mon précédent article sur ‘La culture de pommes de terre‘). Maxime est originaire des Cotes d’Armor, il a eu ces plants de fin de siècle avec sa filleule, agricultrice, installée dans le Trégor. L’âge de cette pomme de terre, toujours populaire, 120 ans après sa « création » m’a interpellée. Aujourd’hui on a tendance à rejeter toute variété datant de plus de 5 à 10 ans ! Je suis impatiente de goûter ces tubercules.

Utilisation culinaire de la pomme de terre fin de siècle.

Ce n’est pas une variété à chair ferme, c’est plutôt une pomme de terre à utiliser pour les purées et pour confectionner des potages. A priori elle est aussi très bonne en frites ;à voir !

Et vous connaissez-vous cette variété et qu’en pensez-vous ?

Mon article d’aujourd’hui n’est pas très documenté. Je suis un peu dans l’inconnu. J’ai hâte de goûter cette ancienne variété, peut- être que je serai déçue mais peut-être pas, ça va être la surprise!
Connaissez-vous cette variété ou avez-vous déjà entendu parler des ‘fin de siècle’ ? Je souhaiterai enrichir ma connaissance grâce à vos commentaires !

plantation pommes de terre
Comme d’habitude, j’ai mis de la consoude dans le sillon de plantation de pommes de terre




 

 

 



9 Commentaires

  • ific dit

    elle existe toujours sur Tréguier/Lannion 22
    fondante à cuire au lard et faire sécher dans la cocotte et serv avec lait ribot (babeurre) … en frites ça m’étonne : se défait de trop !!!
    il ne reste plus que 1 ou 2 producteurs de plans certifiés 

  • Jenny Gloster dit

    @Ific, tiens un prénom breton! normal de connaitre la pomme de terre fin de siècle! Je ne savais pas qu’il restait des producteurs de semences de fin de siècle. Je ne pense pas que cette variété soit adaptée à la préparation de frites, j’opterai facilement pour le lard et le lait ribot,merci

    Jenny

  • yves dit

    Encore moi !

    J’ai oublié de vous dire que depuis quelques jours j’ai trouvé un site très intéressant sur les variétés
    De pommes de terre. il estcpossible de comparer les variétés.
    http://plantdepommedeterre.org/index/les-varietes-de-consommation

  • Jenny Gloster dit

    @Yves, merci pour l’info
    Jenny

  • Durieu christian dit

    Bonjour
    j ai fait de la fin de siècle cette année 2015
    nous la trouvons extra en purée en pomme de terre sauté , froide en salade , en beignet ( rappé avec de l ail un peut de farine et un œuf ).
    Une chaire très blanche et couteuse
    je cultive bio , j avais planté des charlottes et le fin de siècle côte a côte
    la fin de siècle a résisté un mois de plus au maladie ( elle est plus résistante au mildiou )
    Bref la Fin de siècle fait dorénavant partie de mon jardin pour toujours

    BRAVO pour votre site
    Ps je suis en cotes d’armor

    Bien a vous
    Christian

  • Jenny Gloster dit

    @Christian, un jardinier des Cotes d’Armor se doit effectivement de cultiver la fin de siècle. Je pense que c’est le (seul?) département où elle reste populaire.

    Son utilisation est très différente de la charlotte. La charlotte n’est pas considérée comme une variété très sensible au mildiou.

    Merci pour le commentaire

    Jenny

  • bs dit

    puisque cette variété (fin de siecle ) est introuvable, pouvez-vous m’en faire parvenir pour la découvrir ? D’avance merci beaucoup

  • Jenny Gloster dit

    @bs, désolée je n’ai pas de plants disponible.

    Vous pouvez en trouver auprès de paysans de la région de Paimpol dans le 22 ou sur internet par exemple ici

    http://www.labonnegraine.com/plants-d-anciennes-varietes-de-pommes-de-terre/738-pomme-de-terre-fin-de-siecle-up-to-date.html

    Jenny

     

  • FOUGERET Joël dit

    Ma Famille de ploubazlanec 22000 et notamment mon Grand père Fanch CRICHAN à toujours produit des fin de siècles, quand il était très jeune il à ramené des plants de JERSEZ où il travaillais dans les champs de patates.
    Cette variété était très apprécié pour la consommer avec du lait RIBOT ma grand mère disait de cette patate  » elle est bien car elle vraille : (qui s’écrase très bien!) » ce Plat était le celui des pauvres (fin de siècles bouillies + lait ribot + beurre salé) dans un bol.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



87e6b3111bcdd5a03af03d572ac11e13NNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN
Lire les articles précédents :
Réussir sa culture de tomates en bio grâce à la consoude.

Ce n'est pas étonnant qu'on parle beaucoup de la culture de la tomate ; les français consomment en moyenne 25 kilos de...

Fermer