Le semis de tomates


Le semis de tomates.

1 février 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

Date de semis de tomate :

Je viens de semer les premières tomates cette semaine ( derniers jours de janvier). Je referai une deuxième tournée de semis environ 3 semaines plus tard pour étaler la production et pour éviter d’éventuels échecs. Je ne suis pas très stricte sur le principe du jardinage avec la lune. Quand c’est possible je sème néanmoins les tomates en lune montante.
Le choix de la date de semis est lié à ma méthode de culture : je plante toujours mes tomates en serre. Je considère que ce choix est quasiment obligatoire en Bretagne si on veut réussir sa culture de tomates chaque année. Pour ceux qui réalisent la plantation de tomates en pleine terre il faut attendre effectivement. Yannick préconise de planter les tomates en pleine terre vers le 15 mai, ce qui correspond à un semis fin mars.



 

Ma méthode de semis  de tomates  :

Cette année je vais semer les graines récoltées en 2012 mais comme vous avez pu le lire récemment j’ai aussi choisi de nouvelles variétés de tomate. Je n’aime pas le gaspillage, les graines sont relativement chères, je vais donc mettre tous les atouts de mon côté pour réussir mes semis.
Je sème mes tomates dans des « jardinières » que je place sur les rebords des fenêtres à l’intérieur de la maison. En effet pour le moment ma serre n’est pas chauffée et pour un démarrage rapide je profite du chauffage de la maison.
Je dépose une bonne couche de terreau dans la jardinière et j’arrose ce terreau. Seulement après avoir arrosé je dispose mes graines. De ce fait, elles restent là où je les mets (si vous arrosez immédiatement après le semis vous déplacerez obligatoirement certaines graines). Je recouvre les graines soit avec un peu de terreau soit avec de la perlite (soit avec un mélange de ces 2 produits).

Pourquoi utiliser du terreau plutôt que de la terre ?

Il y a 15 ans, par souci d’économies, je n’utilisai pas de terreau, je semais les tomates directement dans de la terre. Les résultats étaient « médiocres », je considère que l’utilisation du terreau apporte un vrai plus. Il est vrai que le terreau bio est un peu trop cher. Je vais essayer de fabriquer progressivement mon propre terreau.
Je laisse environ 3 à 5 centimètres entre chaque graine (dans les 2 sens). Il est donc possible d’obtenir de très nombreux plants dans une jardinière de taille moyenne.
En général je recouvre (dès le semis) la jardinière avec un plastique transparent pour accélérer la germination et le démarrage des petits plants.
J’arrose très peu souvent puisque le plastique maintient l’humidité. Si je constate trop de condensation à l’intérieur du film plastique je crée une petite ouverture dans le film pour permettre une petite aération.
Quand les plants auront environ 15 centimètres de haut je les transplanterai dans des godets. Je pense que j’aurai trop de plants, j’éliminerai donc les plus petits. J’installerai ces godets dans la serre et je mettrai définitivement en place environ 5 à 6 semaines après le semis.
Les plants de tomates supportent assez bien les manipulations, c’est pourquoi je réalise le premier repiquage en racines nues. Il est bien sûr possible de réaliser le semis en alvéoles, je ne fais pas ce choix car les plateaux d’alvéoles  sont trop grands pour les rebords de mes fenêtres. Par ailleurs le terreau dessèche plus rapidement dans les alvéoles et la surveillance est donc plus « prenante ».



 



14 Commentaires

  • Yannick dit

    Bonjour Jenny,
    Je trouve que ton article commence à promettre l’arrivé du printemps !!! En tout cas merci de m’avoir cité dans ton article ;-)
    A très bientôt
    Yannick Hirel

  • Jenny Gloster dit

    @yannick,

    Merci pour ton commentaire

    Jenny

  • Romain dit

    Bonjour,
    Je suis très surpris par ton article, je ne pensais pas que l’on pouvait semer si tôt les tomates, même pour une culture en serre. Cela m’intéresse d’autant plus que j’habite aussi en Bretagne (je te rejoins sur la nécessité de la serre pour les tomates !) et je ne me suis jamais risqué à planter avant le 1er mai (je trouvais que 15 jours avant les Saints de Glace c’était pas mal déjà).
    Comment fais tu ensuite? Tu plantes tes tomates à quelle date à peu près? Ta serre est chauffée?
    En tout cas, j’ai hâte d’avoir plus d’info car tu as piqué ma curiosité au vif (et je t’en remercie)!
     
    Bonne journée,
    Romain.

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Romain,

    J’essaie d’avoir des tomates le plus longtemps possible dans l’année. J’aime bien aussi les premières tomates. Je sème donc la première fournée tôt. Mais pour éviter d’éventuels problèmes je sème plusieurs fois (au moins 2 fois et souvent 3). Pour le moment ma serre n’est pas chauffée. Nous étudions en ce moment la possibilité de la chauffer avec la chaleur provenant du réchauffement interne de notre tas de bois broyé. J’espère que nous allons y arriver.

    Si le printemps est froid il m’arrive de protéger les plants de tomate par des arceaux recouverts de bache (donc double protection).

    Je n’attends jamais le mois de mai pour planter mes tomates. En général, en Bretagne, le froid n’est jamais aussi sévère en serre en avril. 

    La date réelle des premières plantations est variable en fonction du temps, mais je commence souvent fin mars, début avril.

    Bonne semaine,

    Jenny

  • Jean-Marc dit

    Bonjour Jenny,
    Pourquoi n’utilises-tu pas un petit voile de forçage en substitution du plastique pour couvrir tes semis. Cela a l’avantage de laisser respirer les semis tout en gardant l’humidité. Lors de mes études horticoles on utilisait un voile en non-tissé (similaire mais professionnel) appellé « P17 » sur les semis pour éviter les fontes de préemergence en atmosphère confinée.
    Dans ma région, la Lorraine, les semis c’est pas pour maintenant (trop froid) donc je t’envie un peu et je meurs d’impatience de m’y mettre.
    Cordialement,
    Jean-Marc

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Jean-Marc, 

    Merci pour ton commentaire. Très bonne idée le voile de forçage. Eh oui la Bretagne est une région sympa. Il est néanmoins beaucoup trop tôt pour semer des tomates si on ne dispose pas de serre pour effectuer ensuite les plantations.

    Jenny

  • Thérèse dit

    Bonjour Jenny,
       Je suis très étonnée quand tu dis repiquer tes plants 5 à 6 semaines après le semis. Je fais de la même façon que toi mes plants de tomates depuis toujours. J’obtiens toujours des plants superbes mais jamais en 5 sem !!! je sème fin février, et je repique derniers jours d’avril, ce qui fait environ 2 mois. Serait-ce un problème d’engrais ? je n’en mets pas au semis.
    je te remercie de ta réponse.
    Thérèse

  • Thérèse dit

    Jenny j’ai une 2 ème question: est-ce que tu utilises un terreau spécial semis ?
    Merci de taréponse,
    Thérèse

  • Jenny Gloster dit

    @Thérèse,

    Si tu plantes en pleine terre, fin avril est bien assez tôt, donc pas de problèmes.

    Pour accélérer mes plants de tomates je les mets dans un endroit chaud, c’est cela le « secret », par la suite il faut les faire « durcir » avant plantation. J’utilise pour le moment un terreau bio du commerce. Je n’en suis pas complètement satisfait. J’étudie actuellement la possibilité de fabriquer mon propre terreau

    Jeny

  • Lily dit

    Bonjour,
    C’est pour moi la deuxième année ou je tente le semis …, l’an dernier j’ai semé en caissette et repiqué en godet, maismes plants étaient très fins et « ne tenaient pas debout »
    Comment faire pour éviter cela et qu’ils soient plus « costauds »
    Merci de vos conseils
    Lily

  • Romain dit

    Bonjour Lily,
    Je pense que tes semis ont « filé », ils devaient manqué de lumière et l’ont donc cherché désespéremment. Ils se sont donc allongés pour la trouver, jusqu’à en mourrir. Pour un semis précoce, la lumière artificielle est quasi indispensable !
    Je présente ma méthode ici si tu le souhaites http://tousaupotager.fr/prparer-une-enceinte-de-germination/
     
    Bonne continuation !
    Romain.

  • Lily dit

    Merci Romain,
    Je retiens l’idée… et je râle car nous avons arrêté l’aquarium au printemps dernier et l’avons offert à des amis !!! Si j’avais su…
    Je vais essayer de m’en procurer un sur un site de vente d’occasion
    Bonne continuation et bonne saison de plantations – Eliane
     

  • Jenny Gloster dit

    @Lily, la proposition de Romain est très intéressante. Pour le moment je ne l’ai pas utilisée, je sème les tomates (poivrons, aubergines aussi) et le les place sur le rebord des fenètres. les plants ont ainsi, à la fois la lumière et la chaleur nécessaire. Sans lumière les tiges s’allongent et sont très frèles effectivement. Il suffit de laisser des pommes de terre dans le noir pour voir les pousses s’allonger, être très pales et très cassantes. Meme semés dans de bonnes conditions il ne faut pas oublier la phase de durcissement des plants de tomates phase qui est « obligatoire comme le dit Nicolas dans son livre consacré à la culture de tomates.

    Merci Romain pour l’éclairage très intéressant. Je vais peut-être m’y mettre car mes filles ralent parfois de voir mon potager coloniser ceraines pièces de la maison.

    Jenny

  • Hermine dit

    La lune montante correspond à lune croissante ou ascendante et elle est montante à quelle période au mois de mars ?
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



61a8fe90884434864d4fe6f99cde49cbSSSSSSSSSSSSSSSSSS
Lire les articles précédents :
Confiture kiwi-citron

Nous avons planté 2 pieds de kiwi il y a une quinzaine d’années. Ces plants sont devenus « monstrueux » car nous...

Fermer