Le bouturage facile du romarin


Le bouturage du romarin

8 août 2014 |   Auteur: Jenny Gloster 

A cette époque de l’année je fais mes boutures d’herbes aromatiques (et en particulier mes boutures de romarin) pour vendre l’année prochaine au magasin Bio coop de Mellac (29).

La plupart des herbes aromatiques sont faciles à bouturer et ça vaut carrément le coup.  On fait des économies bien sûr, mais c’est la magie de créer un nouveau plant à partir d’un brin ; cette opération  procure énormément de satisfaction.  Malgré le fait que je fais ça tous les ans je la trouve toujours très agréable comme activité.  C’est vraiment excitant quand vous apercevez les nouvelles pousses, les jeunes racines et les premières feuilles.



 

Comment je bouture le romarin

comment bouturer le romarin
J’utilise les plus belles tiges de l’année,  pour mieux réussir le bouturage

On peut faire les boutures au printemps mais je préfère les faire à partir de mi-juillet parce que le romarin a déjà fleuri et au printemps il y a largement assez de choses à faire au jardin.

Je fais les boutures toujours tôt le matin pour éviter que le soleil les dessèche.

Il est possible de fabriquer son propre substrat en mélangeant les fibres de coco, l’écorce de bois finement broyé et de la perlite mais je n’ai pas encore essayé.  Pour l’instant j’achète des sacs de terreau ‘bio potgrund’ qui est tout prêt et qui n’est pas excessivement cher.

– Dans un seau je mélange 3 parts de terreau avec 1 part de perlite.

– Je remplis les pots jusqu’en haut avec ce mélange en tassant légèrement.

– Je choisis les tiges vigoureuses de l’année. Je coupe les pousses d’environ 10 cm.  Je les mets ensuite dans un sac plastique pour éviter tout dessèchement.

– Avec un cutter propre je coupe la tige juste au-dessous d’une paire de feuilles et j’enlève les feuilles du bas.

bouturage romarin
le bouturage du romarin est facile à réussir

– Je ‘plante’ environ 4 boutures autour des bords de chaque pot (je trouve que ça marche mieux qu’au milieu) en tassant légèrement pour assurer un bon contact avec le terreau.  Et puis j’arrose délicatement.

– Je mets les pots dans un cageot que j’enveloppe ensuite d’un grand sac plastique.  Pour éviter que le plastique touche les boutures, je place d’abord une section de grillage à mouton tordue en forme d’arche que je cale dans le cageot au-dessus des pots.

– Je ferme le sac plastique en laissant un petit trou d’aération.  Je place le cageot dehors dans un coin ombragé.  Je veille de temps en temps, le terreau doit toujours être humidifié (mais pas trop, sinon  les boutures risquent de pourrir).

boutures de romarin
les boutures de romarin installées sur les bords du pot, la promesse de futures belles récoltes

Au bout de quelques semaines les boutures auront développé des racines.  Quand les nouvelles feuilles apparaissent, c’est bon signe – les boutures sont prêtes à être rempotées !

Au printemps prochain, je taillerai le haut de la tige principale pour favoriser une forme buissonnante.

Si vous voulez connaitre mes méthodes de culture du romarin, lisez mon précédent article



 

 



Tags:

6 Commentaires

  • gourmand et bio dit

    Merci pour tes supers conseils ! nous allons essayer et je te tiendrai au courant ! Bises et belle journée !

  • Semer à la folie dit

    Ca sent tellement bon le romarin ! J’avais tenté les boutures mais au mois de mai directement en jardinière, pas de réussite pour moi.. En même temps c’était peu probable ! A refaire plus sérieusement :)

  • Jardin et Maison dit

    Merci beaucoup Jenny pour cet article.
    Il est vrai que pour beaucoup de plante, le mois d’août est idéal pour le bouturage.
    Bon bouturage à tous !

  • sadiki dit

    Merci beaucoup pour l information.

  • Nicolas dit

    Moi aussi j’ai bouturé du romarin mais déjà en début juillet mais en pleine terre, dans un coin du jardin. Je les avais couvert d’une cloche en plastique, et voilà que la semaine dernière j’ai pu les repiquer dans des pots ! Prèsque tous avaient eux des racines.

  • Jenny Gloster dit

    @Nicolas, félicitations,même si c’est vrai que le bouturage du romarin est très facile.

    @tous, merci pour vos commentaires. Je vous propose de passer voir mes nouveaux articles sur l’utilisation du romarin (il y en a vraiment beaucoup) et sur la recette de la focaccia au romarin.

    Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



eb6154cb6586bfbc8419dfe5df7c1a47QQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQ
Lire les articles précédents :
Le Romarin – la reine des herbes aromatiques

Ce que je trouve formidable dans un jardin c'est qu'on peut s'entourer de plantes utiles et souvent multifonctions.  Les herbes...

Fermer