la chouette utile au jardin


La chouette, peut-être un futur auxiliaire dans mon jardin !

31 mai 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 



En mars nous avons trouvé une toute petite chouette au bord d’une route. Nous sommes repassés quelques heures plus tard sur la même route et comme le bébé chouette était toujours là nous l’avons « recueilli »

A priori les nids sont parfois trop petits et les parents rejette l’oiseau le plus petit ou le plus fragile : la nature est parfois sévère !

Le jour où nous l’avons recueilli il faisait très froid et l’espérance de vie de notre oiseau n’était que de quelques heures.

Nous avons gardé l’oiseau dans notre maison durant 3 semaines, la nuit il dormait dans un seau.

Au départ nous lui avons donné à manger des boulettes pour chat à base de lapin.

Très rapidement nous avons chassé pour notre chouette !

Nous avons mis des pièges à rongeurs dans les cultures de rhubarbe, de fraises ou d’asperges. Nous en avons mis aussi dans la serre ou des souris grignotaient une partie de nos graines.

chouette au jardin
les chouettes mangent les rongeurs du jardin

Notre récolte a été abondante : musaraignes, souris, mulots, campagnols..

Le premier résultat positif de la présence de cette chouette a été évident sur les rhubarbes. Les rongeurs creusaient des tunnels autour des racines et grignotaient la base de certaines tiges de rhubarbe qui devenaient impropres à la consommation. Nous avons  éliminé beaucoup de rongeurs dans le jardin.

Aujourd’hui notre chouette n’est pas encore autonome au niveau alimentation. Nous la nourrissons avec des poussins morts que nous récupérons dans un couvoir.

Dans la journée la chouette est libre. La nuit nous la maintenons dans une volière pour éviter qu’elle ne soit chassée par des renards ou des chiens errants.

D’ici la fin juin nous pensons qu’elle sera totalement autonome et nous la laisserons libre bien sûr.

A priori la chouette n’est pas une grande voyageuse et nous espérons qu’elle restera dans le coin et chassera les rongeurs de notre jardin.

Elle fait déjà très peur aux merles qui de ce fait se sont éloignés et ne viennent plus nous chiper nos fraises.





9 Commentaires

  • Choupette dit

    C’est une belle histoire que tu nous racontes là , il faut de la persévérance pour sauver les animaux et là tu as réussi bravo!

  • Jenny dit

    Bonjour Choupette,
    Merci pour ce commentaire.
    En réalité nous occuper de cette chouette a passionné tous les membres de la famille.
    Nous espérons maintenant qu’elle saura se défendre dans la vie et se passer de nous.
    Elle semble sur la bonne voie!
    Jenny

  • le fischer dit

    bravo !!car c’est difficile de sauver un oiseau, normalement il faut la relacher prés du lieu où elle a etait recueillit  ( je suis bénévole ds un centre de soins pr oiseaux , ils font ainsi ,) bonne chance pr elle …..

  • Mil dit

    Salut !
    Parfois des jeunes oiseaux presques volants partent du nid un peu trop tôt. Qu’à cela ne tienne, les parents ne sont jamais très loins et continuent à les nourrir. Un étude sur une espèce d’étourneau à même montré que les jeunes sortis trop tôt du nid sont mieux nourris que ceux qui y sont restés.
    Je sais que vous partez d’une bonne intention mais il vaut mieux laisser ses jeunes où ils sont. Au pire, les remonter dans un arbre pour que les prédateurs les trouvent moins facilement.
    Néanmoins, c’est une expérience intéressante et j’espère que vous avez réussis !
     

  • Jenny Gloster dit

    @ Mil; 

    Il ne s’agissait pas du tout d’un oiseau presque volant mais d’un tout jeune oiseau. Il n’a commencé à voler que plusieurs semaines après que nou l’ayons recueilli. Il n’avait aucune chance de survie dans la nature.

    Nous pensons avoir réussi. Il est resté chez nous longtemps puis est parti vivre sa vie.

    Jenny

  • Cuisinetcigares dit

    Quel beau geste ! tout cela démontre l’utilité de ces oiseaux ! et alors qu’est-elle devenue ? 

  • Jenny Gloster dit

    @cuisine et cigares, notre chouette a retrouvée la liberté, toute sa liberté, nous ne la revoyons  pas

    Jenny

  • Aurélien dit

    Bravo pour votre persévérence qui a permis de sauver cette jeune chouette hulotte! C’est une opération très délicate que vous avez su mener mais que je déconseille de tenter.
    En général, lorsqu’on trouve de jeunes oiseaux tombés du nid, et particulièrement des chouettes et hibous, il est préférable de les poser en hauteur au plus proche de l’endroit où ils sont. Les parents continuent à les nourrir même en dehors du nid.
    Sinon, on peut demander conseil au centre de soins le plus proche de chez soi (uncs.chez.com).

  • fallecker dit

    Bonjour,
    Tout d’abord je dois vous feliciter pour votre site qui je trouve est tres complet,et je me permets de vous demander un petit conseil pour mon jardin qui cette annee est beaucoup visité par une grande famille de mulotS qui me fabriquent des galeries dans tout mon potager un veritable gruyere.
    Apres avoir lu votre article sur la chouette je me suis dit que peut etre vous auriez un conseil pour les faire fuir ou tout simplement les pieger sans etre obligé d’empoisonner mon potager(j’ai beaucoup de plants de legumes qui se retouvent les racines a l’air)
    il est vrai que j’ai recouvert tout mon potager d ‘ une bonne couche de brf au printemps.
    peut etre que les mulots ont recherché la fraicheur?
    Voila mes petites miseres cette année,
    Je vous souhaite de passer un bon été ainsi qu’une bonne recolte de legumes.
    Cordialement
    Stephane

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



5741803d0668fa96eb67bffd71b27035hhhhhhh
Lire les articles précédents :
Recette de soupe d’orties.

Les orties sont utiles à plus d'un titre mais elles servent aussi à la préparation d'une excellente soupe d'orties Le...

Fermer