Culture et consommation de la courge gem squash


Culture et consommation de la courge gem squash :

21 octobre 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

C’est le moment de récolter les courges pour les stocker au sec à l’abri du froid pour l’hiver. C’est tellement satisfaisant de balader la brouette le longs des chemins du potager pour ramasser en quantité les beaux fruits de notre travail.  Un vrai régal pour les yeux de voir toutes ces formes, tailles et ces couleurs variées.

C’est toujours une belle surprise de soulever un rameau à moitié caché qui a ‘couru’ dans la verdure à coté et trouver une « chaîne » de courges que l’on ne s’attendait pas à trouver là.

 La courge gem squash :

Connaissez-vous les Gem Squash ? Pour moi c’est une courge qui mérite d’être mieux connue.  Je les ai goutées pour la première fois au Zimbabwe il y a des années.  Je me demandais s’il ne fallait pas un climat d’Afrique de sud pour les cultiver, eh non ! Les gem squash poussent très bien en Bretagne et le goût est le même ! (toujours aussi bon).  Depuis je ne manque pas d’en cultiver tous les ans.




 

 

 

La culture du gem squash (curcubita pepo)

culture du gem squash
C’est le moment de récolter les courges, dont le gem squash

Le Gem Squash est une courge très productive, en moyenne je récolte de 10 à 12 fruits par plant.   On dirait  des courgettes rondes, un peu plus grandes que des balles de tennis.  Mais ce n’est pas du tout le même légume. La peau est dure et vert foncé et la chair jaune.

Je cultive les Gem Squash exactement comme d’autres courges ;  je démarre les graines en pots et quand ils sont bien poussés je les transplante dehors, dans la terre enrichie de fumier décomposé et/ou compost.  J’apporte une couche de paille autours des pieds (attention les limaces).  Les plants de Gem Squash s’étalent comme d’autres courges. Je trouve pratique de les planter parmi une culture de maïs doux, ainsi les plants de courges servent de couvre sol au pied du maïs.

Comme pour d’autres courges le gem squash est sensible à l’oïdium, mais ici aussi cette maladie peut diminuer la productivité mais ne tue pas la plante. J’enlève les feuilles atteintes et je traite parfois au bicarbonate de soude.

Il est possible de récolter le Gem Squash pendant une assez longue période. En général vous savez que le temps de la récolte est arrivé quand les tiges attachées aux fruits durcissent.

 La cuisson des Gem Squash

 

recette de gem squash
Les courges gem squash se cuisinent de très nombreuses façons.

Ce que je trouve génial avec ces petites courges est le fait qu’on les fait cuire en entier sans les éplucher et qu’on mange la chair directement de la « gourde ». Cela fait une entrée très originale et sympa.

Je fais quelques petits trous dans la peau (pour ne pas qu’elles explosent) puis je les fais cuire dans une grande gamelle d’eau bouillante pendant 25 minutes.  Je les enlève de l’eau et je coupe le haut (comme on le fait pour un œuf à a coque).  Avec une petite cuillère j’évide les graines à l’intérieur (les poules les apprécient), puis j’ajoute une noix de beurre, une pincée de sel et poivre.  Avec une fourchette je gratte délicatement la chair des bords pour la mélanger avec le beurre.  Un peu de gruyère râpé par-dessus et c’est prêt !

Au goût, une fois cuite, la chair ressemble à la courge ‘butternut’ et un peu au maïs doux.

Ils existent une multitude d’autres recettes de cuisine utilisant les gem squash.

Riche en beta carotène ce fruit peut en particulier s’utiliser pour préparer une « purée » pour bébés.

 Faites des lanternes avec les gourdes de gem squash vidées !

 

décoration de gem squash
Avec la « peau » des gem squash vous pouvez faire de jolies lanternes

Après un repas en famille mon Père a remarqué que la peau fine, verte foncée, à l’extérieur de la gourde partait si on la grattait avec l’ongle. Créatif de nature, il finit par graver un dessin avec la pointe de son couteau.  En mettant une petite bougie à l’intérieur on a constaté que cela faisait une très belle lanterne de table.  Depuis, la fabrication des lanternes est devenue un rite familial après un repas de Gem Squash !

 

décoration de gem squash
Pas mal le résultat!




 

 

 



17 Commentaires

  • Au gré du marché dit

    Je suis impressionnée par ta récolte de courges : que de variétés!
    Les petites lanternes sont magnifiques! On constate que vous avez des talents en dessin dans la famille! :)
    Bises,
    Lou

  • Jenny Gloster dit

    @Lou, merci pour le gentil commentaire
    Jenny

  • Jos dit

    Merci de m’avoir fait découvrir cette mignonne petite citrouille.
    Tu fais ta semence toi même? Pas de problème d’hybridation avec d’autres cucurbitacées de ton jardin ou de celle de tes voisins? Car je sais que les abeilles apportent du pollen de loin.
    Bonne continuation et joli jardin pour 2014.

  • Jenny Gloster dit

    @Jos, en général je fais moi-même mes graines. Il est vrai que le risque est plus grand pour les courges. C’est un très bon sujet et pour l’instant je ne connais pas suffisamment quelles cucurbitacées peuvent se croiser.  Je sais que certaines ne se croisent pas.  Par fois pour être sure je mets deux ou trois pieds chez quelqu’un où le risque de croisement est nul.  On s’arrange pour que la personne me donne quelques fruits bien mûrs pour que je puisse récupérer les graines.  

    Jenny

  • cicine dit

    Super! Merci pour l’astuce des lanternes

  • Rooibos dit

    Enfin des informations sur les gem squash en Français. Merci à France 5 qui m’a permis de découvrir votre site.
    J’en rapporte d’Afrique du Sud à chaque voyage et tente de nouvelles recettes. J’ai offert à une amie qui a un jardin des graines, mais la récolte n’a pas donné de légumes aussi durs. Je lui fais suivre vos conseils pour la récolte 2014.
    Excellentes fêtes de fin d’année

  • Jenny Gloster dit

    @Cicine, merci pour le commentaire.

    @Rooibos, Merci aussi pour le commentaire, je suis heureuse de savoir que tu apprécies les gem squash. Si tu as une recette préférée pour les gems j’aimerais la connaître! 

    Bonne année à tous

    Jenny

  • Jos dit

    Rooibos,
    Si ton amie a cultivé ces courges cette année c’est normal qu’elles manquent de maturité car avec les mois de mai et juin très maussades que nous avons eu en 2013 en France, les cucurbitacées ont seulement commencé à pousser en…juillet,trop tard pour avoir des fruits bien murs en automne.
    Espérons que 2014 soit meilleure.
    Alors bonne année à tout le monde.

  • Jenny Gloster dit

    @Jos, merci de tes informations. Pour ma part je n’ai pas eu ce problème car nous avons eu un été vraiment superbe en Bretagne.

    Jenny

  • REDOUANE SABER CHERIF dit

    Bonjour Jenny,
    Je suis aussi amateur de ce magnifique légume! La première fois où je l’ai goûté, c’était à Londres il y’a de cela une vingtaine d’années.
    J’ai même réussi à le cultiver en Seine et Marne il y’a de cela quatre ans ou j’avais une très belle recolte.
    Je viens d’avoir une parcelle de potager à mon grand bonheur et je me demande si cela vous est possible de m’envoyer quelques graines?
    Cordialement
    Redouane

  • Donatello dit

    bonsoir je m’appel Donatello,ma mère c’est souvenu d’un plat délicieux qu’elle mangé lorsque elle etait ado,et qu’elle vivait avec ses parent,en afrique du sud,a capetown.ce plat etait fait avec une courge verte foncé à l’exterieur et jaune à l’interieur,qui s’appelait squash,j’ai donc decidé de trouver de quoi il s’agissait,et je suis tombé sur ta page,formidable,j’aime beaucoup le concept de donner ou échanger des graines,pour qu’elle puissent rester libres. pense tu que tu as quelques graines a troquer?j’ai moi même quelques semences anciennes,j’habite rennes et ma mère douarnenez,je te laisse mon mail donskydonsk@yahoo.fr à très bientot,chouette ton site

  • LE FLOCH dit

    buonasera,ma mère se souvient d’avoir manger de cette courge étant petite quand elle et ses parents vivaient en afrique du sud,elle a gardé un excellent souvenir,penses tu qu’il serait possible de faire un échange de graines? bonne soirée,merci ton blog bien sympathique

  • Jenny Gloster dit

    @Redouane, Donatello et Le Floch, Si vous m’envoyez une enveloppe adressée et timbrée, je vous enverrai quelques graines avec plaisir : )
    Jenny

  • Le Normand dit

    Bonjour, ayant découvert ce légume en Nouvelle Calédonie, j’ai décidé de tenté de le cultiver dans mon potager. Pour le moment tout ce passe bien. Ils ont atteint une hauteur de 10 / 20 cm pour certains.
    Par contre celles que j’ai mangé dans ce beau pays qui est la Nouvelle Calédonie, les légumes étaient plus gros au moins 3 fois plus gros que ceeux sur les photos de votre site. Y a t’il une raison ?
    Par contre au niveau cuisine, une idée de recette, vous coupez le dessus comme pour une tomate farcie, vous enlevez les graines, vous y ajoutez, une échalotte, des herbes (thym, laurier, du poisson blanc et du lait de coco, sel poivre et au four. un vrai délice.
    A+

  • Jenny Gloster dit

    @ Le Normand, une des raisons possibles de la différence de taille : Est-ce la même variété? Merci pour la recette, qui doit-être super bonne.
    Jenny

  • Le Normand dit

    Bonjour,
    Une petite question.
    Faut-il pincer la tige des plants de squash afin que le légume puisse grossir ou laissez pousser sans rien toucher?
    Les tiges prennent de plus en plus de place dans mon jardin malgré avoir anticipé.
    Patrick

  • Jesty dit

    Bonjour , un problème avec les gem squash qui perdent leurs fleurs.
    Merci de votre réponse d.jesty

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



20a63777665676ad36c7073c6347e600-----------------------
Lire les articles précédents :
Le Sedum spectabile

En général je parle des choses qui m'inspirent autour du potager ; les fruits, légumes, herbes aromatiques, techniques de jardinage,...

Fermer