Biodiversité


Biodiversité : mon article sur le blog au potager bio

23 septembre 2012 |   Auteur: Jenny Gloster 

Yannick  m’a invité à publier un article sur son blog potager que j’aime beaucoup et que je suis régulièrement.

La biodiversité : une clé pour un jardin bio.

J’ai répondu oui avec plaisir car nos valeurs et nos idées semblent très proches.

J’ai choisi d’écrire un article sur mon sujet fétiche : la biodiversité

 

insectes utiles au potager
Dans votre potager pensez biodiversité végétale et animale. Pour moi, c’est la clé de la réussite.

Je suis en effet de plus persuadée que c’est là, la clé principale de la réussite d’un potager bio. Si vous avez une succession de cultures « isolées » (en fait plusieurs « monocultures » successives) avec du sol nu vous n’aurez pas beaucoup de solutions en cas d’attaques de maladies ou en cas d’attaque de prédateurs. De plus la vie de votre sol sera progressivement de plus en plus réduite et rapidement vous direz : Actuellement il n’est plus possible de produire sans utilisation d’engrais et sans traitements chimiques !



 

Diversité, biodiversité et équilibre.

La biodiversité est une véritable philosophie, voici les principales orientations qui sous-tendent toutes mes actions au potager :

Je nourris le sol : pas les plantes.

Je cultive en permanence une multitude de plantes à destinations diverses : plantes médicinales, plantes mellifères,  plantes ornementales, plantes aromatiques, plantes comestibles, plantes engrais  …. Très souvent d’ailleurs ces plantes ont de multiples destinations. Prenons l’exemple de l’ortie qui me sert à fabriquer de l’engrais, qui sert de plante hôte pour les coccinelles, qui me permet de fabriquer une excellente soupe d’ortie et qui peut aussi s’utiliser contre les rhumatismes.

Il en est de même de la consoude plante engrais, plante médicinale, plante comestible, plante ornementale.

Je me fais aider par de multiples auxiliaires : coccinelles, abeilles, vers de terre, mésanges ……

Je privilégie les cultures associées et la rotation des cultures (nos anciens n’y dérogeaient jamais).

J’essaie de toujours privilégier l’équilibre : jamais une culture dominante, jamais un être vivant trop présent …

Si comme moi et Yannick vous aimez le potager bio lisez vite mon article sur la biodiversité et globalement parcourez le site de Yannick et son actualité du moment : que semer ou planter en septembre.



 



7 Commentaires

  • Pomme dit

    je suis du même avis. Pour avoir tenté l’expérience cela fonctionne aussi pour un simple balcon : diversifier les espèces, se concentrer sur la vie du sol, etc.. Il faut que les jardiniers prennent conscience que les pertes qu’ils ont au potager proviennent souvent d’un déséquilibre qu’ils ont créés.

  • FLaure dit

    Je te lis tous les jours sur G+ et j’avais remarqué cette belle photo. Avais-tu vu mon message sur une association: http://vie-quotidienne-de-flaure.blogspot.fr/2012/08/coup-de-coeur-association-kokopelli.html
    Bonne soirée, FLaure

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Pomme, bonjour Flaure,
    Merci pour vos commentaires. C’est vrai il faut penser biodiversité même sur un balcon. Par contre il ne faut pas culpabiliser les jardiniers. J’ai été désolée de voir que mon article sur le bloc de Yannick avait culpabilisé certains.On jardine pour le plaisir, pas pour se faire de la bile!
    Bon jardinage
    Jenny

  • Terre & Jardin dit

    Bonjour,
    Il faut aussi se renseigner à propos de la germination des plantes. En effet, savoir à quel moment il faut planter peut éviter de consommer pas mal de produits néfastes pour l’environnement…
    Processus de germination

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour terre et jardin,
    le choix du moment idéal de semis ou de plantation est en effet capital. C’est ainsi par exemple que je ne sème plus que des fèves d’automne http://www.le-jardin-de-jenny.fr/culture-de-feves-dautomne-au-jardin.html pour éviter de devoir traiter cette culture contre les pucerons.
    Jenny

  • Maisons-Jardins dit

    Bonjour Jenny, en lisant votre article, on peut se demander si les produits bio que nous servent les supermarchés sont vraiment biologiques….

  • Jardin Couvert dit

    Bonjour. Je m’interroge souvent sur les éventuelles « contaminations » lorsque l’on fait du bio, surtout dans son potager. On sait que les producteurs sont soumis à des règles strictes, notamment sur les distances vis-à-vis des cultures non-bio, ou sur une durée de non-exploitation des terres avant de faire du bio. Du coup les mêmes problématiques se posent pour les particuliers.Bien sur pour votre article je suis tout à fait pour tirer les richesses de la biodiversité pour des cultures bio ! Merci Jenny

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



9b3b9b32bce8896f7381b9ce615f673a*************
Lire les articles précédents :
Comment soigner le mildiou de la tomate ?

Le mildiou de la tomate Comme je l’ai écrit, mon retour de vacances au potager a été difficile. J’avais énormément...

Fermer