Préparation d'un baume de racines de consoude


Baume de racines de consoude

4 avril 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 

J’adore les plants multifonctions et la consoude en est un très bon exemple.  J’ai souvent parlé de sa  fonction engrais : valeur des feuilles, riches en potasse et oligo-éléments, un véritable bonus dans le compost,  utilisables sous forme de purin ou simplement étalées comme mulch autour des cultures. Mais la consoude est bien connue depuis l’antiquité pour son effets régénérant et réparateurs grâce à l’allantoïne qui se trouve en abondance dans les feuilles et dans les racines.

Aujourd’hui je vais vous parler de sa fonction : plante médicinale. 

Un baume de consoude à portée de mains pour de multiples usages : 

baume à la consoude
J’adore les plants multifonctions et en particulier la consoude. Je fabrique un baume de consoude que je garde à portée de mains pour de multiples usages

A la maison, nous avons plusieurs pots de baume de consoude placés dans les endroits stratégiques, à la porter des mains; sur le frigo, à côté du lavabo, dans la porte de la voiture…  On s’en sert au quotidien pour plein choses ; pour soigner les mains raides, sèches et pleines d’écorchures après une journée de jardinage, petite brulures, douleurs musculaires ou articulaires, crevasses, eczémas, entorses, hématomes etc…

L’année dernière j’ai publié une recette simple d’un baume à la consoude préparé avec les feuilles sèches et de la vaseline. Voici la recette (aussi très simple) que j’utilise pour faire un baume avec les racines.  On dit qu’il est préférable d’utilisé la racine pendant l’hiver (période de dormance) quand les propriétés sont plus concentrées dans la racine.

Il y a 2 étapes pour fabriquer le baume.  D’abord on fait une huile de consoude (qu’on peut aussi utiliser telle quelle) et ensuite on ajoute de la cire pour faire le baume.




 

 

Ingrédients pour la préparation d’un baume de racines de consoude.

 

40 grammes de racines de consoude (avec la peau noire)

140 ml d’huile d’olive ou d’huile d’amande douce

16 grammes de cire d’abeilles râpée

10 gouttes de l’huile essentielle de votre choix (je mets 5 gouttes d’huile de lavande et 5 d’huile de romarin)

Méthode de fabrication du baume à la consoude: 

Laver la racine soigneusement, j’utilise une vielle brosse à dent pour enlever la terre.

Sécher la racine avec un essuie tout.

Râper la racine et la mettre dans un bol (pour bain marie).

Couvrir avec l’huile de votre choix

Faire chauffer au bain marie à feu très doux en remuant de temps en temps pendant 1 heure.

Verser le mélange dans une passoire fine pour récupérer l’huile.

Note : On peut aussi faire macérer la racine dans un bocal, au bord d’une fenêtre ensoleillée pendant 4 à 6 semaines.

Mettre l’huile et la cire dans le bain marie et faire chauffer à feu très doux en remuant doucement avec un fouet,  jusqu’à ce que la cire fonde.

Verser aussitôt la préparation dans des petits bocaux propres et secs.

 




 

 



Retrouvez ici tous mes articles consacrés à la consoude

32 Commentaires

  • lilwen dit

    bonjour Jenny 
    magnifique cette couleur de baume. Où vous procurez-vous les pains de cire d’abeille. apiculteur locale ? ici en côtes d’armor, c’est n’est déjà pas si simple de se fournir en miel,  en direct du producteur…
    Merci pour cette recette que je conerve pour l’hiver prochain, ma souche de consoude sera davantage développée ( je l’ai planté y a 1 mois) et avec le temps qu’il fait, elle ne va pas s’étaler d’ici un bon moment (il reneige encore par à coup depuis ce matin)…vivement le soleil, qu’on puisse réaliser les semis en pleine terre.
    a bientôt

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Lilwen,
    Je récupère la cire d’abeille de nos ruches. C’est vrai que je préfère la cire dans son état brut, elle contient sûrement plus de propriétés que la cire blanche en billes. Je sais que dans les magasins d’apiculture on trouve les pains bruts.
    Jenny

  • lilwen dit

    Bonjour Jenny
    ahh trop bien, vous avez des ruches.
    Je prends des cours avec le gdsa, j’espère pouvoir aussi installer quelques ruches cette année (au moins 2 pour commencer. Ah quand un billet sur vos ruches ? Merci
    a bientôt

  • Jenny Gloster dit

    @Lilwen,Les ruches c’est plûtot Oliver mon mari. C’est une bonne idée, un article sur les ruches; je vais essayer de lui faire rédiger un article sur le sujet

    Bon dimanche

    Jenny

  • Marieclaire dit

    Ou trouve-t-on de la consoude, s’il vous plait ? J’ai essayé d’en trouver sur http://www.paruvendu.fr/annonces/mobilier-jardin-outillage/ , mais en vain. Merci d’avance. 

  • Jenny Gloster dit

    @Marieclaire,

    B-actif vend des boutures de consoude bocking 14, la consoude idéale pour fertiliser le jardin.

    Ils vendent aussi des plants de consoude bocking 4 la variété conseillée pour l’alimentation des animaux.

    Bon jardinage

    Jenny

  • Doris O. dit

    Étonnant que tu réussises ta crème sans faire sécher la racine. À moins que tu aies oublié de l’indiquer. Car un été je l’avais raté, je fais une recette semblable, et L’année d’avant réussi. J’en ai parlé à 1 herboriste et elle m’a dit qu’il fallait sécher au four à base température la racine de consoude.
    Merveilleux cette crème, et même comme baume à lèvre. 
    Namasté.
     

  • Jenny Gloster dit

    @Doris, J’utilise indifféremment de la racine séchée (si j’en ai) ou des racines fraiches. En cas de séchage il faut effectivement sécher à très basse température. 

    Jenny

  • prudhomme dit

    bonjour Jenny!
    enchantée de découvrir votre site!
    je fais des teintures de consoude,avec les racines(bien collantes pour éplucher),et de la vodka…comme je n’en bois pas.je m’en sers aussi pour contusions,etc
    mais votre site est plus riche d’enseignements.
    merci à vous

  • Jenny Gloster dit

    @prudhomme,

    Bigre, fabriquer de la vodka à partir de racines de consoude, je n’y aurait pas penser. Il y a plein de matières premières utilisables et moins chères (betteraves, pommes de terre, céréales …)

    Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos teintures de consoude : fabrication et utilisation?

    Merci d’avance

    Jenny

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour à tous,

    Voici la recette de la teinture de consoude que m’a transmise Mireille Prudhomme par mail

    La teinture de consoude que je fais :je lave bien la racine,je la coupe en petits morceaux que je met dans un bocal avec de la vodka(vu sur un forum),et placé au soleil 15 jours,en mélangeant de temps en temps.
    je m’en sers pour des contusions,tendinites,mais jamais sur une plaie:logique.
     
    En vous félicitant encore de votre site,bien amicalement
    Mireille
    C’est moi qui te remercie Mireille pour cette recette
    Jenny

  • Jenny Gloster dit

    @Mireille,

    En y réfléchissant, je me pose une question. Pourquoi mettre au soleil? N’y a t-il pas de contre-indications?

    Si d’autres internautes ont un avis sur le sujet, merci de nous donner votre éclairage

    Merci

    Jenny

  • chris dit

    bonjour
    je suis intéressée de faire du baume de racines de consoude. Mais je suis étonnée que vous n’ajoutez pas de conservateurs ?
    merci de me dire au plus vite
    chris
     
     
     
     

  • Jenny Gloster dit

    @Chris,

    C’est une bonne question et je précise que je ne suis pas une grande spécialiste des baumes (huile et cire). Toutes les recettes que je connais et que j’utilise ne comportent pas de conservateurs.  A l’abri de la lumière les baumes se conservent facilement 6 mois.   Pour les crèmes (contenant de l’eau) il faut un agent antimicrobien, surtout si on veut  garder la préparation hors frigo. Dans ce cas je préfère fabriquer de petites quantités et utiliser les antioxydants comme l’extrait de romarin, la vitamine E et l’extrait de pépin de pamplemousse (en respectant les doses recommandées).
    Bonne fabrication !

  • Gaby (faux nom!) dit

    Bonsoir,
    Je viens juste d’arriver sur ce site et j’ai « flashé » sur ce sujet. Depuis 3 ans je m’interresse au plantes médicinale. Des médicaments conseillent un âge minimum pour les utiliser. Je suis mineure (j’ose pas le dire mais entre 11et14ans) et je me demandais si je pouvais utiliser cette baume, si elle n’aurait pas d’effet sur ma peau ou si l’odeur peuxfaire quelque chose. :-0
    Merci d’avance!
    Cordialement Gaby
    PS: Est-ce que vous envoyez des publicité au courriel donné?

  • Jenny Gloster dit

    @Gaby (ou tout-autre nom)

    La consoude contient, en particulier beaucoupd’allantoïne qui est excellent pour la peau.Tu ne connais pas encore cela mais on en trouve dans tous les produits anti-rides!!!

    Aucun risque avec ce baume, par contre de nombreux auteurs conseillent de ne pas consommer de consoude, mais ici il s’agit d’une applicationn externe.

    Pour le moment je n’envoie pas de pub aux personnes qui commentent mes articles.

    Jenny

  • véronique dit

    Bonjour,
     
    Je souhaiterais fabriquer un baume de consoude mais je n’ai à ma disposition que de la poucre de racine achetée chez un herboriste pour l »intégrer à de l’argile verte pour tenter de calmer les douleurs dues à une luxation de rotule: si c’est possible de l’utiliser quelle serait la proportion par rapport à l’huile et la cire?
    Par la suite, je vais tenter de me procurer des racines pour les planter dans le jardin, sans doute faut-il que je n’attende pas trop…
    Merci beaucoup par avance, j’apprécie beaucoup ce site, il est sympathique et riche en partage d’infos.
     
    Véronique

  • Jenny Gloster dit

    @Véronique, désolée je ne sais pas répondre à ta question de manière sure, j’utilise soit les feuilles soit les racines fraiches (j’en ai beaucoup au jardin)

    La consoude peut se planter toute l’année, la période actuelle est excellente. Tu peux te procurer des racines auprès de la société B-actif (mon mari Oliver est un des créateurs de cette société)

    Jenny

  • caroline dit

    Bjr,
    Peut-on utiliser la racine de booking 14 pour un usage médicinal ? 
    Merci d’avance et félicitation pour le site. Caroline. 

  • Jenny Gloster dit

    @ Caroline – la consoude bocking 14 est très adaptée pour les préparations cosmétiques.  Comme toutes les variétés de consoude elle est très riche en allantoine et en oligo éléments

    Jenny

  • Aurore dit

    Bonjour, j’ai acheté des feuilles et racines de consoudes séchées et déshydratées en herboristerie. Cela fonctionne-t-il pour la recette, et si oui à combien de grammes svp ? Merci beaucoup Jenny.
     
    Aurore

  • Jenny Gloster dit

     
    @Aurore – Les racines sèches peuvent s’utiliser aussi.  Comme les racines sèches sont très dures je pense que ce serait préférable de les laisser macérer  dans de l’huile (en bocal) pendant 2 ou 3 semaines
    jenny

  • Françoise ARBET dit

    Dans notre région, (Savoie)  la consoude sauvage (fleurs blanches) se trouve sur tous les terrains vagues, friches…Il n’y a pas besoin de l’acheter. On trouve à acheter, par contre la consoude de Russie (cultivée) à fleurs mauves et mon mari jardinie m’a rapporté du travail une magnifique consoude décorative à fleurs bleues roi. Une merveille! Toutes ont les mêmes vertus.
    Je fabrique avec les feuilles de consoude (jeunes) de délicieuses petites crêpes en collant 2 feuilles ensemble et en les trempant dans un mélange oeufs battus/crème. Comme la consoude a la forme et le goût de poisson, on appelle ça « les soles de consoude »

  • leboutet claire dit

    Bonjour
    j’utilise la consoude de sa racine à ses sommités florales c’est une grande ammie du potager à nos chaumières
    en purin 
    en activateur de compost
    en baume
    en teinture mère
    en cuisine aussi
    en beignet ( filet de sole végétale)
    en crêpe aussi 
    en panier garni de tofu protéines soja hachis d’herbe ou de fromage de chèvre brebis .. puis puis pané
    comme du persil sur des plts salades comme un épice fin 
    les fleurs sont bonnes aussi 
    contente de trouver cette page 
    bon dimanche à vous toutes et tous 
     

  • Jenny Gloster dit

    @Claire, wouah, j’ai trouvé une personne qui profite encore mieux que moi des multifonctions de la consoude!!!!
    Génial
    Et si tu me transmettais une de tes recettes de cuisine de consoude? Je la publierai volontiers sur mon blog.
    Jenny

  • Jenny Gloster dit

    @Françoise, c’est vrai qu’il existe de très nombreuses variétés de consoude. Pour ceux qui ont un petit jardin, je conseille néanmoins de cultiver la consoude bocking 14 qui est idéale pour la fertilisation et n’est pas envahissante.
    Pour ceux qui apprécient la firme Monsanto je préconise la consoude rugueuse qui envahit les cultures ogm!!!!
    A voir sur cet article http://www.la-consoude-au-jardin.fr/archives/71
    (même si ce site n’est plus, malheureusement mis à jour)
    Jenny

  • Léna dit

    Bonsoir,
    J’ai déjà fait plusieurs baumes à la consoude, et je ne faisais jamais sécher les racines avant la macération avec l’huile. Dernièrement, j’ai voulu changer de technique en faisant sécher mes racines. Je les ai exposées au soleil pendant 2 après midis, pensez vous que les racines ont perdu leurs bienfaits avec la lumière et le soleil ? (j’ai remarqué que ma macération ne dégage pas autant d’odeurs comparée à celles d’avant…)
    Léna

  • Linda dit

    Beau bonjour du Canada,
    J’ai découvert cette plante à l’été. Merveilleux! Le premier miracle, l’oreille pleine d’infections de psoriasis de mon chien….rien ne fonctionnait et en 3 jours à frictionner l’oreille avec des feuillles fraiches que je mets dans l’eau bouillante qq minutes pour les rendre moins piquantes et plus maléables …..guérison.
    2 e miracle l’eau dans laquelle j’ai fait bouillir les feuilles, une fois refroidie, j’ai arrosé deux plantes d’intérieur. Puis j’ai remarqué qu’il y a poussé…3 à 4 nouvelles feuilles en une semaine et demi…. Ce qui est comme impossible pour une plante grasse.
    Depuis je fais des expériences….pour mieux utiliser la consoude.

  • Jenny Gloster dit

    @Léna, il vaut mieux utiliser une méthode de séchage plus « soft », en mettant les racines en plein soleil vous perdez quelques éléments utiles.

    @Linda, bravo, une fois de plus des résultats super. De temps en temps donne nous des nouvelles  de tes expériences

    Jenny

  • CAROLE LAVOTA dit

    Bonjour Jenny,
    Pour répondre à ta question, « pourquoi laisser les baumes et teintures au soleil  » , je tiens à signaler que j’ai eu la chance d’étudier avec des grands de la phytotherapie qui m’ont beaucoup appris.
    C’est ce qu’on appelle une macération solaire. On l’utilise par exemple pour l’huile solaire de millepertuis, qui est je pense la plus connue.
    elle sert à capter à la fois l’énergie solaire, vitale, et qui va également aider à extraire au mieux les principes actifs de la plante. je fais toutes les préparations avec cette méthode.
    Comme matière grasse, on peut également utiliser du beurre de karité, de l’huile de coco, ou encore du saindoux. Évidemment en bio…..
    Voilà, bonne continuation et merci pour ce site.

    Carole

  • violaine dit

    Bonjour

    Quand je réalise le baume, au moment de faire chauffer la racine pelée et l’huile, le tout coagule; est-ce normal d’arriver à un agrégat collant et visqueux ou est-ce le signe d’une température de cuisson non adaptée?

    aussi je voulais savoir si, dans la technique de la laisser macérer dans un bocal avec de l’huile, vous la rapiez aussi ou vous la laissiez entière (ou autre)?

    merci pour la recette en tout cas, j’ai de la documentation mais je n’avais pas trouvé les proportions.

    ps: pour ne rien perdre, après filtration je conserve les amas de racines pelées pour en faire des cataplasmes à utiliser rapidement

  • DelnayeV dit

    Bonjour,
    Je souhaiterais réaliser votre baume, mais je ne possède que de la racine de consoude sèche, alors faut-il la réhydrater avant de faire votre recette et si oui dans quelle propostion? Ou bien puis-je l’utiliser sèche, mais alors en quelle quantité par rapport à de la fraîche?
    Merci de votre réponse :-)
    Véronique

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



e38a3e1aa7bf3315d1f753968518240faaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Lire les articles précédents :
55 conseils pour réussir votre culture de tomates

La culture de tomates : En  2012 j’ai publié un article vous proposant 22 conseils pour réussir votre culture de...

Fermer