55 conseils pour réussir votre culture de tomates


55 conseils pour réussir votre culture de tomates

29 mars 2013 |   Auteur: Jenny Gloster 





 

Semis des tomates :

1 Récoltez vos propres graines de tomates, c’est facile et c’est économique.

2 : Plantez des variétés adaptées à votre région et à votre climat.

3 : N’oubliez pas les variétés très précoces pour avoir des tomates de bonne heure et avoir moins de mildiou. La récolte des variétés les plus précoces débute 6 semaines après la plantation (attention pas après le semis). En Bretagne, les variétés tardives sont plus difficiles à réussir.

4 Choisissez des variétés peu sensibles au mildiou.

5 : Choisissez aussi des variétés anciennes, elles ont souvent plus de goût.

6 : La tomate se consomme de beaucoup de façons, semez et plantez des variétés adaptées à chaque usage (apéro, salade, sauces, jus, concentré, tomates farcies,chutney …)

7 : Semez de nombreuses variétés pour la diversité et la biodiversité. Ce ne sont pas les mêmes variétés qui réussissent chaque année. Choisissez aussi des tomates de toutes les couleurs ; c’est « marrant » dans une salade !

8 : Choisissez les variétés qui ont du goût et surtout celles dont vous aimez le goût.

9 : N’oubliez pas les tomates cerise, ce sont les plus faciles à cultiver et à réussir (et les plus fun à déguster).

10 : Il est préférable de semer et de faire des plants soi-même, les plants des jardineries sont souvent plus fragiles.

11 : Semez de préférence en alvéoles, vous économiserez des graines.

12 : Semez au chaud, sur les rebords des fenêtres (la tomate a besoin de beaucoup de lumière et de soleil, de chaleur aussi d’ailleurs !).

13 : Semer plusieurs fois à 15 jours d’intervalle pour mettre plus de chances de votre côté.

14 : Lors des semis recouvrez les gaines d’environ un demi-centimètre de terreau (pas trop, les graines sont petites)

15 : Evitez, si possible, de semer des hybrides F1 ; vous serez obligé de racheter les graines chaque année.

16 : Arrosez régulièrement vos semis.

17 : Vous sèmerez vos tomates dans du terreau (mélangé, éventuellement à du compost en petite quantité)

18 : Transplantez les petits plants de tomates dans des godets.

19 : Faites durcir vos petits plants avant la plantation définitive ! Pour cela vous mettez les godets à l’extérieur (au moins dans la journée). De ce fait vos plants de tomates bénéficieront aussi d’un maximum de lumière et d’ensoleillement. La phase d’endurcissement dure environ 15 jours.

Plantation des tomates:

plants de tomates
Ci-dessus, mes plants de tomates au 26 mars

20 : Plantez vos tomates en serre. Depuis des années je ne cultive plus de tomates en « plein champ ». Je suis en Bretagne, c’est trop dangereux. Compte tenu du climat on ne réussit qu’une année sur 2 et la période de récolte est beaucoup trop courte.

21 : Si vous plantez en pleine terre, il est préférable de disperser les tomates dans le jardin, vous risquez moins le mildiou.

22 : Ne plantez pas d’autres solanacées à proximité des tomates, évitez en particulier les pommes de terre.

23 : N’oubliez pas la rotation des cultures.

24 : Laissez pas mal d’espace entre chaque pieds de tomate (au moins 50 centimètres dans chaque sens, 70 centimètres c’est mieux !). Cela évite la propagation des maladies. Le soleil et la lumière atteindront ainsi plus facilement les fruits.

25 : Plantez le plus tôt possible, sans exagérer. L’idéal est de disposer d’une serre chauffée, mais c’est effectivement très rare.

26 : Si vous utilisez un tuteur, plantez-le dans le sol avant de planter le pied de tomate pour éviter de blesser les racines.

27 : Ne réutilisez pas les tuteurs de l’année dernière, surtout si vos tomates ont souffert du mildiou (sauf si vous désinfectez bien ces tuteurs et si vos tuteurs sont métalliques).

28 : creuser un trou assez important pour que la terre soit meuble à la fois en profondeur et sur un rayon important. Il faut que les racines des tomates puissent se développer dans tous les sens.

29 : Rebouchez le trou avec un mélange terre et compost (et éventuellement un peu de terreau). Si vous utilisez du fumier, n’en abusez pas et n’utilisez jamais de fumier frais.

30 : Lors de la plantation vous laisser une petite cuvette large au pied des tomates, cela facilite l’arrosage (qui doit se faire assez loin du pied).

31 : Après la plantation n’arrosez pas tout de suite et pas souvent. Laissez la tomate développer ses racines au maximum. Si vous arrosez faites-le à au moins 20 centimètres des pieds.

32 : plus tard vous re-nivellerez la cuvette. Les pieds de tomates feront de nouvelles racines là où la terre les recouvrira.

33 : lors de la plantation évitez de toucher les tiges des plants de tomates. Vous devez y arriver en tenant la terre, sinon prenez de préférence les tomates par l’extrémité des feuilles.

34 : Mettez des feuilles de consoude hachées dans les trous de plantation. La consoude est le meilleur engrais tomate que je connaisse.  Vous pouvez aussi mettre des feuilles d’ortie hachées. Ces méthodes sont contestées par certain, pour ma part j’utilise cette méthode depuis des années avec beaucoup de réussite. La tomate a besoin de potasse et de bore apportés par la consoude.

35 : Plantez des pieds de basilic parmi vos pieds de tomate. J’aime beaucoup le basilic grec mais, dans la serre, à côté des tomates, je préfère planter du basilic à grandes feuilles.

36 : Plantez aussi à proximité des tomates, des œillets d’inde (qui éloignent les pucerons)  ainsi que de la ciboulette, des soucis ou (et) du persil.

37 : Paillez vos cultures de tomates pour en particulier conserver l’humidité, diminuer les travaux de désherbage, évitez les projections d’eau sur les feuilles, évitez les écarts de température trop violents, etc..)



 

Entretien des tomates :

38 : Installez un système d’arrosage. L’arrosage peut bien sûr se faire à la main ; dans ce cas faites très attention de ne pas éclabousser de l’eau sur les feuilles. Moi j’ai choisi d’arroser automatiquement avec un tuyau souple percé qui serpente parmi mes tomates. J’arrose ainsi à la fois les pieds de tomates et les pieds des plantes associées. J’arrose de 1 à 2 fois par semaine en fonction du temps. Il ne faut pas arroser trop souvent.

39 : Enlevez les feuilles malades dès leur apparition. Vous ne laisserez pas ces feuilles à proximité et vous ne les mettrez pas dans le compost.

40 : Enlevez les feuilles du bas qui pourraient toucher par terre.

41 : Mettez une fois par semaine du purin de consoude au pied de chaque plant de tomate. Vous serez étonnés du résultat !  Il n’est pas utile ni nécessaire d’utiliser des engrais chimiques. Si votre terre est fertile, si vous avez mis du compost et de la consoude lors de la plantation, si vous utilisez régulièrement du purin de consoude cela va suffire largement.

42 : Evitez de biner les tomates, vous risquerez d’abimer les racines. Avec le paillage vous aurez peu de mauvaises herbes que vous enlèverez à la main.

43 : Taillez régulièrement les pieds de tomate. Tous les jardiniers amateurs font très bien cette opération. Certains déconseillent cette taille. Il n’est pas utile de tailler les tomates cerise, pour les autres variétés, spécialement en Bretagne, je pense qu’il faut tailler ne serait-ce que pour diminuer la végétation et ainsi permettre une meilleure aération des plants.

44 : Ne laissez pas les « résidus » de taille à proximité pour éviter la propagation des maladies.

45 : Pensez pollinisation ! C’est capital. Plusieurs techniques sont possibles. Plantez par exemple des plantes mellifères dans la serre ou à l’entrée dans la serre. Cependant il faut savoir que la pollinisation des tomates par les abeilles n’est pas idéale ! Les fleurs de tomate sont « auto fertiles » c’est-à-dire que le pollen d’une fleur fertilise le stigmate de la même fleur. Il faut néanmoins que ce pollen atteigne les stigmates. Pour cela Il faut « secouer » les fleurs de tomate ce qui se fait naturellement en plein air mais pas forcément bien en serre. En serre les bourdons remplissent cette fonction. Vous pouvez secouer manuellement de temps en temps les pieds de tomate. Vous pouvez aussi acheter une petite ruche de bourdons.

46 : Éliminez les drageons ou gourmands, ce sont des « parasites ». Pour ma part je laisse quelques gourmands quand les plants sont bien développés. Si le mildiou apparaît et si je dois couper beaucoup de feuilles ces nouvelles pousses reprennent le relais.

47 : En fin de végétation étêtez les plants de tomates et enlevez des feuilles pour accélérer la maturation.

48 : Aérez régulièrement la serre : une température élevée et une forte hygrométrie sont des facteurs favorisant l’apparition des maladies et en particulier du mildiou. Pour éviter une trop forte hygrométrie il faut ouvrir la porte de votre serre.

49 : Essayez de conserver néanmoins une température assez élevée dans la serre. Le mildiou se développe surtout entre 20 et 25 degrés. Il n’aime pas les températures de 26 degrés et plus. C’est la raison pour laquelle je préconise, en Bretagne, la culture des tomates sous serre. Faites le maximum pour avoir tous les jours (ou presque) 26 degrés ou plus dans la serre pendant au moins un certain temps. Je préconise l’utilisation d’un thermomètre mini-maxi.

50 : Si vous en avez la possibilité, utilisez une décoction de prèle pour éviter le développement du mildiou. Je n’ai pas pour ma part véritablement prouvé l’effet de la décoction de prèle. Ce qui est certain c’est que cela ne peut pas faire de mal.

51 Nicolas dans son livre sur le mildiou de la tomate préconise d’utiliser une décoction d’ail. Je n’ai jamais testé ce produit.

52 Utilisez du bicarbonate de soude, c’est naturel et ça marche. C’est beaucoup mieux que la bouillie bordelaise que je déconseille vivement.

53 : D’aucuns préconise d’utiliser du lait pour éliminer le mildiou. Je vais essayer ce traitement cette année. J’étudie actuellement les « causes » pouvant justifier ce traitement. Cela peut faire sourire certains mais j’y crois.

54 : En cas de feuilles atteintes du mildiou, coupez-les immédiatement.

55 : Nicolas, toujours dans son livre anti mildiou préconise d’éradiquer le mildiou avec une infusion de sauge. Comme j’ai pas mal de sauge dans mon jardin, je vais tester cette technique en 2013.



37 Commentaires

  • Plantes Shopping dit

    L’article est vraiment très complet, bravo.

  • Yoan dit

    Bonjour,
     
    je souhaite planter des tomates cerises dnas les prochains jours. Est-il déjà trop tard ou avril est encore la bonne période ?
     
    Merci beaucoup.

  • Jenny Gloster dit

    @Yoan,

    Il n’est absolument pas trop tard pour planter des tomates cerise. Ce serait même, dans certains cas un peu trop tot avec le climat actuel

    Jenny

  • Yoan dit

    Oui, je parle bien des semis. Il vaut donc mieux que j’achète des plants si je veux être sur d’avoir des tomates cerises. 
    Merci beaucoup.
     
    Yoan

  • Jenny Gloster dit

    @Yoan,

    J’ai précisé qu’il n’était absolument pas trop tard pour planter les tomates cerise. Par contre, si tu voulais parler de semis, c’est vraiment le dernier délai. En général on ne sème plus après fin mars. Cette année, avec le climat « pourri » c’est, à mon avis, encore possible.

    Jenny

  • Isas dit

    Bonjour,
     
    Merci pour cet article très intéressant. Je fais moi-mêmechaque année mes semis de tomates cerises que je plante après dans des pots sur ma terrasse couverte. Ils poussent bien mais sont plutôt long qu’épais….Chaque année, je me pose la même question, faut-il les étêter et enlever les gourmands ?
    Merci de m’éclairer
    Isas

  • Jenny Gloster dit

    @Isas, les avis sont divergents. Pour ma part j’enlève les gourmands sur tous mes pieds de tomates sauf justement pour les tomates cerise. Comme je l’ai écrit j’enlève tous les gourmands du bas des tiges. A partir de 1 mètre à 1,5 mètre je laisse quelques gourmands.  S’il y a un attaque de mildiou, je suis amené à  couper pas mal de feuilles  malades, les nouvelles tiges, en général indemnes de mildiou, poussent et permettent aux plants de conserver un maximum de  feuilles

    Bon jardinage

    Jenny

  • Dominique dit

    Bonjour Jenny,
    Je viens de découvrir votre site par hasard et en lisant votre article sur les tomates, je voudrais vous donner une info qui pourra peut-être vous servir : une de mes connaissances m’a expliqué récemment qu’il met un petit morceau de cuivre au pied du plan de tomate et il arrose toujours à cet endroit-là ; ses plans n’ont jamais été attaqués par le mildiou.
    Je ne l’ai pas encore expérimenté moi-même mais je vais essayer cette année.
     
    Bien à vous,
    Dominique, de belgique

  • Jenny Gloster dit

    Bonjour Dominique,

    Cette méthode est fréquemment utilisée, comme la bouillie bordelaise. Aujourd’hui cette technique est considérée comme dangereuse pour la vie du sol, pour les vers de terre en particulier  et pour la santé humaine (et négative pour certains aromes de fruits). 

    J’ai écrit dans l’article les 47 erreurs à ne pas faire dans la culture de tomates qu’il faut éviter les excès de cuivre. Des chercheurs de l’INRA ont démontré la nocivité du cuivre sur les populations de vers de terre.

    Bref, je pense qu’il vaut mieux éviter cette technique quand c’est possible

    Jenny

  • Stéphane dit

    Génial, cette approche « ce qu’il faut faire » versus « les erreurs à ne pas éviter ». Grand merci 

  • Desmont dit

    Bien lu votre article sur la culture de la tomate. Je cultive chaque année plusieurs pieds, mais je note tous vos bons conseils.
    Utilisez-vous le purin d’ortie? J’utilise aussi la consoude.

  • fernandez isabelle dit

    bonjour jenny
    vous dites:
    qu’il vaut mieux traiter au bicarbonate de soude; mais dans quelle proportions ?
    peut on l’utiliser pour d’autre legumes ou fruits ?
    quelles sont les qualités de tomate qui resistent le mieux au mildiou .
    cordialement isabelle
     
     

  • Jenny Gloster dit

    @Stéphane, merci pour le commentaire.

    @Desmont, j’utilise le purin d’ortie pour la croissance de certaines plantes. Je suis plus utilisatrice de consoude et de purin de consoude en particluier pour les cucurbitacées et les solanées.

    @Isabelle, J’utilise le bicarbonate pour d’autres plantes en particulier pour courges et courgettes. J’ai d’ailleurs donné le dosage dans cet article consacré à la culture des courgettesJ’ai dilué une cuillerée à café de bicarbonate de soude dans un litre d’eau.

    Concernant les variétés de tomates qui résistent au mildiou, c’est difficile de répondre rapidement. J’ai donné mes critères de choix des variétés de tomates. La résistance au mildiou n’est qu’un des critères de choix.

    Jenny

  • phifi91 dit

    Bonjour,
    Je viens de trouver sur Rustica.fr, une video d’Hubert le Jardinier, « Planter des tomates sous chassis surélevé ». Lui, il jardine dans les Ardennes, où le temps n’est pas tpujours plus riant qu’en Bretagne ! Le systeme du chassis surélevé semble être un bon compromis entre culture sous serre et culture en plein air. Suffit de construire les chassis …
    A bientôt !!!!

  • Sohlbank dit

    Bonjour, quel Genre de paillage pour les pieds de tomates?
    merci
    isabelle

  • jean bruno boukengui dit

    dans le cadre du developpement agricole de notre comunauté au Congo brazzaville ,notre association TSINGUIDI GLOBAL DEVELOPMENT) se veut pour ambition de mettre en place un mini projet de planting de tomates qui debouchera vers une petite structure de production de tomates concentré en sachets. acet effet, nous sollicitons des partenaires pouvant nous aider à realiser l’effectivité de cette activité rentable et inovante et tres benefique pour notre pays .contact pour plus de renseignements : 00 242 06 961 44 49 ou 05 529 85 00 .

  • Jenny Gloster dit

    @ Phifi 91 – Les chassis surélévés c’est une très bonne alternative si on n’a pas de serre.

    @ Isabelle – je trouve qu’on peut mettre toutes sortes de choses – j’utilise souvent les feuilles de consoude, la paille de blé noir ou de blé, les tontes du gazon..

    @Jean Bruno, félicitations pour votre projet. Pour ce qui est de la culture, les investissements doivent être minimes, utilisation de ses propres graines, utilisation d’engrais naturels etc..

    Jenny

  • christbleu dit

    bonjour,
    depuis toujours je récolte mes graine de tomates pour l’année suivante, j’ai aussi des graine de courgettes, de potirons, des potimarons,etc . pour les faires je récolte mes graines dans des fruits bien murs, je plonge les graines dans un pot avec de l’eau ( pot de crême fraiche ) et je change l’eau tout les 2 jours, le but : nettoyer les graines des résidus de pulpe du fruit. Ensuite séchage des graines sur le couvercle du pot, attention a bien remuer les graines pour ne pas les voir coller le couvercle ou trop se coller entre elles. ensuite fin du séchage dans une enveloppe papier ou je marque la date et le type de graines.
    pour le persil, les fines herbes est, on récolte dans un sac en papier les graines avant quelles ne tombent par terre.

  • Moussaoui Sofiane dit

    Bonjour,j’ai changé d’orientation et cela fait 2 ans que je suis dans l’agriculture,j’ai 2 serres et 1000 m carré de plein champs que j’exploite,j’achète mes boutures directement avant de les piqué,j’ai essayé de faire pousser des graines mais je n’y arrive pas correctement,elles partent en flèche jusqu’à 10cm avec seulement 2 feuilles pour se courber et mourir,la tige et toujours très mince,j’ai rencontré ce problème avec la tomate,le piment,le poivron,et la salade,je désespère d’avoir tout essayé, si quelqu’un peut m’aider je remercie d’avance

  • Jenny Gloster dit

    @Christbleu, avec beaucoup, beaucoup de retard, merci pour ton commentaire.
    @Sofiane, pour savoir comment je récolte mes graines de tomates c’est ici : http://www.le-jardin-de-jenny.fr/recolte-de-graines-de-tomates.html
    Mais je pense que ton problème vient du fait que tes plantations n’ont pas assez de lumière. Expose tes très jeunes plants au soleil et sans que la température ne soit trop élevée. Peut-être devrais tu aussi changer de marque de terreau.
    Jenny

  • Lesueur Boré Laurence dit

    Bonjour, j’ai besoin de votre aide!
    Je vis à Singapour et j ai tenté de semer des graines de tomates cerises. Les plants ont bien poussé et j’ai eu de nombreuses grappes de fleurs mais hélas elles n’ont rien données; elles ont fini par se faner et mourir.
    je précise qu’elles étaient en pot (un plant par pot assez grand)
    merci de votre aide
    Laurence

  • Didier dit

    @lesueur : je n’ai pas vérifié, mais Singapour a un climat tropical, où les nuits restent chaudes ? J’ai essayé de cultiver des tomates en saison chaude au Sahel : les fleurs avortent ; je n’y arrivais qu’en saison fraiche (avec des températures nocturnes qui baissent…).

    @jenny : sur le site que tu n’arrives pas ouvrir, voir mon mail de ce jour, tu peux voir des pieds de tomate cultivés contre le mur sud de ma maison, sous la « casquette » du toit : elles ont encore produit en octobre, ici, en Alsace ; plus que la température (qui joue), je dirais qu’il est important que les feuilles restent sèches ; sans eau, pas de mildiou ; en automne, ce sont les condensations (l’herbe est humide le matin) qui deviennent fatales ; le long d’un mur qui a bien chauffé le jour, l’air reste sec ; pour la même raison, sous un « toit », mais ventilé, il n’y guère de mildiou l’été ; en revanche, un ami qui a une serre fermée (paroies rigies), qui condensait la nuit, a connu une catastrophe, malgré la chaleur… Je suppose que tu aére ta serre ?

  • Clara dit

    Ou peut-on trouver des plants de tomates variete Saint-Pierre a repiquer merci d’avance

  • zama dit

    Pour moi, mélange eau, bicarbonate et savon noir. Le savon noir c’est pour que le mélange ne coule pas trop vite.

    Pour mes tuteurs, nettoyage à l’eau additionnée d’eau de javel et savon noir après récolte et idem en mai avant plantation.
    Je jardine en plein air.

  • Treyo dit

    Bonjour Jenny
    Merci pour les conseils de plantation des tomates (je m’apprête à planter les miennes sous serre). J’ai besoin de précisions sur 3 points :
    – 33 : Je ne comprends pas, que risque-t-on à toucher les tiges ?
    – 35 : Pourquoi conseillez-vous le basilic près des tomates ? Et pourquoi spécialement la variété à grandes feuilles dans la serre ?
    – 36 : Ciboulette, persil, etc. Même question : est-ce que c’est pour occuper le sol ? Protéger les tomates ? Autre ?
    Par avance un grand merci !

  • Jules dit

    bonjour merci pour les conseils de plantation des tomates que faire car je suis dans une région où l ‘eau est tres difficile(plateau )maïs en vous lisant j ‘ai eu une grande passion.culture en serre c ‘est quoi? encore une fois merci.

  • Jules dit

    je suis Presque habitue a visite votre site car votre travail est grand mais le monde ne suit pas l’opportunite que tu nous offre.que Mon Dieu te benisse! má preoccupation est que faire je dans une concesion ou l’eau est difficile (plateau) et c’est un jachere je sens qu’il faut faire quelque chose encore

  • Jenny Gloster dit

    @lesueur, je pense que Didier a donné la bonne réponse. Je pense à une autre possibilité, l’absence de pollinisation. S’il n’y a pas de pollinisateur à proximité, la solution est de secouer les fleurs de temps en temps (comme les bourdons secoueurs).

    @Didier, merci pour ces informations

    @Clara, les tomates de la variété saint Pierre se trouve dans beaucoup de jardineries

    @Zama, merci pour tes conseils

    @ Treyo, merci pour ces questions très pertinentes :

    33 : j’évite quand c’est possible de toucher les tiges pour éviter d’abimer les poils fins le long des tiges.  C’est plus un conseil pour quand on repique des jeunes plants.
    35 : On dit que le basilic est un plante compagne des tomates.  Je préfère faire pousser le basilic grandes feuilles en serre parce que je trouve que les feuilles restent plus tendre.  Et je trouve que le basilic grec (très petites feuilles) pousse très bien en pot (près de la cuisine).
    36 : Oui, je cultive persil et ciboulette pour occuper le sol et aussi parce que ce sont des plantes compagnes de la tomate.

    @ Jules : Vous êtes en Afrique ?  J’imagine que l’eau est le problème principal.  J’espère que vous avez trouvé les solutions. En Bretagne je pense qu’il est obligatoire de cultiver les tomates dans des serres pour éviter le mildiou. Si vous êtes en Afrique, oubliez ce point, vous devez avoir les bonnes températures (le mildiou ne pousse pas au dela de 26 degrés celsius)

    Jenny

  • francois dit

    Bonjour Jenny une petite remarque concernant l effeuillage des pieds de tomates je suis contre car les tomates n ont pas besoin de voir la lumiere pour murir il faut juste de la chaleur
    A assayer les tomates en cage sans taille

  • Simon dit

    Bonjour .A propos du mildiou:je vis au nord de la retagne ,je cultive mes tomates en serre et pour eviter les maladies, souvent a partir de mi juillet je ralentis tres fort l ´arrosage (j’ai un fond argileux qui stoque bien l’humidite) le paillage avec mon foin sec limitant fortement l’evaporation en cas de chaleur le feuillage des tomates reste sec . Par ailleur je hache au pied des tomates les tailles de pousses et je cultive toujours mes tomates au meme endroit car cela m’a ete conseille pour les qualites autoimunes ,il me faut juste hacher beaucoup de consoude au pied de chaque tomate avant de garder la fraicheur de la terre avec du foin .L es vers de terre peuvent travailler au frais .

  • touti fati dit

    Votre article est très intéressant surtout pour les débutant, mon aventure avec la culture de la tomate vient de commencer. je vous souhaite une bonne recherche dans ce domaine et rester a vos ecoute merci.

  • van de kerchove Patricia dit

    Bonjour jenny ,
    je suis heureuse de lire vos explications qui sont fort intéressantes .j’ ai un potager suspendu et j’ obtiens de bons résultats .
    Merci pour les conseils ..vais chercher la fameuse plante , pour fortifier les pieds de tomates.
    Bonne journée
    PAt

  • Norman dit

    Bonjour,

    Petite question : j’ai semé des tomates cerises courant du mois de mars à l’intérieur de chez moi et là je souhaite planter deux plans dans des pots adaptés en extérieur sous l’abris d’une terrasse. La question que je me pose c’est qu’à l’endroit où je souhaite les mettres ils disposeront environ 3h30 de temps de soleil direct par jour. Il s’agit d’un ensoleillement de fin de journée. Est-ce suffisant ? Je précise qu’il s’agit de la région Alsace.

    Merci d’avance pour votre retour.

  • Besson dit

    Personnellement, après avoir préparé la terre j’enlève les premières feuilles de mes plans de tomates puis j’allonge la tige dans la terre pour que par la suite il se forme de nouvelles racines qui renforcent le pied.Vous verrez la plante se redresser rapidement. lorsque je constate la présence de taupes, j’allonge quelque morceaux de fil barbelé sous les plans. c’est cruel mais efficace. Quant au mildiou, je vaporise les feuilles des tomates surtout INTÉRIEUR EXTÉRIEUR avec du lait ENTIER, c’est radical.

  • claudine Coyette dit

    Bonsoir Jenny, Vos conseils sont vraiment formidables et clairs Grand merci ! Mais j’ai vu votre sélection 2014 , où trouvez vous ces fabuleuses graines J’habite en Belgique à +/- 50 km de la frontière française J’y fais souvent pour mes achats et 1 fois par an à Saint Malo.
    Je cultive sous serre de +/- 5 6 m2 et un tunnel plastic.
    Encore merci

  • fiston Tk dit

    Merci pour pour les conseils car je bien appris sur ce site courage continue ainsi j’habite à Butembo/rdc que Dieu te bénisse .

  • Gardes Roland dit

    Gardes Roland dit

    Roland demande
    Merci pour vos conseils je cultive aussi les tomates sous une serre. mais j’ai un problème avec la
    rotation de culture
    un échange de terre dans la serre avec la terre du jardin suffirai
    j’habite en haute Loire a 800 m d’altitude

Laisser un commentaire

Champs Requis *.



013d90c6a9568cd3b61325c763a0deb1GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG
Lire les articles précédents :
47 erreurs à ne pas faire dans la culture de tomates

Je cultive mon potager depuis environ 20 ans. Pour moi, comme pour la majorité des jardiniers, la culture de tomates...

Fermer